Paysages Intérieurs

Ciné, musique, BD, photo, littérature...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Philippe Val mon copain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
......
Léonard de Génie


Féminin Nombre de messages : 2736
Date d'inscription : 21/10/2004

MessageSujet: Philippe Val mon copain   Mar 27 Jan 2009 - 14:14

Comme je sais que laurent l'apprécie plus en plus en plus, en devient accro', je profite d'un passage assez vif chez Quelqu'un pour soumettre un petit montage (10 minutes) qui fait déjà des étincelles. A diffuser partout!

Philippe Val Vénère cheers

Au tour de Siné maintenant Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
......
Léonard de Génie


Féminin Nombre de messages : 2736
Date d'inscription : 21/10/2004

MessageSujet: Re: Philippe Val mon copain   Sam 31 Jan 2009 - 18:41

Je conspue autant Siné que Finkelkraut mais je conspue moins Le Pen que Val (en sachant que Le Pen n'a plus vraiment lieu de citer puisque la politique de Sarkozy en est très proche voire complètement imbibée...).


..Je suis souvent intervenu pour remplacer une phrase ou un paragraphe dans une chronique de Siné...


http://gloupgloup.be/gloup.php?page=accueil&id=435

Séquence Johnny:

Je n'ai que très très peu lu les penseurs dont rabbache Monsieur , mais cette conférence est un foutage de gueule doré, si ce n'est à défaut d'être légendaire :

Valou montre ses six horribles miches!

Karl Kraus avait raison : mieux vaut s'envoyer une pute qu'un ou une journaliste.


Liberté d'expression avez§vous dit?

http://allochtone.blogspot.com/2007/03/caroline-fourest-presque-entarte-lulb_14.html

PS : Je mets l'article en question sur Kraus, on sait jamais qu'un sale flic genre Olivier de Progressia (pléonasme) de la parole raccolerait dans cette rue. Avec "l'affaire" Coupat, mieux vaut être prudent...

http://www.monde-diplomatique.fr/2005/08/ACCARDO/12409
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
......
Léonard de Génie


Féminin Nombre de messages : 2736
Date d'inscription : 21/10/2004

MessageSujet: Re: Philippe Val mon copain   Dim 1 Fév 2009 - 11:27

Bien que pour une fois prévisible, la météo s'annonce bonne!

http://www.dailymotion.com/video/x6whtc_entartons-philippe-val_webcam

http://www.mesopinions.com/Pour-un-entartage-de-Philippe-Val-petition-petitions-bbabbb7097173102c01c4ef638e0487c.html

YOUPIIIE!!!

Sur Phillette :

http://www.acrimed.org/spip.php?page=recherche&recherche=philippe+val

http://lmsi.net/recherche.php3?recherche=philippe+val&lancer.x=0&lancer.y=0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laurent
Maître de maison


Masculin Nombre de messages : 4821
Age : 41
Localisation : Sotteville
Date d'inscription : 16/08/2004

MessageSujet: Re: Philippe Val mon copain   Dim 1 Fév 2009 - 12:07

Je le mets là tiens.

http://www.marianne2.fr/BHL,-un-Grand-Temoin-inutile-_a174502.html

Ces procès "d'intentions antisémites" commencent à me les brouter sérieusement.

_________________
"Un intellectuel, c'est quelqu'un qui serait capable de décrire Sophia Loren sans faire de gestes" ( AUDIARD )
"Mon dieu, si tu existes, délivre-nous de toutes les religions" ( BEDOS )
"Je croirai en dieu le jour où il n'y aura plus de religions" ( Moi )

www.paysagesinterieurs.com
http://laurentrenault.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paysagesinterieurs.com
......
Léonard de Génie


Féminin Nombre de messages : 2736
Date d'inscription : 21/10/2004

MessageSujet: Re: Philippe Val mon copain   Dim 1 Fév 2009 - 19:59

Trop fort BHL! Nous sommes tous coupables, même lui. Faudrait d'ailleurs qu'il vienne réquisitionner les livres de ma bibliothèque, ceux que je préfère : La France Juive, Mein Kampf (commandable à la RnAC), Bagatelles pour un massacre, etc. C'est d'ailleurs Jean-Marie Le Penovitchstein qui me les a vendu, assez cher il est vrai. IL m'avait conseillé d'encastrer dans le mur derrière ma biblio', un coffre-fort pour les cacher (ce que j'ai fais, mais chuuut! Juif-Brother veille, BHL pense pour et comme nous...), les conserver sous Tetra Park de Sion, car il aimerait que je lui revende avant ma mort, un peu plus cher afin que lui les renvende encore un peu plus cher - bénèf' pour tous, quoi (Le singulier est pluriel, non?).

Ami
LICRA, MPRAP et Consorts, grapho, socio, psycha-psycholollo, philosphes de mes deux, n'hésitez pas à me foutre des procès. Je suis atteint du Mal, envoyez moi en prison, apprenez moi à distinguer la Bon du Mauvais car je suis antiantiantiantiantiantisémite à l'infini, raciste en somme. Quoique ce mot me dégoûte (racisme : groupe humain voulant légitimer la supériorité d'une race sur une autre), je dirai que votre antiracisme (d'Etat) est une imposture : en plus d'intenter des procès aux racistes pour "incitations" aux haines, meurtres, etc. (comme si un Hergé incitait à la haine raciale, au meurtre), sachez que vous reconnaissez implicitement l'existence de plusieurs races en employant le mot racisme, ou couleur (raciste = coloriste?) - et si, moi qui voit des complots partout, ces mots servaient à l'Occidentalisation du monde? Quoique je ne suis pas linguiste et que l'étymologie n'explique pas tout, le mot discrimination me semble plus juste. Je me sens appartenir à l'espèce humaine, point. Point virgule ; tradition, ethnie, nationalité, peuple, race, couleur, origine, religion et tant d'autres mots transformés en idéologies (ou non), qui privent de certaines libertés m'ont quasi toujours fait gerber. Si votre antiracisme (d'Etat) s'accompagnait de pédagogie, peut-être que j'y adhérerais en partie, mais ce n'est encore le cas. Au lieu de faire chier des artistes, journalistes ou intellectuels (Simenon ou Costes incitent au meurtre en publiant des romans?) que j'apprécie, avec nos impôts, faire fond de commerce de votre antiracisme, vous feriez mieux d'apprendre à fabriquer des bombes, du molotof dans le 93 et toutes les banlieues raccailleuses (racaille? raciste! facho! sarko!) de France, d'Europe, du Monde, de l'Univers tant qu'on y est. Vous rendriez service à l'Espèce avec son (Dieu) argent. Vous me direz que le raccourci Etat = Répression est facile (si l'Etat n'était pas répressif, ça se saurait), mais même la plus grosse partie des dits Anarchistes et autres militants raccoleurs beni-ouioui adhèrent à cette idéologie antiraciste. Pour des anti-Etat, c'est plutôt contradictoire, vous ne trouvez pas? Enfin, je vous emmerde de la mienne, cérébrale, de merde. Tout ce que je viens de dire est à considérer dans l'Absolu, nuances = NO MERCY! : BHL dit que Tout est dans Tout, il a pour une fois raison.

Bon, un peu de déconne : je recolle deux articles à lire absolument (au cas où vous seriez passé à côté), imprimer, distribuer.

Pour en finir avec « l'antisémitisme » (Jean Bricmont)

http://www.palestine-solidarite.org/analyses.Jean_Bricmont.250708.htm

La liberté d’expression : quels principes ? (Jean Bricmont)

http://www.demerdezvous.org/2008/09/08/la-liberte-dexpression-quels-principes-1/

Je vais recopier un article qui fera taire (j'espère) ses conneries "d'intellos" aux cerveaux euthanasiés à l'antiantisémtisme Redekerien, simplement parce qu'ils n'osent se regarder de face, droit dans les yeux, le matin, dans un miroir. Certains feraient peut-être bien de prendre exemple sur le plus beau geste que l'humain a fait depuis qu'il existe. Ce geste c'est Oedipe se crevant les yeux pour ne plus affronter la réalité, voir ses saloperies quotidennes. A force de vous contempler vous finirez comme son teupo pédé qu'était Narcisse. On ferait peut encore mieux si on se coupait (avant) la langue et s'arrachait les tympans. Ca ferait pas chier ceux qui restent (sourds) et on entendrait pas (sourds aussi) nos propres cris d'orfraie muets six pieds sous terre.

Avant goût du texte, même si ce n'est pas l'auteur en question : «Les intellectuels ont un problème : ils doivent justifier leur existence » (Noam Chomsky).

PS : sémites = peuples nés en dit Moyen Orient dont la majeure partie des peuples sont dits Arabes. Les Juifs nés à Paris sont sémites? Si c'est le cas, né, expatrié en France puis revenu et vivant en Belgique, je dois être de confession Boudhiste et ma nationalité est Tazmanienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
......
Léonard de Génie


Féminin Nombre de messages : 2736
Date d'inscription : 21/10/2004

MessageSujet: Re: Philippe Val mon copain   Lun 2 Fév 2009 - 6:25

Voilà l'article dont je parlais plus haut. Pas infaillible mais intéressant, ça ouvre plein de questions. Paru dans Questions de sociologie.

Citation :
Je voudrais dire d'abord qu'il faut avoir à l'esprit qu'il n'y a pas un racisme, mais des racismes: il y a autant racismes qu'il y a de groupes qui ont besoin de se justifier d'exister comme ils existent, ce qui constitue la fonction invariante des racismes.

Il me semble très important de porter l'analyse sur les formes du racisme qui sont sans doute les plus subtiles, les plus méconnaissables, donc les plus rarement dénoncées, peut-être parce que les dénonciateurs ordinaires du racisme possèdent certaines des propriétés qui inclinent à cette forme de racisme. Je pense au racisme de l'intelligence. Le racisme de l'intelligence est un racisme de classe dominante qui se distingue par une foule de propriétés de ce que l'on désigne habituellement comme racisme, c'est-à-dire le racisme petit-bourgeois qui est l'objectif central de la plupart des critiques classiques du racisme, à commencer par les plus vigoreuses, comme celle de Sartre.

Ce racisme est propre à une classe dominante dont la reproduction dépend, pour une part, de la transmission du capital culturel, capital hérité qui a pour propriété d'être un capital incorporé, donc apparemment naturel, inné.Le racisme de l'intelligence est ce par quoi les dominants visent à produire une "théodicée de leur propre privilège", comme dit Weber, c'est-à-dire une justification de l'ordre social qu'ils dominent. Il est ce qui fait que les dominants se sentent justifier d'exister comme dominants ; qu'il se sentent d'une essence supérieure. Tout racisme est un essentialisme et le racisme de l'intelligence est la forme de sociodicée caractéristique d'une classe dominante dont le pouvoir repose en partie sur la possession des titres qui, comme les titres scolaires, sont sensés être des garanties d'intelligence et qui ont pris la place, dans beaucoup de sociétés, et pour l'accès même aux positions de pouvoir économique, des titres anciens comme les titres de propriété et les titres de noblesse.

Ce racisme doit aussi certaines de ses propriétés au fait que les censures à l'égard des formes d'expression grossières et brutales du racisme s'étant renforcées, la pulsion raciste ne peut plus s'exprimer que sous des formes hautement euphémisées et sous le masque de la dénégation (au sens de la psychanalyse) : le G.R.E.C.E. tient un discours dans lequel il dit le racisme mais sur un mode tel qu'il ne le dit pas. Ainsi porté à un très haut degré d'euphémisation, le racisme devient quasi méconnaissable. Les nouveaux racistes sont placés devant un problème d'optimalisation : ou bien augmenter la teneur du discours en racisme déclaré (en s'affirmant, par exemple, en faveur de l'eugénisme) mais au risque de choquer et de perdre en communicabilité, en transmissibilité, ou bien accepter de dire peu et sous une forme hautement euphémisée, conforme aux normes de censure en vigueur (en parlant par exemple génétique ou écologie), et augmenter ainsi les chances de "faire passer" le message en le faisant passer pour inaperçu.

Le mode d'euphémisation le plus répandu aujourd'hui est évidemment la scientifisation apparente du discours. Si le discours scientifique est invoqué pour justifier le racisme de l'intelligence, ce n'est pas seulement parce que la science représente la forme dominante du discours légitime ; c'est aussi et surtout parce qu'un pouvoir qui se croit fondé sur la science, un pouvoir de type technocratique, demande naturellement à la science de fonder le pouvoir ; c'est parce que l'intelligence est ce qui légitime à gouverner lorsque le gouvernement se prétend fondé sur la science et sur la compétence "scientifique" des gouvernants (on pense au rôle des sciences dans la sélection scolaire où la mathématique est devenue la mesure de toute intelligence). La science a partie liée avec ce qu'on lui demande de justifier.

Cela dit, je pense qu'il faut purement et simplement récuser le problème, dans lequel se sont laissés enfermer les psychologues, des fondements biologiques ou sociaux de "l'intelligence". Et, plutôt que de trancher scientifiquement la question, essayer de faire la science de la question elle-même ; tenter d'analyser les conditions sociales de l'apparition de cette sorte d'interrogation et du racisme de classe, qu'elle introduit. En fait, le discours du G.R.E.C.E n'est que la forme limite des discours que tiennent depuis des années certaines associations d'anciens élèves de grandes écoles, propos de chefs qui se sentent fondés en "intelligence" et qui dominent une société fondée sur une discrimination à base "d'intelligence", c'est-à-dire fondée sur ce que mesurent les tests d'intelligence. L'intelligence, c'est ce que mesurent les tests d'intelligence, c'est-à-dire ce que mesure le système scolaire. Voilà le premier et le dernier mot du débat qui ne peut pas être tranché aussi longtemps que l'on reste sur le terrain de la psychologie, parce que la psychologie elle-même (ou, du moins, les tests d'intelligence) est le produit des déterminations sociales qui sont au principe du racisme de l'intelligence, racisme propre à des "élites" qui ont partie liée avec l'élection scolaire, à une classe dominante qui tire sa légitimité des classements scolaires.

Le classement scolaire est un classement social euphémisé, donc naturalisé, absolutisé, un classement social qui a déjà subi une censure, donc une alchimie, une transmutation tendant à transformer les différences de classe en différences "d'intelligence", de "don", c'est-à-dire en différences de nature. Jamais les religions n'avaient fait aussi bien. Le classement scolaire est une discrimnation sociale légitimée et qui reçoit la sanction de la science. C'est là que l'on retrouve la psychologie et le renfort qu'elle a apporté depuis l'origine au fonctionnement du système scolaire. L'apparition de tests d'intelligence comme le test de Binet-Simon est liée à l'arrivée dans le système d'enseignement, avec la scolarisation obligatoire, d'élèves dont le système scolaire ne savait pas quoi faire, parce qu'ils n'étaient pas "prédisposés", "doués", c'est-à-dire dotés par leur milieu familial des prédispositions que présuppose le fonctionnement ordinaire du système scolaire : un capital culturel et une bonne volonté à l'égard des sanctions scolaires. Des tests qui mesurent la prédisposition sociale exigée par l'école - d'où leur valeur prédictive des succès scolaires - sont bien faits pour légitimer à l'avance des verdicts scolaires qui les légitiment.

Pourquoi aujourd'hui cette recrudescence du racisme de l'intelligence? Peut-être parce que nombre d'enseignants, d'intellectuels - qui ont subi de plein fouet les contrecoups de la crise du système d'enseignement - sont plus enclins à exprimer ou à laisser s'exprimer sous les formes les plus brutales ce qui n'était jusque-là qu'un élitisme de bonne compagnie (je veux dire de bons élèves). Mais il faut aussi se demander pourquoi la pulsion qui porte au racisme de l'intelligence a aussi augmenté. Je pense que cela tient, pour une grande part, au fait que le système scolaire s'est trouvé à une date récente à des problèmes relativement sans précédent avec l'irruption de gens dépourvus des prédispositions socialement constituées qu'il exige tacitement ; des gens surtout qui, par leur nombre, dévaluent les titres scolaires et dévaluent même les postes qu'ils vont occuper grâce à ses titres. De là le rêve, déjà réalisé dans certains domaines, comme la médecine, du numerus clausus. Tous les racismes se ressemblent. Le numerus clausus, c'est une sorte de mesure protectioniste, analogue au contrôle de l'immigration, une riposte contre l'encombrement qui est suscitée par le phantasme du nombre, de l'envahissement par le nombre.

On est toujours prêt à stigmatiser le stigmatiseur, à dénoncer le racisme élémentaire, "vulgaire", du ressentiment petit-bourgeois. Mais c'est trop facile. Nous devons jouer les arroseurs arrosés et nous demander quelle est la contribution que les intellectuels apportent au racisme de l'intelligence. Il serait bon d'étudier le rôle des médecins dans la médicalisation, c'est-à-dire la naturalisation, des différences sociales, des stigmates sociaux, et le rôle des psychologues, des psychiatres et des psychanalystes dans la production des euphémismes qui permettent de désigner les fils de sous-prolétaires ou d'émigrés de telle manière que les cas sociaux deviennent des cas psychologiques, les déficiences sociales, des déficiences mentales, etc. Autrement dit, il faudrait analyser toutes les formes de légitimation du second ordre qui viennent redoubler la légitimation scolaire comme discrimination légitime, sans oublier les discours d'allure scientifique, le discours psychologique, et les propos mêmes que nous tenons.*

Le racisme de l'intelligence - Intervention au Colloque MRAP en mai 1978, parue dans Cahiers Droit et liberté (Races, sociétés et aptitudes : apports et limites de la science), 382, pp. 67 - 71.

*On trouvera des développements complémentaires dans : Classement, déclassement, reclassement, Actes de la recherche en sciences sociales, 24, novembre 1978, pp. 2 - 22 - http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/arss_0335-5322_1978_num_24_1_2613 )

Vous l'aurez remarqué, c'est le même scientifique qui parle justement de BHL ici : http://www.youtube.com/watch?v=rHwKkIjCc7I

J'enfonce le clou? Allez hop!

Citation :
« Dénoncées, condamnées, stigmatisées, les passions mortelles de tous les racismes (d'ethnie, de sexe ou de classe) se perpétuent parce qu'elles sont chevillées aux corps sous forme de dispositions (habitus) et aussi parce que le rapport de domination dont elles sont le produit se perpétue dans l'objectivité, apportant un renforcement continu à la propension à l'accepter qui, sauf rupture critique (celle qu'opère le nationalisme « réactif » des peuples dominés par exemple), n'est pas moins forte chez les dominés que chez les dominants. »

(Méditations pascaliennes, Seuil, 1997, p.216)

IDÉOLOGIE DE LA COMPÉTENCE

« L'idéologie de la compétence convient très bien pour justifier une opposition qui ressemble un peu à celle de maîtres et des esclaves : avec d'un coté des citoyens à part entière qui ont des capacités et des activités très rares et surpayées, qui sont en mesure de choisir leur employeur (alors que les autres sont choisis par leur employeur, dans le meilleur des cas), qui sont en mesure d'obtenir de très hauts revenus sur le marché du travail international, qui sont sur-occupés, hommes et femmes (j'ai lu une très belle étude anglaise sur ces couples de cadres fous qui courent le monde, qui sautent d'un avion à un autre, qui ont des revenus hallucinants qu'ils ne peuvent même pas rêver de dépenser en quatre vies, etc.), et puis, de l'autre coté, une masse de gens voués aux emplois précaires ou au chômage. »

(Contre-feux, Liber-Raisons d'agir, 1998, p.48-49)

http://www.homme-moderne.org/societe/socio/bourdieu/lexique/

Encore! Encore!

http://www.homme-moderne.org/societe/socio/bourdieu/contrefe/lintellect.html

Le racisme bio faisant Salutairement défaut, je conseille fortement à BHL de lire ceci ou plutôt de commencer par ceci, à défaut de trouver un guide en dix leçons pour ne plus user de mauvaise foi. Tu lis trop L'art d'avoir toujours raison Bernard! Arrêtes ton cinéma!

http://www.youtube.com/watch?v=8YKlgaxG7fU

Mince, 'me suis gourré!

http://www.dailymotion.com/video/xniv8_redeker-dieudonne-sionistes_news

Et on retombe dans l'éternel débat sur la liberté d'expression/opinion. Liberté, oui, mais pour qui?

PS : autre lecture pour l'ami BHL. Indispensable... même si Tévanian bosse au MRAP : http://lmsi.net/spip.php?article812

Bon c'est vrai, j'ai un pote qui bosse chez Quick silent


Dernière édition par JouiFjNONfJouiF le Lun 2 Fév 2009 - 11:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
......
Léonard de Génie


Féminin Nombre de messages : 2736
Date d'inscription : 21/10/2004

MessageSujet: Re: Philippe Val mon copain   Lun 2 Fév 2009 - 7:01

Condamner, tenter de punir (faire payer? crime et châtiment?) une opinion (même horrible, injuste, abjecte...), ou plutôt la personnalité publique adhèrant à ce qu'elle dit, est une bonne manière de faire, tentera de responsabiliser les gens, l'incriminé en premier, de faire réfléchir et tenter d'abolir les pulsions discriminatoires que nous avons en nous, aussi petites soient-elles (sexisme, beau/laid, etc.). A propos de "l'antisémitisme", la "Judéophobie", comme dit l'innénarable antisémite Chomksy, ce Juif tentant de nous faire croire qu'un intellectuel Juif ne peut être antisémite - ce n'est pas du complot, c'est un combat contre l'antisémitisme : Ce n'est pas rendre service aux victimes de l'Holocauste que d'employer les mêmes techniques que leurs bourreaux.

http://www.youtube.com/watch?v=zz6Vbl-TWgI

JouiFjNONfJouiF a écrit:


Il serait bon d'étudier le rôle des médecins dans la médicalisation, c'est-à-dire la naturalisation, des différences sociales, des stigmates sociaux, et le rôle des psychologues, des psychiatres et des psychanalystes dans la production des euphémismes qui permettent de désigner les fils de sous-prolétaires ou d'émigrés de telle manière que les cas sociaux deviennent des cas psychologiques, les déficiences sociales, des déficiences mentales, etc.

Autrement dit, par extension, on reconnait bien les salauds qui font passer les conséquences pour les causes.

Ca me rappelle d'ailleurs furieusement un truc :
http://www.dailymotion.com/video/x7fxbg_vaquette-la-conjuration-de-la-peur_music
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laurent
Maître de maison


Masculin Nombre de messages : 4821
Age : 41
Localisation : Sotteville
Date d'inscription : 16/08/2004

MessageSujet: Re: Philippe Val mon copain   Ven 13 Mar 2009 - 5:06

Je viens seulement de lire un article dont tu avais indiqué le lien possible : http://www.acrimed.org/article2705.html?debut_mmrub=0

Magnifique.
Je viens de poster un petit article tiré de ce même site sur mon blog
Je découvre ce Henri Maler, mais a priori, et en quelques articles, je le préfère de très loin à Val et Fourest...

_________________
"Un intellectuel, c'est quelqu'un qui serait capable de décrire Sophia Loren sans faire de gestes" ( AUDIARD )
"Mon dieu, si tu existes, délivre-nous de toutes les religions" ( BEDOS )
"Je croirai en dieu le jour où il n'y aura plus de religions" ( Moi )

www.paysagesinterieurs.com
http://laurentrenault.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paysagesinterieurs.com
......
Léonard de Génie


Féminin Nombre de messages : 2736
Date d'inscription : 21/10/2004

MessageSujet: Re: Philippe Val mon copain   Ven 13 Mar 2009 - 5:38

http://atheles.org/agone/elements/lopinioncasetravaillepoche/

L'OBSCURANTISME BEAUF

http://www.lorgane.com/L-OBSCURANTISME-BEAUF_a436.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
......
Léonard de Génie


Féminin Nombre de messages : 2736
Date d'inscription : 21/10/2004

MessageSujet: Re: Philippe Val mon copain   Mer 25 Mar 2009 - 16:20

Citation :
Il parait que les thèses consistant à nier la réalité des attentats du 11 septembre convainquent à peu près 10% de la population française ce qui, sauf leur respect, fait quand même un sacré paquet de sales cons.

“Un sacré paquet de sales cons” à lui tout seul

http://www.reopen911.info/News/2009/03/13/philippe-val-un-sacre-paquet-de-sales-cons-a-lui-tout-seul/

Citation :
Il insulte donc aussi, selon les sondages, entre 45% et 51% des Américains, soit 150 millions de personnes, armées jusqu'aux dents...

Môssieur Val, vous allez vous faire beaucoup d'ennemis, et les Américains sont moins gentils que les Français...

http://www.dailymotion.com/video/x8hwn0_10-de-sales-cons-y_news

Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
......
Léonard de Génie


Féminin Nombre de messages : 2736
Date d'inscription : 21/10/2004

MessageSujet: Re: Philippe Val mon copain   Ven 3 Avr 2009 - 15:59

C'est Mermet et 6 millions de Français qui vont être contents!

Intox ? What the fuck ?!?

http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=54035
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laurent
Maître de maison


Masculin Nombre de messages : 4821
Age : 41
Localisation : Sotteville
Date d'inscription : 16/08/2004

MessageSujet: Re: Philippe Val mon copain   Ven 3 Avr 2009 - 16:28

En vieux pote de madame Bruni-Tedeschi-Sarkozy de Nagy-Bocsa, ça ne m'étonne pas trop, surtout depuis qu'il est "de l'autre côté"

_________________
"Un intellectuel, c'est quelqu'un qui serait capable de décrire Sophia Loren sans faire de gestes" ( AUDIARD )
"Mon dieu, si tu existes, délivre-nous de toutes les religions" ( BEDOS )
"Je croirai en dieu le jour où il n'y aura plus de religions" ( Moi )

www.paysagesinterieurs.com
http://laurentrenault.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paysagesinterieurs.com
......
Léonard de Génie


Féminin Nombre de messages : 2736
Date d'inscription : 21/10/2004

MessageSujet: Re: Philippe Val mon copain   Ven 3 Avr 2009 - 18:00

Zut! J'avais oublié les soeurs Bruni-Tedeschi.

Cela dit, nommé un pote de pédophile à la tête de France Inter, c'est Beau, quelle belle image pour la France... après l'Algérie, l'Indochine, etc. :

Citation :
En 1996, Patrick Font est accusé d’attouchement sur mineur dans un cadre institutionnel, commis dans l'école de spectacle Marie Pantalon. Il est condamné en 1998 à 6 ans de prison.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Font_et_Val
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
......
Léonard de Génie


Féminin Nombre de messages : 2736
Date d'inscription : 21/10/2004

MessageSujet: Re: Philippe Val mon copain   Ven 3 Avr 2009 - 18:13

Ca me rappelle vaguement une autre affaire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Philippe Val mon copain   Aujourd'hui à 8:37

Revenir en haut Aller en bas
 
Philippe Val mon copain
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Anniversaire de Philippe Ragni
» Définition : ami ou copain
» Philippe Cottaz
» Présentation Philippe Goulet
» Philippe (Sarlat-Dordogne)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paysages Intérieurs :: Au coin du feu :: Au coin du feu-
Sauter vers: