Paysages Intérieurs

Ciné, musique, BD, photo, littérature...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pourquoi je vais voter Bayrou

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
laurent
Maître de maison


Masculin Nombre de messages : 4821
Age : 41
Localisation : Sotteville
Date d'inscription : 16/08/2004

MessageSujet: Pourquoi je vais voter Bayrou   Mar 3 Avr 2007 - 21:02

En attendant mon "petit" laïus ( demain je pense ), voici un petit rappel, pour ceux qui en auraient besoin, une petite vidéo où il revient sur ses principales propositions.

http://www.bayrou.fr/evenements/bayrou-conference-de-presse-programme-030407.html

Le programme en pdf : http://www.bayrou.fr/evenements/download/programme-action.pdf

Wink

_________________
"Un intellectuel, c'est quelqu'un qui serait capable de décrire Sophia Loren sans faire de gestes" ( AUDIARD )
"Mon dieu, si tu existes, délivre-nous de toutes les religions" ( BEDOS )
"Je croirai en dieu le jour où il n'y aura plus de religions" ( Moi )

www.paysagesinterieurs.com
http://laurentrenault.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paysagesinterieurs.com
laurent
Maître de maison


Masculin Nombre de messages : 4821
Age : 41
Localisation : Sotteville
Date d'inscription : 16/08/2004

MessageSujet: Re: Pourquoi je vais voter Bayrou   Mer 4 Avr 2007 - 21:17

Un enjeu de taille

Il est temps de se positionner dans cette campagne pour la présidentielle.
Cela fait déjà plusieurs mois que je discute de cette échéance autour de moi et sur le net, et j’ai remarqué que beaucoup ignoraient totalement le projet du candidat centriste, ce qui m’a causé beaucoup de polémiques et de discussions houleuses. Ma volonté, partisane, et convaincue par ce projet, s’est bien souvent heurtée au scepticisme, au dédain, à l’ironie, au dénigrement, mais rarement à de vrais arguments concrets et tangibles, basés sur les idées et les mesures. Alors qu’il était encore à 5% dans les sondages, en Septembre 2006, personne ne l’imaginait monter aussi haut. Aujourd’hui cette opportunité semble enfin possible, et beaucoup hésitent encore, tétanisés par le souvenir de 2002. Je me permets donc de donner mon opinion, d’exprimer ma plus profonde sympathie ( au sens premier du terme ) pour François Bayrou, et de vous communiquer brièvement mon sentiment.

NB : Je ne pense pas être un naïf qui croit que tout va changer avec Bayrou, mais je suis convaincu par son projet, enthousiaste et optimiste : j’ai envie de voir ce projet se concrétiser. Il se peut donc que vous rencontriez dans les lignes qui suivent des gros mots comme « espoir », « humanisme », « respect », « démocratie », etc…

Un jeu pour certains…

La question se pose avec acuité, intérieurement, intimement, parce que l’enjeu est de taille, et que chacun souhaite le changement, après cinq ans d’une politique outrancière et monarchique. Beaucoup ont le sentiment que le pays va de plus en plus mal, qu’on est au bord d’une crise majeure – voire que nous y sommes déjà – et que la radicalisation frappe à la porte. Beaucoup s’inquiètent pour leur avenir, leur situation personnelle, professionnelle, familiale, et parfois même s’inquiètent du devenir de notre pays, de notre avenir commun, de la mondialisation. Certains encore n’ont pas très bien compris le refus de participer à l’Europe manifesté un 29 Mai 2005, et une autre moitié se demande si le fait d’avoir voté Non leur servira un jour à quelque chose, à quelque amélioration. En bref, les gens cherchent à résoudre une énigme qui leur semble aussi proche que lointaine : qui faut-il élire le 6 Mai pour participer raisonnablement à la destinée de la France, à son essor, et surtout : comment contrer Sarkozy ?

Aussi, on est en droit de se demander si cette élection à venir nous apportera une réponse concrète, ou si encore une fois ce ne sera qu’une entourloupe de plus, qui servira à donner le pouvoir à ceux qui l’ont déjà. A cette question, j’ai ma propre réponse, et je pense que chacun l’a aussi. On se formule à peu près tous le même constat : le prochain président aura le même pouvoir que ses prédécesseurs, il en fera ce que bon lui semble, sans se soucier un seul instant du peuple et de ses problèmes, si ce n’est devant les micros et les caméras de télévision, lors de grands et beaux discours pour séduire et appâter le chaland, pour apaiser les foules et leur dicter sa loi. Le prochain président fera bonne figure, parlera au cœur des français, yeux dans les yeux, sourire inclus, et nous protègera paternellement ( ou maternellement ), alors qu’en coulisse se tisseront toujours les mêmes combines politico financières, les mêmes entreprises de profit

Le prochain président, oui, mais peut-être pas celui que je soutiens.

…Un choix crucial pour d’autres

Lorsqu’on me demande quels sont les raisons qui me poussent à voter Bayrou, je réponds par deux questions : quel est le candidat qui vous semble le plus honnête, le plus sincère, et quel est celui qui vous semble le plus crédible ? C’est je crois les deux principales questions à résoudre. Au-delà de la campagne – avec ses éternelles divagations médiatiques et son flou artistique sur la teneur politique réelle – et des différents projets, ou programmes, il faut bien admettre que c’est une personne que l’on va élire, et que c’est d’elle que va dépendre l’avenir de beaucoup d’aspects de notre vie quotidienne, et de notre avenir. Il s’agit donc de bien doser, de mesurer chaque élément et de ne pas faire d’erreur.

Pour moi un candidat – un éventuel président de la république - doit faire preuve d’une honnêteté et d’une force intérieure imparables, en plus de correspondre à nos attentes et notre sensibilité. Il faut être sûr de ses aptitudes à gouverner, et ne pas douter un instant de ce qu’il fera une fois élu, car la tentation de changer de cap est grande. Selon moi, François Bayrou expose un diagnostic lucide et précis sur l’état du pays, il nous propose des solutions à dimension humaine, la réponse sociale que la France attend depuis plus de quinze ans, en s’appuyant sur un financement qui me semble plus réaliste que ceux de ses rivaux. Il présente, avec une maîtrise parfaite des différents dossiers et un langage simple, sans détours, une vision claire et pragmatique, inédite : l’ouverture, et non la sempiternelle même recette clanique vouée à l’échec.

Il est cohérent dans ses idées, ses principes, ses valeurs, et dans sa démarche pour se libérer des contraintes et des voies habituelles. Il a le courage de s’attaquer aux pouvoirs politiques, médiatiques et financiers, au risque d’en pâtir douloureusement, mais il en a l’habitude : il a relevé l’UDF depuis 1998 tout en refusant de s’acoquiner au grand UMP. Ce n’est pas une position pour exister dans cette campagne, c’est la finalité d’un parcours singulier, qui a appris au sein du pouvoir ce qu’il fallait changer, sans chercher à se faire une petite place confortable. Il est calme et sérieux, modéré, avec parfois des élans, mais ne cherche jamais à flatter ou à ridiculiser les autres. Il est à l’écoute, attentif, ouvert au dialogue et au débat. Homme de culture, d’ouverture, de fidélités, de franchise, on sent chez lui un profond respect pour les hommes, la terre, les croyances, ce qui fait la vie dans sa diversité. Il est celui qui peut enfin rendre le pays plus intelligent et plus généreux. Cela ne fait aucun doute, et ça compte beaucoup.

C’est aussi l’un des rares ( en tout cas le seul parmi les quatre candidats principaux ) à ne pas se focaliser sur ses rivaux, à ne pas lancer des phrases assassines ou ironiques sur tel ou tel fait d’actualité, le seul à ne pas passer son temps à chercher à rabaisser et critiquer les principaux candidats des partis dont il dénonce seulement le monopole politico médiatique, les catalogues de promesses et les méthodes trompeuses. Il essaie de rester en retrait de ces mesquineries de saison, qui n’apportent rien au débat, mais permettent d’en occulter les fondements, et de dialoguer, de confronter ses idées à celles des autres qui, bien évidemment, s’y refusent. C’est pourquoi je me dis qu’il est sincère, crédible, et puisqu’en plus il formule une idée politique qui me correspond, j’ai envie de communiquer cet élan qui me prend.

Voter utile sans conviction, c’est s’asservir

Depuis plusieurs mois, je discute avec de nombreuses personnes, et à chaque fois on me rétorque que cette fois-ci il faut voter « utile », qu’il ne faut pas revivre le 21 Avril 2002, qu’il faut contrer le vote d’extrême droite, et donc voter PS, par l’intermédiaire de celle que je nomme « la dame des sondages ». Et c’est là un argument stupide qu’il faut tenter de démonter intelligemment.

Qu’entends-t-on véritablement par voter « utile » ? Il s’agirait donc de voter massivement pour le PS, afin que le sieur Le Pen ne passe pas au second tour ? Bien. Il s’agirait donc de tout faire pour battre l’extrême droite et se retrouver avec un face à face Sarko/Ségo, répondant ainsi docilement aux appels au secours des deux grands partis qui, à l’agonie, se mettent à combattre ensemble le candidat UDF qui commence à menacer sérieusement leur monopole, en évoquant le spectre du 21 Avril 2002 ? De fait, tous les votes de gauche reportés seraient majoritaires et la dame l’emporterait ? Bien. C’est rassurant de le croire, et c’est vrai que l’idée n’est pas désagréable, pour tous ceux qui se situent de ce côté de la barrière politique ( dont je fais partie, mais j’y reviendrai ), et si le vote de gauche se retrouvait majoritaire, ce dont on ne peut jurer aujourd’hui.

Maintenant, essayons d’élargir le concept de vote « utile ». Ne serait-il pas plus judicieux de voter sans arrière pensée - librement, sans se préoccuper du mode de scrutin bipartite, sans se soucier de l’influence des sondages et des médias, qui nous dictent nos choix et nos actes – pour éviter cet état de fait et uniquement voter selon nos idées, nos espoirs et nos attentes ? De voter avant tout pour soi, et non pour satisfaire les ambitions d’une candidate uniquement obnubilée par son sort ? Voter utile, ne serait-ce pas aussi voter constructif et imaginer que Bayrou l’emporterait plus facilement face à Sarkozy que la candidate socialiste au second tour ? Choisir un candidat ou une candidate par défaut, c’est faire le jeu de ceux qu’on veut contrer, et surtout ne pas choisir le candidat qui propose un vrai changement salutaire.

J'entends depuis deux mois les ténors de l'UMP et du PS nous expliquer doctement qu’il ne saurait y avoir d’autre choix qu’eux, sinon malheureux. C'est une conception particulière de la démocratie, que je ne partage pas. Je pensais que le poids de ces deux partis était la résultante d'un rapport de force électoral à une période donnée. Ils seraient donc incontournables, forts d’une légitimité s'inscrivant en dehors du choix des français ? De fait, ces deux partis qui désirent garder le monopole méritent une leçon, une bonne gifle centriste. Non seulement les propositions de Bayrou me paraissent les plus pertinentes compte tenue de la situation du pays, mais il faut aussi renier le jeu de l'UM et du PS pour leur apprendre l'humilité.

La Ségolénitude du PS

Bien sûr, j’aurais voulu voter PS. J’aurai souhaité que la gauche plurielle se reconstruise et propose, au bout de cinq ans, un projet neuf, fort, décomplexé, rassemblé. J’aurai voulu une gauche généreuse et unifiée ( je ne parle même pas de la gauche antilibérale, qui n’a d’ambition assumée que de faire tribune ). J’avais écrit à Lionel Jospin pour qu’il se représente il y a un an - ce qu’il a tenté de faire. Puis, cet automne, lors des primaires, j’aurais préféré que DSK soit élu. Même si mon choix était déjà fait, j’aurais sans doute hésité, rebattu les cartes. Mais en ratant cette occasion de se moderniser et en désignant Ségolène ( qui n’est qu’une rustine médiatique ), le PS paraît impuissant, fracturé, incapable d’incarner une réponse claire et efficace face à l’UMP. Alors on nous prétexte un « vote de raison » en perdant totalement de vue la ligne politique du 22 Juin 2006

Aujourd’hui j'ai honte du niveau d'argumentation déployé par les dirigeants et les militants socialistes. Plus je les écoute, plus je suis sidéré par leur mauvaise foi, qui semble être devenue leur arme préférée. Pourquoi se battre s’ils sont si forts et sûrs d’eux ? Certains vont même jusqu’à défendre Ségolène en public tout en avouant en coulisse qu’ils vont voter Bayrou. Quand je vois le niveau de la campagne socialiste, il est évident que Ségolène n'incarne plus le changement qui la portait à la victoire l’an passé, qu’elle en décourage beaucoup. Il y aurait fort à dire sur cette dernière, et sur son « désir d’avenir », mais là n’est pas le propos de ce papier. Néanmoins, comment faire fi d’une telle candidate pour se prononcer uniquement en faveur d’un parti engoncé dans sa doctrine archaïque et dépassé - par les évènements, et par le sens de l’histoire ?

Je fais partie de ces sympathisants qui regrettent que le socialisme se soit embourgeoisé. Il n'a plus la pêche, il n'a plus la flamme. Il s'est rendu complice des puissants, il ne comprend plus le peuple, qui d’ailleurs s’est très vite approprié le message de François Bayrou, pourtant enseveli par les deux grandes forces. Alors certes il reste beaucoup de gens de valeur au PS, que je voudrais voir gouverner. Mais quand ils veulent parler des problèmes concrets ( par exemple les financements avec Besson ), ils sont réduits au silence par tous ceux qui n'aspirent qu'à conquérir leur place par la démagogie. Nombre d’entre eux sont déjà en train de penser à la refonte du parti après l’échec de la dame des sondages, et nous jouent la comédie de la gauche rassemblée, main dans la main pour cacher la misère et les contradictions idéologiques pourtant flagrantes. On aurait presque envie de rire si ce n’était aussi pathétique

Pas étonnant, devant ce triste spectacle d’un parti en quête de lui-même, que Bayrou prenne la relève dans l’esprit de certains fidèles de la gauche, déçus – le mot est faible - désabusés. Les gens veulent désormais affirmer un choix clair, et celui de Ségolène ne l’est pas. D’ailleurs, pourquoi donc Bayrou fait-il autant de reproches au programme de Sarkozy, qu’il dit être à l’opposé du sien, et très peu sur celui de Ségolène, qu’il dit ne pas bien connaître ? Serait-ce un signe vers l’électorat de gauche, un geste subliminal, après voir évoqué la possibilité de prendre un premier ministre de gauche ? Je ne voudrais pas extrapoler, mais pour moi c’est clair : non seulement il veut détruire les barrières imposées par la gauche et la droite, mais il veut aussi très ouvertement se rapprocher de la gauche. DSK et Cohn-Bendit semblent l’avoir bien compris. D’aucuns, surnommés « Spartacus » ou les « Gracques » semblent aussi partager ce point de vue…

_________________
"Un intellectuel, c'est quelqu'un qui serait capable de décrire Sophia Loren sans faire de gestes" ( AUDIARD )
"Mon dieu, si tu existes, délivre-nous de toutes les religions" ( BEDOS )
"Je croirai en dieu le jour où il n'y aura plus de religions" ( Moi )

www.paysagesinterieurs.com
http://laurentrenault.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paysagesinterieurs.com
laurent
Maître de maison


Masculin Nombre de messages : 4821
Age : 41
Localisation : Sotteville
Date d'inscription : 16/08/2004

MessageSujet: Re: Pourquoi je vais voter Bayrou   Mer 4 Avr 2007 - 21:18

Bayrou de droite ?

On l’aura remarqué ces derniers mois - étrangement depuis qu’il monte dans les sondages et devient de plus en plus crédible aux yeux des français, donc dangereux - l’un des principaux buts de ses adversaires, à court d’arguments, est de mettre absolument une étiquette "droite" ou « centre mou » sur Bayrou, de le taxer « d’immobilisme ». C’'est tout. Rien sur les idées, aucune critique sur le contenu du programme UDF. Royal, hésitante, nous déploie son statut de « femme de gauche" comme unique programme, et personne ne semble s’en offusquer véritablement. C'est un peu léger, mais apparemment même les journalistes s'y laissent prendre. Cela demande moins de réflexion, et ça semble d’ailleurs suffisant pour convaincre une partie de la gauche traditionnelle et des féministes.

Or donc, Bayrou serait un homme de droite ( certains tolèrent néanmoins l’appellation « centre droit » ). Il faut donc que je revienne un instant sur ce point, qui prend des proportions démesurées – mais il faut bien un argument de façade pour descendre un programme que l’on ne connaît pas - et que je donne ma vision des choses. Je ne suis pas de droite ( contrairement à ce que certains m’ont assené, estimant décrédibiliser mon point de vue sur ce seul affront ) mais je ne vois pas en quoi ce serait une tare que lui le soit. Ce qui m’intéresse, ce sont les faits, et pas ceux d’il y a 5 ou 10 ans. Beaucoup des mesures qu’il avance auraient pu être prises par la gauche, ou vont dans le même sens, et c’est pour moi l’essentiel.

Quand il propose deux « emplois francs » ( des emplois sans charges ), je trouve que c’est clairement une proposition de gauche. Quand il propose d’élargir les 35 heures et d’augmenter les heures supplémentaires de 35% jusqu’à 39 heures, je trouve que c’est une proposition de gauche. Quand il propose de rabaisser l’assiette de l’ISF pour éviter les niches fiscales, les expatriations, je trouve que c’est une idée de gauche. Quand il propose qu’aucun enfant n’entre en 6ème sans savoir lire et écrire, je trouve que c’est une proposition de gauche. Quand il propose d’ajouter une allocation au salaire d’un chômeur qui retrouve un emploi, je trouve que c’est une idée de gauche. Lorsqu’il propose de supprimer la caution d’un logement pour la remplacer par une assurance de 5 euros par mois, je trouve que c’est une proposition de gauche. Quand il propose de baisser drastiquement le train de vie de l’état, je trouve que c’est une proposition de gauche. Quand il veut inscrire dans la constitution l’interdiction de voter un budget en déficit, je sais bien que c'est pas très social, mais je trouve que c’est une proposition de gauche. Quand il propose de régulariser les sans-papiers au cas par cas, et de donner le droit de vote ( aux élections locales ) aux immigrés installés depuis plus de dix ans, je trouve que c’est une idée de gauche. Quand il propose de soumettre les grandes réformes ( comme pour les retraites ou le service civique ) au référendum, je trouve que c’est une idée de gauche. Quand il propose de doubler le budget de la justice, ou celui de l’éducation nationale, je trouve que ce sont des propositions de gauche. Quand il propose de taxer les énergies fossiles et de lutter pour l’environnement, par des économies d’énergie, en misant sur le développement durable, je trouve que c’est un positionnement de gauche. Et lorsqu’il propose de réformer les institutions, de supprimer l’ENA, d’introduire la proportionnelle au Parlement, je trouve que ce sont des propositions de gauche. Et ce ne sont que quelques exemples.

Alors, je me trompe peut-être, mais j’aimerais qu’on me le démontre raisonnablement, arguments à l’appui, et pas en me serinant à longueur de temps qu’il est de droite et qu’il n’appliquera jamais son programme. D’ailleurs, l’on pourrait tout autant prouver, en prenant deux ou trois détail dans son programme, que Ségolène est de droite ( plus d’assistanat, des camps militaires pour les délinquants, l'ordre juste, ou l'Ordre Nouveau ?)

Le programme de François Bayrou, selon moi bien plus à gauche que celui de la candidate désignée, est très proche de ce qu'auraient pu écrire un Rocard ou un Delors libérés du carcan imposé par l'électorat socialiste. La seule différence réside dans l’étiquette politique qui leur est associée : mais le centre gauche et le centre droit ne sont pas opposés, ils devraient avoir comme objectif de se rassembler et d’œuvrer ensemble. C’est ce que propose Bayrou. Il a le courage de vouloir faire exploser les barrières partisanes pour mieux penser la politique moderne. De récents exemples en Allemagne, en Italie, en Autriche, en Hollande, lui donnent raison. Les français ne sont pas idiots, ils savent bien ( même ceux de gauche qui votent pour lui, et ils sont nombreux ) que Bayrou est un libéral modéré. Et alors ? Dans quel monde vivons nous ? La Chine fait du business et l'URSS est morte. Il est temps d'ouvrir les yeux et de rénover notre société. Pour ma part, je préférerai toujours un libéral modéré - qui tend vers le social - à un ultralibéral – qui tend vers le fascisme. Et je ne suis certainement pas le seul...

Bref, je ne suis pas de droite, sauf si l’on considère que le chômage est de gauche, le travail de droite, la dépense de gauche, et la rigueur budgétaire de droite. Auquel cas j'assume d'être de droite et de voter pour un candidat qui propose un programme politique social, humaniste et juste. La politique que je veux voir vivre au grand jour ( et non au grand soir… )

Bayrou du centre

Ce qui est frappant chez les détracteurs de Bayrou c'est que pour les militants de gauche il est à droite et pour les militants de droite il est à gauche. N'est ce pas la meilleure preuve qu'il est au centre ? Si l'on admet que le paysage politique a dérivé a droite ces dernières années, Bayrou semble alors avoir logiquement dérivé à gauche, et il l’a d’ailleurs prouvé maintes fois. Remarquez d’ailleurs que ce « procès » sur le coté droitier de Bayrou est tout relatif et purement lié à la géographie politique franco-française : avec son positionnement et son programme, François Bayrou serait considéré comme de gauche par la plupart des européens : anglais, italiens, espagnols, scandinaves, allemands, etc…
Il se retrouve logiquement ambassadeur de la social-démocratie française

Nous n'allons pas voter pour l’UDF et son histoire, mais pour le "projet d'espoir" de Bayrou, le seul qui veut et peut mettre fin à la guerre fratricide des partis. Nous n’avons plus les moyens ni le temps de subir une nouvelle désillusion de type PS/UMP, il est temps de nous mettre au travail et de réformer dans l'union. La France n’a pas besoin de solutions de droite ou de gauche, mais de solutions tout court. Il est temps que la vie politique française se moralise et qu’on sorte de la « république des copains et des coquins ». Nous avons aujourd’hui une chance unique de sortir du marasme droite/gauche et d’obliger les gens de tous bord à travailler ensemble dans l’intérêt du pays. Les français commencent enfin à entrevoir que l'on peut travailler ensemble sans opposer une moitié de France à l'autre. Je suis fier de cette évolution, de cette orientation qui me semble être la seule valable.

Ce que j’aime dans le projet de gouvernance de Bayrou, c’est que pour une fois on ne va pas se moquer et refuser une idée sous prétexte qu’elle est d’un clan opposé : on va l’étudier, et si elle est vraiment bonne, tout faire pour la réaliser. On peut supposer que des mesures qui seraient trop "de droite" ou "de gauche" seraient beaucoup plus discutées que d'autres, sur lesquelles tout le monde s'accorderait. Mais sur les questions vitales et urgentes pour notre pays, la vision commune peut faire avancer le pays. Au nom de quoi l’environnement, la dette, le chômage, l’éducation nationale, la recherche, la justice, seraient davantage des sujets de gauche ou de droite ? Le consensus existe déjà sur bien des points, alors pourquoi ne pas le mettre en œuvre ? Qu’est-ce qui peut empêcher les politiques de se retrouver sur un constat et une solution commune, hormis les étiquettes et les rivalités claniques ?

Les partis divisent, les valeurs rassemblent

Contrairement à tous les autres, Bayrou tend la main vers l'autre pour travailler ensemble. Il veut briser et dépasser les barrières pour le bien de tous. Il met son ambition au second plan, alors que Ségo, Sarko ou Le Pen ne représentent qu’eux-mêmes et n’ont comme seule volonté que d’accéder au pouvoir pour leur seule gloire. Il propose une majorité inédite, différente, qui passe par-dessus les clivages habituels, pour rassembler ceux qui sont d’accords sur l’essentiel. Il n’est opposé ni à la gauche ni à la droite, mais au déclin du pays. Il est en conflit avec les différents partis sur leurs doctrines et leurs disciplines égoïstes, mais pas avec une partie de leurs valeurs, qu’il veut réunir. Il propose une gouvernance qui rassemble, et qui ressemble à ce que désirent les français, une liberté rarement offerte de faire un choix de bon sens pour l’avenir.

La France a raté Lecanuet, raté Chaban, raté Barre, raté Delors, raté Rocard, raté Jospin, raté DSK. Cette fois-ci, le pays peut s’offrir l'occasion d'une vraie alternative social démocrate. Bayrou l’a compris. Son gouvernement d'union nationale est une chance de souder la vraie famille sociale démocrate française, qui selon moi va de Montebourg à Borloo, en passant par Kouchner, DSK, Peillon, Lepage, et les nouveaux ralliés Begag, Goulard, etc... Tout militant gaulliste qui aurait souhaité voter Dupont-Aignan se retrouvera d’ailleurs davantage dans la vision de Bayrou que dans celle du précédent ministre de l’Intérieur. Une fois l’élection passée, déverrouillés de leur automatismes de campagne, des personnalités aussi différentes - sur le papier que - DSK ( qui souhaitait établir une passerelle avec Bayrou avant de se faire redresser les oreilles par la nouvelle Jeanne d’Arc ) ou Borloo ( qui a mis un bon mois avant de se prononcer en faveur de Sarkozy, preuve qu’il y avait matière à réflexion ) pourraient se résoudre eux aussi à rejoindre le camp Bayrou, une fois l’élection passée, déverrouillés de leur automatismes de campagne. Quoiqu’il en soit, et malgré ce que j’entends de toutes parts, Bayrou n’aura aucun problème a former un gouvernement qui aille dans son sens. Etre élu président est certes très compliqué, mais le plus dur sera non pas de trouver des ministres, mais plutôt de choisir parmi toutes les possibilités, de faire le tri...

La dernière critique en date affirme que Bayrou n’aurait pas de majorité aux législatives, et que son projet de réunification se transformerait en coalition stérile. C’est à mon avis faire peu de cas du choix du peuple, qui donnera à coup sûr la majorité au gouvernement. Lorsqu’une nouvelle époque politique s’ouvre, ce choix des français est vécu par les responsables comme un ordre, un appel. Quand il dit « voilà notre chemin à tous, on a en assez de vos guerres entre partis qui paralysent le pays, on veut que vous travailliez ensemble pour le bien commun », tous les responsables français entendent ce message fort. C’est cela qui permet les grands changements, si on a un minimum de foi en notre démocratie, ou si on veut la faire revivre.

Mon grand père

Je dois aussi évoquer une autre raison plus personnelle, enfin, disons, très personnelle, qui m’amène aujourd’hui à ce choix.
En 2002, avant les élections, j’interrogeais mon grand père sur ses intentions de vote, et il me répondait « Je vais voter Bayrou ». A l’époque, à fond pour Jospin, j’avais trouvé ça ridicule, pour moi Bayrou c’était la marionnette des Guignols, un mec de droite, donc un imbécile qui ne pouvait pas correspondre à ma vision de la chose politique. J’avais donc balayé d’un soupir dédaigneux la réponse de mon papy adoré, et je le considérais comme un vieil homme certes passé au travers des rancoeurs et des peurs amenant au vote FN, mais quand même loin de mes positions.
Et puis, après la mort de mon grand père, il y a deux ans, donc pour le débat sur le TCE, je me suis mis à suivre sérieusement les interventions du centriste. Et je m’y suis totalement retrouvé. Tout ce qu’il disait était juste, tout ce à quoi il s’opposait était infondé et injuste. L’homme était intéressant et différent, bref, je découvrais quelque chose que je n’avais pas vu.
Alors si je vote pour François Bayrou ce 22 Avril prochain ( et je l’espère aussi le 6 Mai, jour des 95 ans de ma grand-mère, sa veuve ), ce sera pour moi, et aussi pour donner une dernière voix à mon papy adoré…
J’espère que je verrai un jour le pays qu’il voulait voir…

Voter Bayrou, et contrer Sarkozy

Pour conclure, ce que je veux, c’est contrer Sarkozy et Le Pen, contrer la droite. Pour toutes ces raisons, ce dimanche de printemps 22 Avril, je vais voter pour François Bayrou et son projet d’Espoir, pour la social-démocratie, pour la révolution civique, avec un enthousiasme que je n’avais encore jamais connu en politique – enthousiasme d’autant plus fort que le moment est grave et que le risque de voir Sarkozy élu sur un malentendu est toujours aussi fort. J’espère que vous serez nombreux à partager mon point de vue, ses idées politiques, sa vision, et que nous nous retrouverons tous le 6 Mai pour contrer Sarkozy avec François Bayrou. C’est tout ce que je souhaite pour notre pays…

Sans illusion, mais avec optimisme

_________________
"Un intellectuel, c'est quelqu'un qui serait capable de décrire Sophia Loren sans faire de gestes" ( AUDIARD )
"Mon dieu, si tu existes, délivre-nous de toutes les religions" ( BEDOS )
"Je croirai en dieu le jour où il n'y aura plus de religions" ( Moi )

www.paysagesinterieurs.com
http://laurentrenault.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paysagesinterieurs.com
vartan
Léonard de Génie


Nombre de messages : 1565
Age : 51
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 19/05/2006

MessageSujet: Re: Pourquoi je vais voter Bayrou   Mer 4 Avr 2007 - 23:14

On est plus au coin du feu ici, mais en plein brasier ! Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laurent
Maître de maison


Masculin Nombre de messages : 4821
Age : 41
Localisation : Sotteville
Date d'inscription : 16/08/2004

MessageSujet: Re: Pourquoi je vais voter Bayrou   Mer 4 Avr 2007 - 23:43

http://www.youtube.com/watch?v=bc4IVU2KRFI

Une petite vidéo minable par rapport au documentaire que je réalise, mais bon, c'est sympa quand même...

Laughing

_________________
"Un intellectuel, c'est quelqu'un qui serait capable de décrire Sophia Loren sans faire de gestes" ( AUDIARD )
"Mon dieu, si tu existes, délivre-nous de toutes les religions" ( BEDOS )
"Je croirai en dieu le jour où il n'y aura plus de religions" ( Moi )

www.paysagesinterieurs.com
http://laurentrenault.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paysagesinterieurs.com
Nomadsoul
Homme d'intérieur


Nombre de messages : 141
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 24/11/2005

MessageSujet: Re: Pourquoi je vais voter Bayrou   Sam 7 Avr 2007 - 20:44

laurent a écrit:
http://www.youtube.com/watch?v=bc4IVU2KRFI

Une petite vidéo minable par rapport au documentaire que je réalise, mais bon, c'est sympa quand même...

Laughing

Enfin un projet aboutit ! , pas le documentaire Twisted Evil mais .... le fait que tu vas voter Bayrou Laughing .... enfin, si tu ne change pas d'avis Laughing

Laurent, c'est mignon tout plein ton mail, que je sois d'accord ou pas avec toi n'est pas la question, mais à part ça ... Basketball

_________________
Cécile - 6fle (16/08/1982-18/08/2012)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laurent
Maître de maison


Masculin Nombre de messages : 4821
Age : 41
Localisation : Sotteville
Date d'inscription : 16/08/2004

MessageSujet: Re: Pourquoi je vais voter Bayrou   Sam 7 Avr 2007 - 21:51

Ah bah à part ça je reste une merde internationale, un assisté de base...

Wink

_________________
"Un intellectuel, c'est quelqu'un qui serait capable de décrire Sophia Loren sans faire de gestes" ( AUDIARD )
"Mon dieu, si tu existes, délivre-nous de toutes les religions" ( BEDOS )
"Je croirai en dieu le jour où il n'y aura plus de religions" ( Moi )

www.paysagesinterieurs.com
http://laurentrenault.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paysagesinterieurs.com
laurent
Maître de maison


Masculin Nombre de messages : 4821
Age : 41
Localisation : Sotteville
Date d'inscription : 16/08/2004

MessageSujet: Re: Pourquoi je vais voter Bayrou   Dim 22 Avr 2007 - 0:50

Je pense que Bayrou va faire un gros score

Entre 18 et 20

Allez, je me mate son dernier meeting avant d'aller me pieuter

Un long dimanche m'attend...

_________________
"Un intellectuel, c'est quelqu'un qui serait capable de décrire Sophia Loren sans faire de gestes" ( AUDIARD )
"Mon dieu, si tu existes, délivre-nous de toutes les religions" ( BEDOS )
"Je croirai en dieu le jour où il n'y aura plus de religions" ( Moi )

www.paysagesinterieurs.com
http://laurentrenault.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paysagesinterieurs.com
vartan
Léonard de Génie


Nombre de messages : 1565
Age : 51
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 19/05/2006

MessageSujet: Re: Pourquoi je vais voter Bayrou   Dim 22 Avr 2007 - 13:12

laurent a écrit:
Je pense que Bayrou va faire un gros score

Entre 18 et 20

Allez, je me mate son dernier meeting avant d'aller me pieuter

Un long dimanche m'attend...

Bonjour Laurent Very Happy
Oui belle journée, ici c'est l'été, les filles sont en robes légères, s'allongent au bord des quais pour bronzer, les bureaux de vote ne désemplissent pas, la sortie de la messe renforce encore la queue devant le mien.

Je ne sais pas combien Bayrou va faire mais on dirait que tous les candidats vont faire leur plein de voix.

Que le meilleur gagne. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fabien
Léonard de Génie


Masculin Nombre de messages : 1041
Age : 35
Localisation : at home
Date d'inscription : 17/08/2004

MessageSujet: Re: Pourquoi je vais voter Bayrou   Dim 22 Avr 2007 - 13:46

Un dernier sondage "non-officiel" réalisé vendredi soir auprès de 1'000 personnes, avec les méthode des quotas, donnait Sarkozy à 25%, Bayrou à 24% et Royal à 24%.

(Romandie.com / 22 avril 2007 15:23)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fabien
Léonard de Génie


Masculin Nombre de messages : 1041
Age : 35
Localisation : at home
Date d'inscription : 17/08/2004

MessageSujet: Re: Pourquoi je vais voter Bayrou   Dim 22 Avr 2007 - 16:46

http://www.letemps.ch/

tant pis laurent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laurent
Maître de maison


Masculin Nombre de messages : 4821
Age : 41
Localisation : Sotteville
Date d'inscription : 16/08/2004

MessageSujet: Re: Pourquoi je vais voter Bayrou   Dim 22 Avr 2007 - 20:59

Yep, tant pis...

_________________
"Un intellectuel, c'est quelqu'un qui serait capable de décrire Sophia Loren sans faire de gestes" ( AUDIARD )
"Mon dieu, si tu existes, délivre-nous de toutes les religions" ( BEDOS )
"Je croirai en dieu le jour où il n'y aura plus de religions" ( Moi )

www.paysagesinterieurs.com
http://laurentrenault.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paysagesinterieurs.com
vartan
Léonard de Génie


Nombre de messages : 1565
Age : 51
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 19/05/2006

MessageSujet: Re: Pourquoi je vais voter Bayrou   Dim 22 Avr 2007 - 22:55

Obligé de passer ici en faisant le tour des popotes. Pense bien à toi. Wink

J'espère que tu ne déprimes pas trop. Son score est très bon, et bien devant le FN, c'est rassurant. Et il avait l'air content le bonhomme.

Reste motivé pour le second tour ! A moins que... Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laurent
Maître de maison


Masculin Nombre de messages : 4821
Age : 41
Localisation : Sotteville
Date d'inscription : 16/08/2004

MessageSujet: Re: Pourquoi je vais voter Bayrou   Lun 23 Avr 2007 - 3:24

Non, je ne déprime pas, je ne dors pas, je réfléchis.
Depuis cinq ans je savais qu'il serait élu, donc je ne suis pas vraiment surpris.

J'ai espéré, mais sans illusion, comme je le disais en conclusion de mon petit topo

Non, la vie est belle.
Grâce à Sarko, je vais passer du RMI à l'AAH.
Jusqu'ici, je me disais que c'était inutile, que j'allais guérir et trouver un boulot.
Mais là, au lieu de coûter 350 euros à ceux qui se lèvent tôt, je vais leur coûter 600 euros, et je vais finir ma vie avec ça. J'ai besoin de rien.
Grâce à Sarko.

Tout va bien.

Non, je ne déprime pas.

Et je reste motivé
La preuve : le 6 mai, je revote Bayrou

Pareil en 2012


( Et toi, heureux que Ségo se fasse battre dans 15 jours ? )

Wink

_________________
"Un intellectuel, c'est quelqu'un qui serait capable de décrire Sophia Loren sans faire de gestes" ( AUDIARD )
"Mon dieu, si tu existes, délivre-nous de toutes les religions" ( BEDOS )
"Je croirai en dieu le jour où il n'y aura plus de religions" ( Moi )

www.paysagesinterieurs.com
http://laurentrenault.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paysagesinterieurs.com
Fabien
Léonard de Génie


Masculin Nombre de messages : 1041
Age : 35
Localisation : at home
Date d'inscription : 17/08/2004

MessageSujet: Re: Pourquoi je vais voter Bayrou   Lun 23 Avr 2007 - 6:45

rhaaa.... le problème de Royal est qu'elle est vraiment trop mauvaise oratrice.

http://www.lemonde.fr/web/panorama/0,11-0@2-823448,32-900024@51-899929@1-6743,0.html

C'est catastrophique un discours comme ca, on dirait du Balladur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vartan
Léonard de Génie


Nombre de messages : 1565
Age : 51
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 19/05/2006

MessageSujet: Re: Pourquoi je vais voter Bayrou   Lun 23 Avr 2007 - 9:22

laurent a écrit:
Grâce à Sarko, je vais passer du RMI à l'AAH.
Je ne vois pas le rapport. J'aimerais bien que tu m'expliques.

Citation :
Jusqu'ici, je me disais que c'était inutile, que j'allais guérir et trouver un boulot.
Je ne vois pas le rapport. Il s'agit de questions personnelles et pas politiques. Je ne choisirais pas Bayrou comme thérapeute, moi ! (Ségolène non plus d'ailleurs Mr. Green )

Citation :
Mais là, au lieu de coûter 350 euros à ceux qui se lèvent tôt, je vais leur coûter 600 euros, et je vais finir ma vie avec ça. J'ai besoin de rien.
Grâce à Sarko.
Il n'a encore rien fait que je sache. Et j'aimerais bien que tu ne te décourages pas.

Citation :
Tout va bien.
On ne dirait pas !

Citation :
Non, je ne déprime pas.
C'est ça ! Rolling Eyes

Citation :
Et je reste motivé
La preuve : le 6 mai, je revote Bayrou
Effectivement, vas dormir un peu. Laughing

Citation :
Pareil en 2012.
Là oui c'est logique.

Citation :
( Et toi, heureux que Ségo se fasse battre dans 15 jours ? )
Non, pourquoi tu me demandes ça ? C'est ironique ? Confused

Citation :
Wink

Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laurent
Maître de maison


Masculin Nombre de messages : 4821
Age : 41
Localisation : Sotteville
Date d'inscription : 16/08/2004

MessageSujet: Re: Pourquoi je vais voter Bayrou   Lun 23 Avr 2007 - 11:01

Oui, c'est ironique

Mais j'aimerais aussi savoir comment tu vois on vote "utile" aujourd'hui

_________________
"Un intellectuel, c'est quelqu'un qui serait capable de décrire Sophia Loren sans faire de gestes" ( AUDIARD )
"Mon dieu, si tu existes, délivre-nous de toutes les religions" ( BEDOS )
"Je croirai en dieu le jour où il n'y aura plus de religions" ( Moi )

www.paysagesinterieurs.com
http://laurentrenault.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paysagesinterieurs.com
thal
Homme d'intérieur


Masculin Nombre de messages : 128
Age : 40
Localisation : lille
Date d'inscription : 16/01/2005

MessageSujet: Re: Pourquoi je vais voter Bayrou   Lun 23 Avr 2007 - 20:49

bonne question, ça...

comment on considère son vote utile a posteriori...

c'est vrai qu'en voyant 52% de participation a 13 heures dans mon bureau, je me suis dit "bon, le gros borgne passera pas, ça au moins c'est fait", et du coup j'ai rehésité dans l'isoloir...

j'ai pas hésité avec ton champion, tu t'en doutes, mais j'ai rehésité quand même... et j'ai quand même finalement voté pour la rose flétrie, en connaissance de cause, en sachant que j'étais en train de me faire mettre par les sondages, et c'est clair que je l'ai fait à reculon sans y prendre le moindre plaisir, encore moins peut-être qu'en mettant le bulletin chirac il y a cinq ans...

il est clair que bayrou aurait été la meilleure chance de faire barrage au teigneux qui ne rêve que d'abolir encore un peu plus la séparation des pouvoirs, mais le premier tour n'est quand même pas le moment de faire un front républicain, et même si je reconnais à bayrou le fait de s'être franchement (et vraisemblablement avec conviction) souvent opposé au gouvernement UMP ces dernières années, il n'en reste pas moins à mon sens un bon libéral plus ancré à droite qu'à gauche.

alors c'est sur que quand je vois les scores je regrette un peu de ne pas avoir donné ma voix à un-e des trois B, et c'est clair aussi que je ne m'attends que très peu à une (environ) bonne surprise le 6 mai...

todavia, depuis le début je n'arrive pas à me motiver pour cette élection, polluée par les instituts de sondage, les médias qui leur sont devenus inféodés, et surtout ce putain de merde de spectre du 21 avril...

je comprends bien ta déception, je me demande même si secrètement je n'espérais pas un peu qu'il y arrive (pas beaucoup non plus, en tout cas, faut pas déconner...), mais si tu veux revoter bayrou, attends 5 ans, ne fais pas le plaisir à sarko de le faire dès le 6 ! (en même temps tu fais comme tu veux, copain...)

_________________
j'ai jamais compris l'intérêt des signatures sur les fora

http://chinitothal.canalblog.com
http://chinito2.canalblog.com
http://phasedejeu.canalblog.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chinito2.canalblog.com
vartan
Léonard de Génie


Nombre de messages : 1565
Age : 51
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 19/05/2006

MessageSujet: Re: Pourquoi je vais voter Bayrou   Lun 23 Avr 2007 - 23:12

Je partage assez le point de vue de Thal sur Bayrou et la nécessité de voter SR. Mais pour moi Bayrou a deux inconvénients majeurs, il est de droite (jusqu'à preuve du contraire) et c'est un aventurier. Un aventurier positif à la différence de l'agité qui incarne l'aventure de sa seule ambition.
J'attends clairement que Bayrou se mouille pour de bon, qu'il agisse réellement pour créer son centre et fonder un nouveau parti. Après je veux bien reconsidérer la question. Mais sans parti et sans députés, je ne le trouve pas "utile" au sens où tu l'entends.

Dans 5 ans je pourrais être prêts à reconsidérer la question et sa vision pragmatique ne manque pas d'attrait, mais c'est prématuré et finalement trop dangereux je trouve. (pas lui, la situation)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laurent
Maître de maison


Masculin Nombre de messages : 4821
Age : 41
Localisation : Sotteville
Date d'inscription : 16/08/2004

MessageSujet: Re: Pourquoi je vais voter Bayrou   Mar 24 Avr 2007 - 1:44

Deux avis pleins de sagesse
Seriez-vous plus modérés que moi les mecs ?

Very Happy

Non, mon vote du 6 mai c'est le PS
J'étais dans la réaction, et non dans la réflexion, donc quelque peu aigri

Mais quand même : voter pour Ségo...
Mais ne comptez pas sur moi pour croire au projet socialiste et à leur opposition future, leur reconstruction éventuelle, ce parti s'enlise bel et bien...

Crying or Very sad

J'irai donc voter PS, mais la main gantée sur l'enveloppe, et l'autre sur les yeux

_________________
"Un intellectuel, c'est quelqu'un qui serait capable de décrire Sophia Loren sans faire de gestes" ( AUDIARD )
"Mon dieu, si tu existes, délivre-nous de toutes les religions" ( BEDOS )
"Je croirai en dieu le jour où il n'y aura plus de religions" ( Moi )

www.paysagesinterieurs.com
http://laurentrenault.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paysagesinterieurs.com
Fabien
Léonard de Génie


Masculin Nombre de messages : 1041
Age : 35
Localisation : at home
Date d'inscription : 17/08/2004

MessageSujet: Re: Pourquoi je vais voter Bayrou   Mar 24 Avr 2007 - 3:08

laurent a écrit:
J'irai donc voter PS, mais la main gantée sur l'enveloppe, et l'autre sur les yeux

J'ai trouvé la solution, je vote par procuration pour le second tour Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vartan
Léonard de Génie


Nombre de messages : 1565
Age : 51
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 19/05/2006

MessageSujet: Re: Pourquoi je vais voter Bayrou   Mar 24 Avr 2007 - 10:44

laurent a écrit:
Non, mon vote du 6 mai c'est le PS
J'étais dans la réaction, et non dans la réflexion, donc quelque peu aigri

Mais quand même : voter pour Ségo...
Mais ne comptez pas sur moi pour croire au projet socialiste et à leur opposition future, leur reconstruction éventuelle, ce parti s'enlise bel et bien...

Crying or Very sad

J'irai donc voter PS, mais la main gantée sur l'enveloppe, et l'autre sur les yeux

Tout ce message est plein de sagesse.


Tu as inventé le préservatif électoral, pour ne pas trop se mouiller en votant ! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
thal
Homme d'intérieur


Masculin Nombre de messages : 128
Age : 40
Localisation : lille
Date d'inscription : 16/01/2005

MessageSujet: Re: Pourquoi je vais voter Bayrou   Mer 25 Avr 2007 - 17:35

Notre bon maire de Rouen, soutien undéfectible et coordinateur de campagne de Bayrou venant de faire allégeance auprès de Nicolas Sarkozy, ne serait-on pas en droit de se poser des questions sur le gauchisme de Bayrou, en définitive ?

What a Face

Peut-être ne faut-il voir là que la crainte d'Albertini Boulet de perdre un fauteuil, mais en même temps il me semble suffisamment bien implanté localement pour ne pas avoir nécessairement besoin du support tout azimut de l'UMP local... à moins que je ne fasse erreur... dans tous les cas, c'est à tout le moins la preuve que Bayrou à du mal à faire des choix judicieux en ce qui concerne ses plus proches collaborateurs... Question

Soit dit en passant, sans volonté aucune de saupoudrer le sel sur l'écorchure... Mr. Green

_________________
j'ai jamais compris l'intérêt des signatures sur les fora

http://chinitothal.canalblog.com
http://chinito2.canalblog.com
http://phasedejeu.canalblog.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chinito2.canalblog.com
vartan
Léonard de Génie


Nombre de messages : 1565
Age : 51
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 19/05/2006

MessageSujet: Re: Pourquoi je vais voter Bayrou   Mer 25 Avr 2007 - 18:36

Mais c'est un monstre ce Thal ! Shocked

Regardes derrière toi quand tu te promènes dans les rues de Rouen, moi ce que j'en dis, c'est que Laurent il va s'énerver, et Laurent quand il est énervé il est méchant-méchant. pale

Tiens d'ailleurs, voici son évolution Pokémon quand il est en colère. What a Face

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vartan
Léonard de Génie


Nombre de messages : 1565
Age : 51
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 19/05/2006

MessageSujet: Re: Pourquoi je vais voter Bayrou   Mer 25 Avr 2007 - 18:39

A part ça je crois qu'il ne faut pas déduire que FB est malhonnête du fait que ses députés se soient tirés. Ce sont eux qui se défilent lâchement. Ceci étant dit, c'est quand même révélateur du malaise que sa position induit dans son propre parti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laurent
Maître de maison


Masculin Nombre de messages : 4821
Age : 41
Localisation : Sotteville
Date d'inscription : 16/08/2004

MessageSujet: Re: Pourquoi je vais voter Bayrou   Mer 25 Avr 2007 - 21:53

Position et propos courageux de FB aujourd'hui... comme d'habitude

Pour les ralliements d'untel et untel, franchement Thal, lorsque FB dit qu'il ne se prononce pas, c'est évident que chacun retrouve sa tendance première, et comme l'UDF a longtemps gouverné avec la droite, il est normal que de vieilles habitudes persistent

L'ouverture à gauche est trop récente pour exister massivement au seon de ce parti

Mais on a tous entendu le message subliminal sous-entendu dans son discours, à moins d'être sourd... et pas seulement dans celui d'aujourd'hui d'ailleurs, il le répète depuis plusieurs mois: Sarkozy est à l'opposé de son idée de la politique...

_________________
"Un intellectuel, c'est quelqu'un qui serait capable de décrire Sophia Loren sans faire de gestes" ( AUDIARD )
"Mon dieu, si tu existes, délivre-nous de toutes les religions" ( BEDOS )
"Je croirai en dieu le jour où il n'y aura plus de religions" ( Moi )

www.paysagesinterieurs.com
http://laurentrenault.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paysagesinterieurs.com
thal
Homme d'intérieur


Masculin Nombre de messages : 128
Age : 40
Localisation : lille
Date d'inscription : 16/01/2005

MessageSujet: Re: Pourquoi je vais voter Bayrou   Jeu 26 Avr 2007 - 19:02

Mon Kali, si tu relis mes deux messages en prenant chaque phrase au degré auquel elle doit être prise, tu peux normalement te rendre compte que j'accorde au bonhomme le bénéfice du doute quant à sa bonne foi, mais que la défection de ses plus proches soutiens alors même que le vent avait plutôt tourné en sa faveur montre qu'il a de toute évidence du mal à convaincre autour de lui que sa démarche est la bonne. Sans appareil il ne peut pas faire grand chose, même avec la meilleure volonté.

_________________
j'ai jamais compris l'intérêt des signatures sur les fora

http://chinitothal.canalblog.com
http://chinito2.canalblog.com
http://phasedejeu.canalblog.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chinito2.canalblog.com
Fabien
Léonard de Génie


Masculin Nombre de messages : 1041
Age : 35
Localisation : at home
Date d'inscription : 17/08/2004

MessageSujet: Re: Pourquoi je vais voter Bayrou   Ven 27 Avr 2007 - 1:19

Il arrive, bientôt dans vos mairies !!!!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laurent
Maître de maison


Masculin Nombre de messages : 4821
Age : 41
Localisation : Sotteville
Date d'inscription : 16/08/2004

MessageSujet: Re: Pourquoi je vais voter Bayrou   Ven 27 Avr 2007 - 15:05

http://www.bayrou.fr/evenements/bayrou-conference-de-presse-250407.html

_________________
"Un intellectuel, c'est quelqu'un qui serait capable de décrire Sophia Loren sans faire de gestes" ( AUDIARD )
"Mon dieu, si tu existes, délivre-nous de toutes les religions" ( BEDOS )
"Je croirai en dieu le jour où il n'y aura plus de religions" ( Moi )

www.paysagesinterieurs.com
http://laurentrenault.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paysagesinterieurs.com
vartan
Léonard de Génie


Nombre de messages : 1565
Age : 51
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 19/05/2006

MessageSujet: Re: Pourquoi je vais voter Bayrou   Ven 27 Avr 2007 - 15:21

Rien à redire à ce qu'il dit. Envie de lui souhaiter bonne chance et d'espérer qu'il puisse mettre en place un parti viable et proposer des élus qui le suivront.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laurent
Maître de maison


Masculin Nombre de messages : 4821
Age : 41
Localisation : Sotteville
Date d'inscription : 16/08/2004

MessageSujet: Re: Pourquoi je vais voter Bayrou   Ven 27 Avr 2007 - 16:33

Pour suivre le débat de demain matin : http://www.bfmtv.fr/

_________________
"Un intellectuel, c'est quelqu'un qui serait capable de décrire Sophia Loren sans faire de gestes" ( AUDIARD )
"Mon dieu, si tu existes, délivre-nous de toutes les religions" ( BEDOS )
"Je croirai en dieu le jour où il n'y aura plus de religions" ( Moi )

www.paysagesinterieurs.com
http://laurentrenault.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paysagesinterieurs.com
Fabien
Léonard de Génie


Masculin Nombre de messages : 1041
Age : 35
Localisation : at home
Date d'inscription : 17/08/2004

MessageSujet: Re: Pourquoi je vais voter Bayrou   Sam 28 Avr 2007 - 1:21

11h en France, ça veut dire 18h chez moi, impeccable. Même si je sais déjà pour qui je voterai ça peut être intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fabien
Léonard de Génie


Masculin Nombre de messages : 1041
Age : 35
Localisation : at home
Date d'inscription : 17/08/2004

MessageSujet: Re: Pourquoi je vais voter Bayrou   Sam 28 Avr 2007 - 10:05

J'aime de plus en plus Bayrou.... dommage qu'il se soit révélé trop tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laurent
Maître de maison


Masculin Nombre de messages : 4821
Age : 41
Localisation : Sotteville
Date d'inscription : 16/08/2004

MessageSujet: Re: Pourquoi je vais voter Bayrou   Jeu 3 Mai 2007 - 12:29

Bayrou continue ses messages subliminaux vers la gauche.

Aujourd'hui il affirme qu'il ne votera pas Sarkozy...
Comprenne qui pourra...

Pour ceux qui se demandaient pourquoi je le soutenais et qui le considéraient comme un Sarko mou, qui rentrerait dans le bercail de droite aussitôt vaincu...

_________________
"Un intellectuel, c'est quelqu'un qui serait capable de décrire Sophia Loren sans faire de gestes" ( AUDIARD )
"Mon dieu, si tu existes, délivre-nous de toutes les religions" ( BEDOS )
"Je croirai en dieu le jour où il n'y aura plus de religions" ( Moi )

www.paysagesinterieurs.com
http://laurentrenault.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paysagesinterieurs.com
laurent
Maître de maison


Masculin Nombre de messages : 4821
Age : 41
Localisation : Sotteville
Date d'inscription : 16/08/2004

MessageSujet: Re: Pourquoi je vais voter Bayrou   Ven 4 Mai 2007 - 18:30

Le Mouvement Démocrate

Citation :
Le nouveau parti que proposera François Bayrou jeudi prochain au conseil national de l'UDF, s'appellera le "Mouvement démocrate", a dévoilé son entourage vendredi 4 mai.
Le conseil national devrait donner le feu vert à l'UDF dans la fondation de ce nouveau parti. Une première manifestation publique devrait avoir lieu "autour du 20 mai". "Le Conseil [national de l'UDF, ndlr] réunira environ un millier de personnes dans un lieu qui reste à déterminer", a déclaré vendredi une collaboratrice du président de l'UDF. "Un point sera fait sur la présidentielle et sur les législatives à venir", a-t-elle ajouté. Son ambition est de présenter un candidat dans toutes les circonscriptions lors des législatives de juin.

Poursuites judiciaires en cas d'utilisation du sigle UDF

L'entourage de François Bayrou a souligné que l'UDF ne céderait pas l'usage de ces sigles à des tiers. Et de prévenir qu'il "engagera des poursuites judiciaires contre ceux qui avaient déposé le nom de l'UDF, sans en avoir le droit". Cette précaution était faite en référence au député Hervé de Charette, ex-UDF qui a rejoint l'UMP en 2002. Ce dernier avait déposé la marque "Union pour la démocratie française UDF" auprès de l'Institut national de la propriété industrielle (INPI), en mars 2004.
Prévention d'autant nécessaire que Nicolas Sarkozy compte former un "pôle centriste" au sein de sa majorité présidentielle. Il n'est donc pas exclu que les centristes qui le soutiennent, comme le ministre Gilles de Robien et le député André Santini, et d'autres ayant rallié l'UMP en 2002 comme Jean-Louis Borloo, veuillent récupérer le nom UDF.
Au lendemain du premier tour de l'élection présidentielle, où il a recueilli 18,6% des suffrages, François Bayrou a annoncé la disparition de l'UDF, créée il y a près de 30 ans, et son remplacement par un nouveau courant.

Bayrou ne votera pas Sarkozy

Le "Mouvement démocrate" représentera "les Français qui veulent une politique nouvelle, indépendante, libre dans son expression et décidée à défendre les citoyens sans se laisser intimider par les menaces ou les tentations diverses liées au pouvoir", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse le 25 avril.
François Bayrou n'a donné aucune consigne de vote à ses quelque 6,8 millions d'électeurs pour le second tour dimanche.
Le député béarnais a toutefois précisé cette semaine qu'à titre personnel il ne voterait pas pour Nicolas Sarkozy.
A l'inverse, plus des deux-tiers des 29 députés UDF ont appelé à voter pour le président de l'UMP. Pour nombre d'entre eux, ce choix a été dicté par le souci de préserver leurs chances d'être réélus le mois prochain en ne se retrouvant pas confrontés à un candidat de l'UMP dans leur circonscription.
Pour obtenir un groupe au Palais-Bourbon, le nouveau parti centriste devra compter plus de 20 députés.

_________________
"Un intellectuel, c'est quelqu'un qui serait capable de décrire Sophia Loren sans faire de gestes" ( AUDIARD )
"Mon dieu, si tu existes, délivre-nous de toutes les religions" ( BEDOS )
"Je croirai en dieu le jour où il n'y aura plus de religions" ( Moi )

www.paysagesinterieurs.com
http://laurentrenault.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paysagesinterieurs.com
laurent
Maître de maison


Masculin Nombre de messages : 4821
Age : 41
Localisation : Sotteville
Date d'inscription : 16/08/2004

MessageSujet: Re: Pourquoi je vais voter Bayrou   Dim 6 Mai 2007 - 20:32

Pré-adhésion au Mouvement Démocrate :

http://soutien.bayrou.fr/index2.php

_________________
"Un intellectuel, c'est quelqu'un qui serait capable de décrire Sophia Loren sans faire de gestes" ( AUDIARD )
"Mon dieu, si tu existes, délivre-nous de toutes les religions" ( BEDOS )
"Je croirai en dieu le jour où il n'y aura plus de religions" ( Moi )

www.paysagesinterieurs.com
http://laurentrenault.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paysagesinterieurs.com
laurent
Maître de maison


Masculin Nombre de messages : 4821
Age : 41
Localisation : Sotteville
Date d'inscription : 16/08/2004

MessageSujet: Re: Pourquoi je vais voter Bayrou   Mar 8 Mai 2007 - 0:42

http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=23877

_________________
"Un intellectuel, c'est quelqu'un qui serait capable de décrire Sophia Loren sans faire de gestes" ( AUDIARD )
"Mon dieu, si tu existes, délivre-nous de toutes les religions" ( BEDOS )
"Je croirai en dieu le jour où il n'y aura plus de religions" ( Moi )

www.paysagesinterieurs.com
http://laurentrenault.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paysagesinterieurs.com
laurent
Maître de maison


Masculin Nombre de messages : 4821
Age : 41
Localisation : Sotteville
Date d'inscription : 16/08/2004

MessageSujet: Re: Pourquoi je vais voter Bayrou   Mar 8 Mai 2007 - 11:16

Tribune des Gracques

Citation :
La Gauche (traditionnelle) est morte. Vive la Gauche (moderne) !

La très large victoire de Nicolas Sarkozy, à qui il faut souhaiter bonne chance, n’a pas été seulement remportée sur son adversaire, Ségolène Royal, à qui il faut rendre hommage. C’est d’abord la sévère défaite de la stratégie adoptée depuis des années par le Parti socialiste.

Les raisons en sont aussi simples qu’elles étaient, malheureusement, prévisibles : un programme archaïque et un système d’alliance dépassé.

Si le PS n’en tire pas les conséquences, après trois échecs successifs aux présidentielles, il continuera de perdre. Son avenir sera alors celui d’une lente et irréversible marginalisation.
Le recul de l’extrême-gauche signifie que les socialistes n’ont plus besoin d’aller chercher chez celle-ci la rhétorique de leur programme, avant de la combiner tant bien que mal avec les exigences des responsabilités gouvernementales. C'est cela qui les empêche depuis 25 ans de définir un projet efficace et négocié de remise en route de la machine à fabriquer de la croissance économique et du progrès social.

En revanche, ils ont désormais besoin du centre, faute d’avoir su occuper à temps son espace idéologique. Avec 18,5% des voix, plus du double du « pôle de radicalité », François Bayrou a démontré la vitalité d’un courant démocrate-social autonome vis à vis de la droite. Sa force, réunie à celles de la gauche, ouvrait la voie à la victoire. Mais le PS n’a pas osé.
Pour franchir de nouvelles étapes, il faut un aggiornamento de la pensée socialiste dont la traduction la plus tangible serait un accord politique en bonne et due forme avec le centre aux législatives. Certains éléphants vont sans doute spéculer sur leur capacité à « plumer la volaille centriste ». Calcul à courte vue qui méconnait les réalités nouvelles de la démocratie d’opinion ! De même que le trop faible report des voix de François Bayrou a fermé la route de l’Elysée à Ségolène Royal, des triangulaires dans de nombreuses circonscriptions interdiraient une puissance parlementaire à la gauche. Le redressement électoral du PS passe par un accord de gouvernement avec le centre et des désistements mutuels aux législatives.

Evidemment, cette mécanique des accords électoraux et de gouvernement doit refléter un accord de programme.
C’est sur ce terrain que l’enseignement des élections est le plus clair. La gauche a perdu la bataille des idées, non pas tellement sur les questions de société, où Ségolène Royal a su marquer sa différence et sa modernité, mais sur la stratégie économique et sociale. Depuis plusieurs années, sous l’égide de Nicolas Sarkozy, la droite a méticuleusement et profondément renouvelé son logiciel. La gauche, elle, a joué l’immobilisme et le refus des réformes, alors que son ADN porte l’ingénierie sociale de la modernisation négociée.

L’alliance avec le centre peut être décisive pour aider le PS à se réinventer. Les convergences existent d’ores et déjà sur les questions institutionnelles ou de société. Il reste à bâtir un compromis sur le terrain de la politique économique. Et c’est au parti socialiste d’accomplir l’essentiel du chemin. Il ne s’agit pas pour lui de faire son « Bad Godesberg » mais de rattraper les cinquante ans d’histoire économique qui se sont déroulées depuis, et qui ont vu se déployer la mondialisation, le développement de l’économie de service ou la transformation des Etats Providence.
Le projet de cette nouvelle alliance a pour socle un objectif majeur : tout faire pour accélérer la croissance équitable. Sa plateforme pourrait s’articuler autour de 10 points clés : 1) investir dans la formation et la recherche, dans les conditions de décentralisation , de souplesse et d’efficience des grandes économies développées ; 2) libérer le potentiel de création de centaines de milliers d’emplois dans les services que stérilisent des lois malthusiennes et un coût du travail non qualifié trop élevé, et qui permettrait en particulier d’accueillir les jeunes peu ou mal diplômés; 3) favoriser le développement et la croissance des entreprises petites et moyennes ; 4) mieux accompagner et protéger ceux qui perdent leur emploi, sans empêcher la mobilité sans laquelle l’économie ne peut réussir ; et dans le même esprit, mettre en place un revenu universel de solidarité active qui incite les plus démunis à aller vers le travail au lieu de les en dissuader ; 5) lutter contre la vie chère en construisant plus de logements ; 6) restaurer la confiance des Français dans la déontologie de leurs dirigeants d’entreprise en fixant des règles de comportement exemplaires ; 7) refonder la démocratie sociale en modifiant les principes de représentativité et de négociation pour favoriser le fait majoritaire et les accords ; 8 ) stabiliser à terme, puis réduire l’endettement de la France, pour préserver nos engagements européens et ne pas faire payer aux générations à venir le prix de nos errements passés; ainsi pourrait être adoptée la proposition faite par François Bayrou d’une interdiction constitutionnelle de présenter un budget en déficit, hors dépenses d’investissement et cas de récession; 9) réformer les institutions, depuis la proportionnelle jusqu'aux règles de nomination, pour accroître encore le pluralisme et l'impartialité de l'Etat; 10) relancer activement la construction européenne notamment par l'élaboration et l'approbation d'un texte constitutionnel.

Nous avions proposé cette analyse dès avant le premier tour. Que n’avons-nous entendu ? Les faits nous ont donné raison. Ségolène Royal et François Bayrou ont su, malgré les réticences de beaucoup des leurs, se parler, et établir un constat de leurs accords et de leurs désaccords. Nous avions appelé à une main tendue. Elle l'a été. Il reste à sceller la démarche par un accord trouvé sur des valeurs, sur une plateforme de gouvernement et sur les législatives à venir.

N’ayant promis que ce qu’elle peut tenir, cette alliance rendrait aux Français la confiance qu’ils ont perdue dans leurs institutions. Elle marquerait un renouveau idéologique du PS trop longtemps retardé après 1993, après 1995, après 2002, après le Non au référendum sur l’Europe. Déplaçant les lignes de front, elle démontrerait concrètement qu’il est possible de faire de la politique autrement. Proposant une voie négociée de modernisation, elle permettrait aussi d’espérer la réforme sans heurts.

La droite a gagné sur ses idées, son unité et sa modernité. A la gauche de relever ce triple défi, et de le relever avec le centre et les verts. La campagne aura permis au moins de faire tomber les barrières et les préjugés. Notre conviction est qu’il s’agit d’un mouvement inéluctable. Pourquoi retarder cette nouvelle alliance au risque d’une nouvelle défaite ? Le moment social-démocrate est venu. Autrefois, on reprochait à la gauche « mendésiste » d’avoir politiquement tort, même si elle avait intellectuellement raison. Cet argument est tombé. La gauche moderne, c’est un projet économique et social crédible ; c’est la perspective de renouveler la politique par une alliance avec le centre ; mais c’est aussi la meilleure stratégie électorale. N’attendons plus.

(le lundi 7 mai 2007)

_________________
"Un intellectuel, c'est quelqu'un qui serait capable de décrire Sophia Loren sans faire de gestes" ( AUDIARD )
"Mon dieu, si tu existes, délivre-nous de toutes les religions" ( BEDOS )
"Je croirai en dieu le jour où il n'y aura plus de religions" ( Moi )

www.paysagesinterieurs.com
http://laurentrenault.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paysagesinterieurs.com
laurent
Maître de maison


Masculin Nombre de messages : 4821
Age : 41
Localisation : Sotteville
Date d'inscription : 16/08/2004

MessageSujet: Re: Pourquoi je vais voter Bayrou   Mer 9 Mai 2007 - 2:10

Citation :
Ayant pris acte de la victoire de Nicolas Sarkozy, François Bayrou n'a désormais qu'un objectif : "équilibrer le pouvoir". Autrement dit, empêcher l'UMP de disposer d'une majorité écrasante à l'Assemblée nationale dans la foulée du succès remporté par son président à la présidentielle. C'est donc vers la bataille des législatives qu'il se tourne. Dès jeudi 10 mai, au terme du conseil national de l'UDF qui se réunira à la Mutualité, à Paris, il annoncera la création d'un nouveau parti : le Mouvement démocrate (MD). Sous ce sigle, seront présentés des candidats dans toutes les circonscriptions.

Toutes ? La question reste ouverte quant à l'attitude des députés sortants de l'UDF, qui, pour une grande majorité d'entre eux, ont appelé à voter pour M. Sarkozy au second tour. S'attardant quelques instants avec une poignée de journalistes, dimanche soir au siège de l'UDF, M. Bayrou a indiqué qu'il n'avait pas l'intention de présenter des candidats face à ceux qui l'ont soutenu au premier tour, établissant ainsi un distinguo entre ceux qui, comme André Santini, ont fait le choix de M. Sarkozy dès le premier tour et ceux qui ont pris part à sa campagne.

En apportant cette précision, qu'il s'était refusé à donner jusqu'à présent, M. Bayrou espère pouvoir entraîner dans son sillage une partie de ses élus sortants et éviter qu'ils ne soient aspirés par l'UMP. "Dans le futur Mouvement démocrate, il pourra y avoir une aile droite", ajoute-t-il, laissant entendre que les élus penchant pour l'alliance avec la majorité présidentielle pourront y prendre place. Seul bémol : "A condition qu'ils ne se livrent pas à des déclarations agressives..."

Car il n'a pas échappé à M. Bayrou que les mêmes députés qui, avant le premier tour, ne juraient que par lui ont, entre les deux tours, pris parti pour M. Sarkozy avant, peut-être, de le laisser tomber en rase campagne. Ainsi, le député et président du conseil général du Loir-et-Cher, Maurice Leroy, qui, à la sortie de la réunion des parlementaires de l'UDF, mardi 24 avril, déclarait qu'il ne fallait "pas mollir, pas faiblir", annonçait-il, trois jours plus tard, son ralliement au candidat de l'UMP. Dimanche soir, il a été un des premiers à annoncer qu'il ne rejoindrait pas le MD et se présenterait aux législatives comme candidat de la "majorité présidentielle". "Je ne me reconnais plus du tout dans le combat de François Bayrou et dans sa façon de voir les choses", a insisté M. Leroy. Combien s'apprêtent à faire de même ? "Qu'espèrent-ils ? interroge M. Bayrou. Il n'y en aura pas pour tout le monde. Tout au plus auront-ils droit à un strapontin. Et après ?"

Il n'y avait pourtant pas foule, dimanche soir, au siège de l'UDF. Quelques rares élus, un seul député sortant, Gilles Artigues (Loire). Hormis les fidèles, l'essentiel de l'assistance était composé de cette nouvelle génération qui a émergé au cours de la campagne de M. Bayrou et entend bien y donner un prolongement en constituant une nouvelle force politique.

"Arrêtez de ne vous intéresser qu'aux députés sortants, intéressez-vous plutôt aux entrants", lâche Corinne Lepage, l'ex-candidate écologiste, qui se dit prête à adhérer au futur Mouvement démocrate. Quitterie Delmas, la jeune animatrice de la blogosphère "bayrouiste", assure avoir reçu, depuis le 22 avril, "des milliers de mails provenant de jeunes décidés à poursuivre la rénovation de la politique en dehors des partis traditionnels". Elle-même devrait être candidate dans la 10e circonscription de Paris.

Pour autant, M. Bayrou peut-il espérer retrouver aux législatives les 18,57 % de voix qu'il a recueillies au premier tour de la présidentielle et imaginer ainsi prendre la tête d'un "contre-pouvoir constructif" ? "Les Français ne veulent pas donner le pouvoir absolu à Nicolas Sarkozy", assure-t-il. "La première loi de la démocratie, c'est que tout pouvoir doit avoir son contre-pouvoir", insiste-t-il. Selon un premier sondage réalisé par l'institut CSA, les candidats centristes présentés par le MD recueilleraient 15 % des voix aux législatives, quand l'UMP obtiendrait 35 % et le PS 30 %. Une telle configuration rendrait probable l'obtention d'une majorité absolue de députés en faveur de M. Sarkozy et amoindrirait les chances d'élection de députés centristes. Sauf à ce que le PS et le MD s'accordent sur des désistements réciproques. Une hypothèse que personne n'évoque ouvertement. "Il n'y aura pas d'accord avant le premier tour", affirme M. Bayrou.

Allez, courage...

_________________
"Un intellectuel, c'est quelqu'un qui serait capable de décrire Sophia Loren sans faire de gestes" ( AUDIARD )
"Mon dieu, si tu existes, délivre-nous de toutes les religions" ( BEDOS )
"Je croirai en dieu le jour où il n'y aura plus de religions" ( Moi )

www.paysagesinterieurs.com
http://laurentrenault.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paysagesinterieurs.com
laurent
Maître de maison


Masculin Nombre de messages : 4821
Age : 41
Localisation : Sotteville
Date d'inscription : 16/08/2004

MessageSujet: Re: Pourquoi je vais voter Bayrou   Mer 9 Mai 2007 - 14:03

Celui pour qui je pourrai sans doute voter aux législatives : http://udf76.typepad.fr/thomasmarcy/

Son message d'avant second tour :

Citation :
Citoyennes, Citoyens,

Comme chacun de vous je serai amené à faire un choix crucial dans dix jours, quand viendra le deuxième tour de l'élection présidentielle. Comme a su le prouver en son temps Pierre Mendès-France, faire de la politique c'est aspirer à gouverner et c'est donc choisir. C'est pourquoi je ne voterai ni blanc ni ne m'abstiendrai.

J'ai attendu, comme tous les autres candidats démocrates aux législatives, que Francois Bayrou se prononce sur le second tour des présidentielles (cf. la vidéo sur ce blog) pour me prononcer moi-même, ce qui était bien normal.

En pleine cohérence avec son attitude durant la campagne, F. Bayrou a refusé de donner une consigne de vote. Vouloir une démocratie adulte implique de laisser chaque citoyen(ne) se déterminer en son âme et conscience, pour le bien du pays. Dernièrement (jeudi 3 mai), F. Bayrou a déclaré qu'il ne voterai pas pour N. Sarkozy dimanche.

Ce refus de donner une quelconque consigne et cette liberté de conscience s'applique également à chacun et chacune des candidat(e)s locaux du nouveau Parti démocrate, notamment celles et ceux qui auront l'honneur de défendre ses idées lors des prochaines élections législatives.

Il appartient donc à chacun(e) de se prononcer, selon sa sensibilité propre et son jugement. Ce qui implique l'acceptation de la diversité des opinions au sein du Parti démocrate, étant bien précisé que ce choix n'engage chaque fois que l'individu qui décide d'en faire état publiquement. Comme l'a dit auparabant F. Bayrou, un parti où tout le monde devrait penser la même chose serait un parti où l'on n'aurait renoncé à penser.

Je déclare donc, face aux électeurs, qu'après mûre réflexion j'ai décidé de voter pour Ségolène Royal.

Je ne peux en effet cautionner la conception de la démocratie qui risquerait de triompher si Nicolas Sarkozy l'emportait.

Une authentique démocratie ne saurait exister dans un système où tous les pouvoirs continueraient à être centralisés dans les mains d'un seul homme, sans le moindre contrôle véritable, sans de vrais contre-pouvoirs. Or, j'estime que Nicolas Sarkozy, dont les penchants autoritaires et le manque de contrôle de soi sont avérés, n'a aucune intention de modifier le système de monarchie républicaine actuel, bien au contraire. Entre ses mains il est à craindre que l'Etat perde encore un peu plus de son prestige et de son impartialité pour être mis au service d'un clan. Nul ne peut prendre ainsi au sérieux sa promesse, surgie en toute fin de campagne, d'introduire une dose réelle de proportionnelle pour l'élection des députés : dans ses moments les plus lyriques, son lieutenant Brice Hortefeux a évoqué un maximum de 60 sièges (sur 577) selon ce mode de scrutin !

Et je ne veux pas que la démagogie et le populisme le plus cynique deviennent les modes de gouvernement habituels en France. A l'heure où une certaine droite française (mais aussi européenne) relève de plus en plus impunément le museau (qu'elle a fort sale), la récupération des thèmes lepénistes (dans un bel emballage marketing) ne saurait être tolérée. Et qu'on n'aille pas évoquer l'affaiblissement du FN pour vanter les mérites de cet abaissement intellectuel et moral de la politique : car cela revient simplement à disséminer dans le corps social le foyer de l'infection. La modernité ne doit pas passer par le reniement des conquêtes de l'esprit sur la bêtise ordinaire (qui n'attend que des circonstances favorables pour devenir criminelle).

Enfin, si je suis au Parti démocrate, c'est que je ne me résouds pas à ce qu'un capitalisme financier absolutisé (et mensongèrement assimilé au libéralisme dans son ensemble) détruise l'égalité minimale qui seule permet l'existence effective d'une citoyenneté. Là où un citoyen a virtuellement les moyens économiques (même inutilisés !) de décider du destin de ses co-citoyens, ceux-ci ne sont plus effectivement libres, puisque privés d'autonomie. Et la République ne peut y survivre (cf. Platon, dans "Les Lois". Oui, je sais, mes références sont parfois un peu vieillottes; mais c'est que je n'ai pas encore eu le temps de lire le dernier ouvrage de Doc Gynéco : à chacun ses lacunes...). Le régime où domine le pouvoir du riche (ploutos), c'est la "ploutocratie". Un exemple récent et proche a existé, celui du multi-milliardaire Sylvio Berlusconi en Italie. Quelle fut l'une des mesures-phares de Berlusconi ? La suppression de tout impôt sur la succession (à commencer pour ses propres enfants, bien entendu...) Et que propose Sarkozy ? La même chose (pour 95% des successions exactement) ! Or, sachez le bien, à l'heure actuelle, "contrairement à une idée reçue, l'impôt ne frappe qu'une très faible part des successions : 90% des transmissions entre époux et 80% de celles en ligne directe ne sont pas imposées, selon un rapport récent de l'Assembée nationale" [oct. 2004] (Alternatives économiques n°259, mai 2007, p.38-39). Rien qu'avec les règles de base, il faut qu'un couple dépasse les 1,7 millions d'euros de succession pour commencer à payer sur la tranche supérieure du pactole un taux d'imposition de 40% ! Dans le cas d'un ménage à deux enfants relativement aisé (sans être super-riche) avec un patrimoine de 550.000 euros, les droits de succession atteindront par exemple... 1.400 euros (200 pour le conjoint et 620 pae enfant) ! Mais ce n'est pas tout : compte-tenu des multiples dispositifs fiscaux (asurances-vie: défiscalisation, avant 70 ans, jusqu'à 152.000 euros par enfant et donations : 50.000 euros par enfant, 30.000 par petit enfant...) créés ou accrus par Sarkozy en 2004, alors qu'il était ministre des finances, la part imposable peut être largement diminuée (surtout si on fait deux fois ce type d'opération) : c'est un million d'euros d'héritage qui peuvent être ainsi très smplement défiscalisés ! Ainsi, le projet de Sarkozy n'intéresse qu'à peine 1% des contribuables. Cela représente un manque à gagner fiscal pour l'Etat sur les très grosses successions : la bagatelle de 5 milliards d'Euros (sur 7 en tout), représentant la construction de 42.000 logement sociaux (pouvant loger 170.000 personnes) et une multiplication par 8 des moyens attribués aux Zones d'éducation prioritaires (ZEP) ! (ibid.) Les riches deviendront ainsi de plus en plus riches et, surtout, les très riches le deviendront immensément plus.

Il ne restera plus qu'a dynamiter les dispositifs tels que la carte scolaire ou le système d'aide au logement social (dont sa ville, Neuilly, s'est bien sûr préservée, en piétinant la loi SRU de 1991) et l'appartheid social sera réalisé dans les faits ! Peu importe la criminalité et l'hyper-violence qui se développeront alors dans nos villes : la peur rendra docile la population qui réclamera toujours plus d'ordre brutal et arbitraire. Quant aux (vraiment) riches (une infime minorité) ils pourront se payer des espaces privatisés à l'abri de la violence avec des polices privées (car, contrairement à ce qu'on croit, les études de sociologie urbaine montrent que les guettos qui croissent le plus vite sont des guettos de riches). Je pourrai encore citer la prime au communautarisme et la volonté déclarée de dynamiter la loi de 1905 fondatrice de la laïcité...

Quant au soit-disant modernisme économique de Sarkozy il y a de quoi en sourire. Comme Chirac, Sarkozy conçoit avant tout l'économie comme le moyen de reproduction de quelques classes sociales qui n'ont aucune envie d'affronter véritablement la concurrence méritocratique. J'ai déjà parlé de la suppression des droits sur héritage et de la carte scolaire. Il faudrait sans doute bien des pages pour exposer le capitalisme de coquins et de copains que Sarkozy veut faire passer pour une économie de marché moderne (cf. notamment Libération du 28 avril) : on est à vrai dire plus proche du capitalisme à la Napoléon III où les relations incestueuses entre l'Etat et quelques "initiés" remplacent toute saine concurrence (F. Bayrou en a déjà dit long sur la fascination douteuse de Nicolas Sarkozy pour ces cercles de néo-féodaux). Des exemples ? L'amitié personnelle de N. Sarkozy avec M. Bouygues est bien connue. Faut-il être un mauvais esprit alors pour s'étonner du cadeau fait à TF1 d'un canal de chaîne numérique terrestre ? Ou encore la vente de 21% d'Alsthom à Bouygues et la volonté de N. Sarkozy d'ouvrir le capital d'AREVA afin de permettre à Bouygues/Alsthom de se lancer avec cette dernière dans l'industrie nucléaire ? (Le Monde, 2 mai 2007, p. 13)

Comme à notre âge médiatique le culot paie toujours, il suffira d'exhiber quelques réussites d'individus méritants et de voeux pieux pour les PME-PMI qui souffrent...et le tour sera joué. Au passage cela fera diversion sur le bradage des biens stratégiques de la Nation : où en est le projet de Sarkozy de mettre le destin de Gaz de France entre les mains du pouvoir algérien via un mariage forcé (!) avec la SONATRACH, compagnie d'Etat de l'énergie de ce pays, à la gestion extrêmement opaque (cf. les soupçon de caisses noires au profit de hiérarques du régime) ?!!

Mais c'est aussi pour des raisons positives que je voterai pour Ségolène Royal.

Tout d'abord parce qu'on peut la créditer d'un désir nettement plus sincère de coopérer avec un Centre vraiment indépendant ; d'une part parce qu'elle en a vraiment besoin politiquement, d'autre part parce qu'elle a intérêt à ne pas se retrouver en tête-à-tête avec les "éléphants" du PS (tandis que N. Sarkozy a seulement le projet de vider le Centre de toute substance pour le réduire à une brigade de supplétifs). Et on ne peut pas contester l'importance des pas qu'elle a faits récemment en notre direction (cf. le débat avec F. Bayrou ce 28 avril).

Ensuite parce que j'ai l'intime conviction (et je l'assume !) qu'un rapprochement des démocrates avec les sociaux-démocrates du PS est la meilleure façon de transformer, sur la durée, l'essai du 22 avril et de changer durablement la politique en France, en faisant du Parti démocrate le pivôt d'une grande force progressiste, moderniste, indépendante et européenne. J'ai bien dit "socio-démocrates" (et pas le PS en général et en bloc) ainsi que "indépendante". Même s'il l'a dit un peu trop tard et/ou trop tôt dans la campagne, Michel Rocard a objectivement raison de prôner ce rapprochement dont la France a un besoin vital et qui vient d'être réalisé en Italie entre les sociaux démocrates et les centristes de la "Marguerite". Il serait évidemment progressif. Mais il implique certains gestes symboliques.

Voilà donc pourquoi je déclare, à titre individuel, mon vote pour Ségolène Royal.

Aux éventuels donneurs de leçons de réalisme politique je précise que je n'ai rien d'un "idiot utile" qui agirait par pur idéalisme. J'estime au contraire faire preuve de réalisme à moyen et long terme, en pensant d'abord à l'intérêt de mon pays.

Cette déclaration n'engage que moi.

Mais elle m'engage réellement, en tant que centriste fier d'appartenir à cette nouvelle famille tolérante et plurielle qu'est le Parti démocrate. Joignons nos forces et nos réflexions.

Salutations démocrates.

Thomas MARCY

_________________
"Un intellectuel, c'est quelqu'un qui serait capable de décrire Sophia Loren sans faire de gestes" ( AUDIARD )
"Mon dieu, si tu existes, délivre-nous de toutes les religions" ( BEDOS )
"Je croirai en dieu le jour où il n'y aura plus de religions" ( Moi )

www.paysagesinterieurs.com
http://laurentrenault.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paysagesinterieurs.com
laurent
Maître de maison


Masculin Nombre de messages : 4821
Age : 41
Localisation : Sotteville
Date d'inscription : 16/08/2004

MessageSujet: Re: Pourquoi je vais voter Bayrou   Mer 9 Mai 2007 - 14:05

Blog du MD : http://mouvement-democrate.over-blog.com/

Blog de Quitterie Delmas : http://lesjeuneslibres.hautetfort.com/

_________________
"Un intellectuel, c'est quelqu'un qui serait capable de décrire Sophia Loren sans faire de gestes" ( AUDIARD )
"Mon dieu, si tu existes, délivre-nous de toutes les religions" ( BEDOS )
"Je croirai en dieu le jour où il n'y aura plus de religions" ( Moi )

www.paysagesinterieurs.com
http://laurentrenault.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paysagesinterieurs.com
laurent
Maître de maison


Masculin Nombre de messages : 4821
Age : 41
Localisation : Sotteville
Date d'inscription : 16/08/2004

MessageSujet: Re: Pourquoi je vais voter Bayrou   Mer 9 Mai 2007 - 19:13

Citation :
Jean-Luc Bennahmias, député européen et ancien secrétaire national des Verts, a annoncé mercredi qu'il allait quitter ce parti pour rejoindre le Mouvement démocrate que doit lancer jeudi le président de l'UDF François Bayrou.
"Je retrouve potentiellement dans la création du Mouvement démocrate ce que j'essaie de défendre depuis des années: le cassage des blocs et une façon de faire de la politique différemment, sur la base du compromis et d'une société réformiste", a indiqué M. Bennahmias à l'AFP, applaudissant à un rapport de forces politique du type "de ce qui s'est fait en Italie".
"Je ne crois plus à la structure du parti Verts français, et je n'assume pas le fait de faire un score à la présidentielle qui nous ramène 30 ans en arrière", a-t-il ajouté.
Dominique Voynet, candidate des Verts, a obtenu 1,57% le 22 avril.
M. Bennahmias ne sera pas au conseil national de l'UDF jeudi, n'étant "pas UDF", mais participera à une réunion le 20 mai de membres fondateurs, à l'occasion du lancement de la campagne des législatives.
Cette manifestation publique a été annoncée par l'entourage de François Bayrou.
"Les écologistes ont toute leur place" dans le Mouvement démocrate. "L'essentiel dans ce mouvement est ce mélange", a estimé M. Bennahmias, les électeurs de François Bayrou ayant "envie de voir bouger les lignes politiques et de voir des réformes qui apaisent, pas des ruptures violentes, à l'instar de ce qui va arriver".
M. Bennahmias a indiqué qu'il ne quitterait pas pour autant le groupe Verts au Parlement européen, ni son poste au conseil régional PACA. "Mais la rupture est consommée avec les Verts, et je ne reprendrai pas ma carte", a-t-il dit.
Dany Cohn-Bendit, qui a co-signé une tribune lundi dans Libération sur la nécessité d'une alliance entre l'UDF et une gauche "rénovée" avant les législatives, est partie prenante à cette initiative, assure M. Bennahmias. Le co-président du groupe Verts au parlement européen n'est cependant pas adhérent des Verts français.
D'autres Verts envisagent de rejoindre le Mouvement démocrate, comme Christophe Madrolle, conseiller municipal de Marseille, qui aurait souhaité que les Verts en tant que parti choisissent de "rejoindre le Mouvement démocrate pour en être le pôle réformiste".
Il a précisé à l'AFP que les discussions étaient "en cours" pour lui avec l'équipe de François Bayrou, sur la base d'une investiture pour les législatives à Marseille. Sa condition: que le mouvement s'engage à appeler au second tour à voter le cas échéant pour le candidat de gauche.
Selon lui, "une centaine" de cadres des Verts de plusieurs régions seraient dans le même cas.

_________________
"Un intellectuel, c'est quelqu'un qui serait capable de décrire Sophia Loren sans faire de gestes" ( AUDIARD )
"Mon dieu, si tu existes, délivre-nous de toutes les religions" ( BEDOS )
"Je croirai en dieu le jour où il n'y aura plus de religions" ( Moi )

www.paysagesinterieurs.com
http://laurentrenault.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paysagesinterieurs.com
laurent
Maître de maison


Masculin Nombre de messages : 4821
Age : 41
Localisation : Sotteville
Date d'inscription : 16/08/2004

MessageSujet: Re: Pourquoi je vais voter Bayrou   Mer 9 Mai 2007 - 22:16

Citation :
Corinne Lepage, présidente de Cap 21, qui a soutenu François Bayrou à la présidentielle, a annoncé mercredi 9 mai que son parti se joindrait au Mouvement démocrate que doit lancer jeudi le président de l'UDF.
"Cap 21 sera l'un des membres fondateurs du Mouvement démocrate", a déclaré Corinne Lepage à l'AFP, en précisant qu'elle serait présente jeudi au conseil national.
Elle a précisé qu'elle ne se présenterait pas elle-même aux législatives, mais que Cap 21 devrait compter "20 à 30 candidats".
Didier Bariani, vice-président de l'UDF en charge des questions statutaires, avait indiqué un peu plus tôt que l'UDF serait "membre fondateur, ou partie constituante, du Mouvement démocrate", au côté d'autres formations

_________________
"Un intellectuel, c'est quelqu'un qui serait capable de décrire Sophia Loren sans faire de gestes" ( AUDIARD )
"Mon dieu, si tu existes, délivre-nous de toutes les religions" ( BEDOS )
"Je croirai en dieu le jour où il n'y aura plus de religions" ( Moi )

www.paysagesinterieurs.com
http://laurentrenault.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paysagesinterieurs.com
laurent
Maître de maison


Masculin Nombre de messages : 4821
Age : 41
Localisation : Sotteville
Date d'inscription : 16/08/2004

MessageSujet: Re: Pourquoi je vais voter Bayrou   Jeu 10 Mai 2007 - 12:57

Création du Mouvement Démocrate

http://www.bayrou.fr/evenements/bayrou-conseil-national-bureau-politique-080507.html

_________________
"Un intellectuel, c'est quelqu'un qui serait capable de décrire Sophia Loren sans faire de gestes" ( AUDIARD )
"Mon dieu, si tu existes, délivre-nous de toutes les religions" ( BEDOS )
"Je croirai en dieu le jour où il n'y aura plus de religions" ( Moi )

www.paysagesinterieurs.com
http://laurentrenault.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paysagesinterieurs.com
laurent
Maître de maison


Masculin Nombre de messages : 4821
Age : 41
Localisation : Sotteville
Date d'inscription : 16/08/2004

MessageSujet: Re: Pourquoi je vais voter Bayrou   Sam 12 Mai 2007 - 11:31

Citation :
La peau de chagrin

Le fusil de François Bayrou était à un coup. Il devait être élu président de la République pour imposer sa nouvelle formation politique, remodeler le paysage politique, bouleverser la géographie partisane. Il a réussi une superbe performance qui a tous les attributs du château de sable confronté aux va et vient de la marée.

Ses parlementaires, son état major, Hervé Morin, Maurice Leroy, et François Sauvadet pour ne citer qu'eux, ont joué Bayrou gagnant et pour y parvenir, ils ont le risque de harceler les flancs des bataillons de Nicolas Sarkozy. Et ils ont accablé le président de l'UMP de bon coeur. Mais l'étalon béarnais n'a pas gagné. Ils ont tous considéré qu'il fallait négocier avec Nicolas Sarkozy, un armistice, un accord qui assure le pain et le couvert électoral. Quand on a échoué, que le bateau coule, il faut penser aux chaloupes.

Là-dessus, François Bayrou, fort de ses près de 7 millions d'électeurs, de ses 18,57%, s'est mis à danser le tango à l'invitation de Ségolène Royal, et s'est prononcé contre Nicolas Sarkozy, pour s'interdire toute retraite. Ce n'est que partie remise, disait François Bayrou à ses troupes : "En 2012 ce sera la bonne". C'est le drame des prophètes : jusqu'à ce que la prophétie se réalise, ses partisans doivent vivre d'espoir et d'eau fraîche. Le pari de François Bayrou repose entièrement sur un double échec, selon lui prévisible : celui de Nicolas Sarkozy et de ses gouvernements, et celui de toutes les tentatives de rénovation du Parti socialiste.

Le principe de réalité a rattrapé l'UDF : le sauve qui peut s'est généralisé parmi les parlementaires. Direction Nicolas Sarkozy et sa majorité présidentielle, par la voie la plus directe, en acceptant par avance de voter les budgets, en échange de quoi ils auront droit à un Bantoustan centriste. Ces gens-là ont tous envie de rester député ou d'avoir une chance de le devenir sans laisser passer une décennie, à regarder passer les trains, les carrières et les circonscriptions changer de locataires.

Le deuxième tour a signé la fin de l'illusion centriste : 40% des électeurs de François Bayrou ont voté pour Nicolas Sarkozy, 40% pour Ségolène Royal. 20% se sont abstenus ou ont voté blanc.

Chacun est rentré chez soi. Et le calendrier institutionnel ne laisse pas le moindre espace de respiration : après les élections présidentielles qui ont laminé les extrêmes, deuxième coupe sombre avec les élections législatives au scrutin majoritaire à deux tours et sa loi d'airain : pas d'alliance, pas de désistements, pas de député.

Le château de sable de François Bayrou va subir sa deuxième marée,et son rêve va disparaître complétement. Pire, ce scrutin législatif peut même représenter un cauchemar absolu pour le leader centriste : le triomphe du bipartisme, avec une UMP majoritaire et un PS qui va renforcer ses positions, par rapport à la chambre sortante, en l'absence de tout autre groupe parlementaire. Le PCF, comme le Mouvement démocrate, sont très sérieusement menacés de perdre leur groupe parlementaire, ce qui fait déchéance, ou si l'on préfère déclassement et ressemble au passage en seconde division.

Les triangulaires escomptées par François Bayrou s'appuient sur les 61 circonscriptions où François Bayrou est arrivé devant Ségolène Royal, mais ce sont en général des circonscriptions acquises à l'UMP. Enfin, pour se maintenir au deuxième tour, il faut au moins 12,5% des inscrits. Le Mouvement démocrate, mis à part une poignée de circonscriptions où quelques centristes - dont François Bayrou - peut espérer se maintenir, ne peut augmenter son score que si le PS lui fait la courte échelle. Mis à part Lyon, où le maire socialiste pratique déjà avec l'UDF une politique d'alliance, indispensable pour conserver Lyon aux municipales, le PS n'a plus les moyens de tendre la main aux candidats nécessiteux du mouvement démocrate, alors qu'il doit déjà sauver des radicaux de gauche, des communistes, des écologistes et des chevènementistes.

C'est beau la charité politique, mais elle a des limites arithmétiques, sans compter les arrière-pensées à l'égard de François Bayrou, qui n'aura plus les moyens de troubler la rénovation socialo-socialiste.

On prête au cardinal de Retz, grande plume de la Fronde, cette phrase attribuée de manière erronée à d'autres auteurs et que François Mitterrand affectionnait tout particulièrement : "On ne sort de l'ambiguïté qu'à ses dépens". François Bayrou est sorti de l'ambiguïté, et tout s'effondre autour de lui. Une seule certitude : François Bayrou va poursuivre tout seul ou presque son grand oeuvre de recomposition de la vie politique française. En fait, elle a lieu, mais sans lui.

Serge July 10/05/2007 23h57

_________________
"Un intellectuel, c'est quelqu'un qui serait capable de décrire Sophia Loren sans faire de gestes" ( AUDIARD )
"Mon dieu, si tu existes, délivre-nous de toutes les religions" ( BEDOS )
"Je croirai en dieu le jour où il n'y aura plus de religions" ( Moi )

www.paysagesinterieurs.com
http://laurentrenault.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paysagesinterieurs.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pourquoi je vais voter Bayrou   Aujourd'hui à 8:38

Revenir en haut Aller en bas
 
Pourquoi je vais voter Bayrou
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pourquoi ça ne bouge plus
» pourquoi nous ne pouvons pas répondre au sujet
» Un GMF. Alors, pourquoi pas un GMQ
» Pourquoi procréer ?
» Problème: pourquoi Base C. crée t-il une nouvelle version à chaque chargement de fichier .gpx

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paysages Intérieurs :: Au coin du feu :: Au coin du feu-
Sauter vers: