Paysages Intérieurs

Ciné, musique, BD, photo, littérature...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Classical Favorites

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
laurent
Maître de maison


Masculin Nombre de messages : 4821
Age : 41
Localisation : Sotteville
Date d'inscription : 16/08/2004

MessageSujet: Classical Favorites   Mar 30 Jan 2007 - 23:17

STRAVINSKY - Petruschka



La première véritable oeuvre qui m'ait fait entrer en musique classique. Mon oncle avait offert ce CD ( Version BOULEZ et l'Orchestre de Cleveland ) à mon frère je crois, et comme il trainait près de la chaine, un jour je me le suis mis. Et là... quel bonheur !! Jusqu'alors, j'avais plutôt une sainte horreur de tout ce qui sonnait "musique classique", je trouvais ça vieux et ennuyeux, pédant, hautain et bourgeois, mais là je découvrais enfin une musique moderne, riche, des rythmes et des harmonies proches de ce que j'écoutais alors en métal, de l'invention, et surtout de beaux passages évocateurs ( je lisais le livert en même temps, l'histoire de la marionnette, et je me projettais dedans, comme dans un conte, un film, et j'adorais ça ).
Sur le même CD, juste après, il y a "Le Sacre du Printemps", que j'ai mis plus de temps à apprécier, mais qui est encore plus "métal" dans ses trouvailles sonores, avec ses assauts de cordes. Mais c'est définitivement "Petruschka" que je préfère, avec ses couleurs et ses enchainements distordus, ses mélodies entrecroisées, qui tourbillonnent et s'aglutinent comme une tombée de neige sur la steppe.

Je me devais donc de commencer par cette oeuvre, qui est à la source de ma passion pour ce style musical.

_________________
"Un intellectuel, c'est quelqu'un qui serait capable de décrire Sophia Loren sans faire de gestes" ( AUDIARD )
"Mon dieu, si tu existes, délivre-nous de toutes les religions" ( BEDOS )
"Je croirai en dieu le jour où il n'y aura plus de religions" ( Moi )

www.paysagesinterieurs.com
http://laurentrenault.canalblog.com/


Dernière édition par le Mer 14 Fév 2007 - 19:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paysagesinterieurs.com
vartan
Léonard de Génie


Nombre de messages : 1565
Age : 51
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 19/05/2006

MessageSujet: Re: Classical Favorites   Mer 7 Fév 2007 - 11:44

J'ai appris à ne plus aimer les interprétations de Boulez. Mr. Green

Bien qu'analytiques dans Debussy, Bartok ou Stravinsky, elles sont parfois froides ou sèches, c'est selon. (surtout dans Debussy)
Malgré tout je suis très content de ce Sacre Boulez, terriblement conduit d'un bout à l'autre, clair et évident.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laurent
Maître de maison


Masculin Nombre de messages : 4821
Age : 41
Localisation : Sotteville
Date d'inscription : 16/08/2004

MessageSujet: Re: Classical Favorites   Mer 14 Fév 2007 - 19:46

CHAUSSON - Symphonie & Poème pour violon et orchestre



Ce disque est l'un de mes préférés.
Il m'est en tout cas indispensable, et je l'offre très souvent.
Tout d'abord il s'agit du compositeur que j'admire le plus, Ernest CHAUSSON, trop méconnu, mais ô combien génial.
Ensuite il y a sur ce CD deux de ses plus belles oeuvres : la Symphonie en Sib - pour moi la plus belle symphonie jamais composée - et le très beau Poème, partition tourmentée et lumineuse, interprétée par le plus grand des violonistes, le maestro David OÏSTRAKH.
Et enfin, l'ensemble est dirigé par Charles MÜNCH, chef que j'apprécie énormément. C'est vériatblement une musique magnifique et lumineuse, même dans ses retranchements les plus intimes et les plus sombres.
Une musique qui correspond tout à fait à ce que je suis. Parfois nos oreilles captent la musique qui fait écho à notre identité profonde. Ce fut le cas pour moi avec cette symphonie, et ça l'est je pense irrémédiablement.
Je vous conseille, si vous appréciez l'oeuvre, de vous pencher également sur l'homme. Il existe une très belle biographie par Jean GALLOIS, qui traduit bien l'humanité et l'humilité de ce grand artiste qu'était CHAUSSON...

Pour conclure, je vous mets une critique, tirée de mon dictionnaire de musique symphonique :

Citation :
La Symphonie en si bémol d'Ernest CHAUSSON

"Il faut, par rapport à "Soir de fête", remonter de quelques années dans la production de CHAUSSON pour rencontrer cette oeuvre maîtresse, - qui révèle le mieux la personnalité du compositeur et sa place déterminante dans l'évolution de la musique symphonique française du XIXème siècle : personnalité fortement indépendante, un peu sévère et hautaine, encline à un certain pessimisme, cependant généreuse ( son dévouement à DEBUSSY, à ALBENIZ par exemple ), parfaitement libérale et accessible aux enthousiasmes. Ces traits de caractère trouvent leur reflet dans la "Symphonie" qui, par ailleurs, semble fusionner les principes de l'école franckiste et les acquis wagnériens, et annoncer "l'impressionnisme" musical en gestation.

Conçue à l'automne de 1889, la partition fut achevée à la fin de 1890, et exécutée pour la première fois le 18 avril 1891 à Paris, sous l'égide de la Société Nationale de Musique ( salle Erard ), - le compositeur étant au pupitre : l'accueil fut largement favorable. L'oeuvre sera jouée plusieurs fois en France, et à l'étranger, puis reprise en 1897 à Paris, au Cirque d'Hiver, dans une exécution mémorable ( la Philharmonie de Berlin sous la baguette de l'illustre Arthur NIKISCH ). Elle est dédiée au peintre Henry LEROLLE, beau-frère du compositeur.

1. Premier mouvement
Belle et grave introduction dont le thème, très modulant, est dévolu aux cordes ( sauf les violons ), à la clarinette et aux cors : instrumentation propice à mettre en valeur l'atmosphère de lyrisme généreux, mais souvent tendu, dont l'ensemble de la partition se départira peu. La phrase gagne en intensité - dans la hauteur, dans le tempo -, puis s'apaise. Et l'Allegro vivo enchaîne sur un rapide trait ascendant des violons et des bois. Exposition du thème principal ( basson solo et cor ), caractèrisé par ses intervalles de tierce. Il est repris en tutti par l'orchestre, avant qu'apparaissent un nouveau motif plus clair, essentiellement rythmique - sorte de scherzo aux bois et cordes -, puis un autre, plus noblement cantant : ces deux motifs se succèdent, se combinent en un contrepoint remarquablement virtuose des lignes instrumentales. Vient le développement proprement dit, qui ménage avec art les séquences d'élan et de tension rythmique ( renaissance, par exmple, du thème principal sous la forme nouvelle d'un 2/4 ), et les passages de détente où s'affrmit l'inspiration mélodique. Réexposition, puis coda rapide et en force, sur l'énoncé du thème principal.

2. Deuxième mouvement
La partition autographe donne à penser que ce mouvement central coûta beaucoup d'efforts au compositeur. Il n'est sans doute pas, toutefois, le moins intéressant ni le moins émouvant de l'oeuvre, - se développant, pour reprendre l'expression de Jean GALLOIS, "selon un ample cérémonial d'une puissance et grandeur peu communes". C'est pourrait-on dire aussi, une sorte de lamento dans lequel la douleur trouve par instants une expression désespérée. Très large thème ( cordes moyennes et graves ), où se perçoivent encore les intervalles de tierce déjà rencontrées, - outre un court motif de trois notes ascendantes, puis descendantes. Un second thème majeur est exposé au cor anglais, puis par les cordes sur un mouvement de doubles croches ( en sextolets ), - dont la douce mélancolie semble évoquer le "Temps des lilas" déjà chanté par le "Poème de l'Amour et de la Mer". Bref rappel du motif de tierces, plus tragique, par les cuivres, et conclusion sur la reprise du premier thème modulant cette fois dans la tonalité lumineuse et réconfortante de ré majeur.

3. Troisième mouvement
Il constitue - suivant un principe franckiste - la récapitulaton des thèmes et motifs entendus précédemment. Des rafales de cordes, trouées par des éclairs des cuivres, projettent l'orchestre entier vers l'énoncé vigoureux d'un thème "très animé"; dévolu aux violons, ce thème engendre un second dont s'empare l'orchestre en tutti dans une sorte de joie triomphante, fortissimo. Nouvel apaisement favorisant la résurgence du motif par tierces du mouvement initial ( à travers un sautillé des cordes ). réexposition faisant reparaître également, par les modulations et nombre e transformations mélodiques ou rythmiques, plusieurs motifs antérieurs : remarquable économie du jeu des bois solistes, et lyrisme exalté des cordes dans leur registre supérieur. Les trompettes, que secondent bientôt d'autres vents, expriment alors un credo serein et recueilli. Et la partition s'achèvera sur un rappel du thème de l'Introduction, redit lentement, puis sur un accord prolongé.

On s'étonne du jugement que porta, lors de la création, le "Guide Musical" qui, après avoir loué les "harmonies recherchées" et "l'instrumentation solide et riche de sonorités et de combinaisons modernes", considéra néanmoins que la "Symphonie en si bémol" subissait "l'influence du procédé plutôt que les impulsions d'un tempérament vrai". Vaste et profonde, parfois austère, cependant animée de ferveur sombre ou jubilante, l'oeuvre s'inscrit certainement dans la mouvance franckiste. Mais elle s'en échappe également, non tant par son orchestration où se décèlent les traces d'un wagnérisme militant, et moins massive que celle de FRANCK ( les raffinements de l'harmonie apparaissent pré-debussystes ), que par ses audaces de forme - l'extrême souplesse de la conduite thématique - et de pensée : un "message" s'y dévoile, qui dit à la fois les désillusions de l'homme et tous ses espoirs, - "message" rarement perçu dans le répertoire symphonique français. Sans doute la "Symphonie" de CHAUSSON s'affirme t-lle avant tout comme un témoignage humain, souvent poignant, comme l'une de ces "grandes musiques de l'âme" dont un Jacques LONGCHAMPT a pu dire qu'elle "vous tient le coeur en alerte".


In "Guide de la Musique Symphonique" chez FAYARD, 1986.

_________________
"Un intellectuel, c'est quelqu'un qui serait capable de décrire Sophia Loren sans faire de gestes" ( AUDIARD )
"Mon dieu, si tu existes, délivre-nous de toutes les religions" ( BEDOS )
"Je croirai en dieu le jour où il n'y aura plus de religions" ( Moi )

www.paysagesinterieurs.com
http://laurentrenault.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paysagesinterieurs.com
vartan
Léonard de Génie


Nombre de messages : 1565
Age : 51
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 19/05/2006

MessageSujet: Re: Classical Favorites   Lun 5 Mar 2007 - 0:12

laurent a écrit:
CHAUSSON - Symphonie & Poème pour violon et orchestre

In "Guide de la Musique Symphonique" chez FAYARD, 1986.

Comme j'ai décidé de me replonger dans la musique symphonique que j'ai abandonnée depuis une dizaine d'année, tu as réussi à me faire voter Chausson Wink , mais attention, si les promesses ne sont pas tenues... batman

J'ai déjà commencé par le meilleur (Berlioz).
Ensuite je reprendrai un peu de Mahler, mais ça fait peur au vue de l'épaisseur de la discographie.

Sinon, ce guide Fayard est-il vraiment bien fichu ?

Et pour mon 100° post pour lequel j'ai essayé de n'être pas futile (ou le moins possible), vais-je avoir un nouveau rang ? Neutral


Dernière édition par le Lun 5 Mar 2007 - 0:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vartan
Léonard de Génie


Nombre de messages : 1565
Age : 51
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 19/05/2006

MessageSujet: Re: Classical Favorites   Lun 5 Mar 2007 - 0:12

Oui ! Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laurent
Maître de maison


Masculin Nombre de messages : 4821
Age : 41
Localisation : Sotteville
Date d'inscription : 16/08/2004

MessageSujet: Re: Classical Favorites   Lun 5 Mar 2007 - 3:48

Tu vas découvrir cette symphonie ?

Quel beau moment en perspective... je t'envie...

Very Happy

Le guide FAYARD, c'est avec lui que j'ai fait mes premiers pas dans la musique symphonique, donc je l'aime beaucoup. Mais je ne peux pas vraiment comparer à d'autres. Un reproche : il est incomplet, mais c'est parce que j'aime des musiques trop confidentielles. Pour l'essentiel, c'est déjà très bien.

( Si tu as des idées de rangs, parce que j'ai mis ceux-là il y a longtemps, mais bon, ils sont un peu nazes... )

_________________
"Un intellectuel, c'est quelqu'un qui serait capable de décrire Sophia Loren sans faire de gestes" ( AUDIARD )
"Mon dieu, si tu existes, délivre-nous de toutes les religions" ( BEDOS )
"Je croirai en dieu le jour où il n'y aura plus de religions" ( Moi )

www.paysagesinterieurs.com
http://laurentrenault.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paysagesinterieurs.com
vartan
Léonard de Génie


Nombre de messages : 1565
Age : 51
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 19/05/2006

MessageSujet: Re: Classical Favorites   Lun 5 Mar 2007 - 7:24

Homme d'intérieur ça me va très bien merci ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
......
Léonard de Génie


Féminin Nombre de messages : 2736
Date d'inscription : 21/10/2004

MessageSujet: Re: Classical Favorites   Mar 13 Mar 2007 - 20:10

laurent a écrit:
CHAUSSON - Symphonie & Poème pour violon et orchestre
Il m'est en tout cas indispensable, et je l'offre très souvent.
Je connais que 2 versions. Celle que j'ai: Michel PLASSON. L'autre, je sais plus... What the fuck ?!?

Mon anniversaire, c'est le premier Juin Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
......
Léonard de Génie


Féminin Nombre de messages : 2736
Date d'inscription : 21/10/2004

MessageSujet: Re: Classical Favorites   Sam 17 Mar 2007 - 14:11

laurent a écrit:
STRAVINSKY "Le Sacre du Printemps"

En gros un peu comme laurent... L'oeuvre avec laquelle j'ai découvert la musique "savante" (^^) du XXe siècle Laughing. J'ai entendu plusieurs versions mais j'en reviens toujours à celle que j'ai, celle avec laquelle j'ai découvert ce compositeur génial, enfin, c'est la maman d'un ami qui m'a fait découvrir. Je me souviens du choc! Peut-être pour ça que j'en reveins toujours celle >là< , donc.



Je vais me l'écouter tiens! A fond évidemment! shakng2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
......
Léonard de Génie


Féminin Nombre de messages : 2736
Date d'inscription : 21/10/2004

MessageSujet: Re: Classical Favorites   Sam 17 Mar 2007 - 22:34

Je pourrais peut-être encore citer la très tourmentée Nuit Tranfigurée de SCHOENBERG par KARAJAN (DGG) qui m'avait bouleversé et qui me bouleverse encore aujourd'hui. Surtout le Pesante

> http://www.radioblogclub.com/open/43066/schoenberg/arnold%20schoenberg%20-%20verklarte%20nacht

Puis, il y aura 3 ans environ, au mois d'Aout, dans un magasin ou la musique n'est pas très chère, je tentais d'écouter un album de Christophe Godin. ZE WEB COMPIL je crois... C'était en Normandie. Un type m'accoste en me disant: "Fan de Godin?" Je réponds: "Je connais depuis peu ce magasin très très intéressant donc je tente d'écouter des zikos qui me sont encore inconnus..." Puis vla que le bonhomme qui me semblait bien sympathique me conseille Progressia....
Ensuite, je suis tombé sur le forum de ce petit con qui s'invite assez vite dans la vie d'autrui Razz, et là, tout à pèter! Il m'a fait découvrir la 2e Symphonie de HONEGGER.



Je vous en parle quand je pourrais... intellectuellement Laughing

Edit: mais quel est ce petit con bien sympathique?! Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laurent
Maître de maison


Masculin Nombre de messages : 4821
Age : 41
Localisation : Sotteville
Date d'inscription : 16/08/2004

MessageSujet: Re: Classical Favorites   Dim 18 Mar 2007 - 2:33

Un petit con qui traînait sur Progressia, il y a trois ans, donc quand j'y allais encore, je dois le connaître.
Des indices ?

_________________
"Un intellectuel, c'est quelqu'un qui serait capable de décrire Sophia Loren sans faire de gestes" ( AUDIARD )
"Mon dieu, si tu existes, délivre-nous de toutes les religions" ( BEDOS )
"Je croirai en dieu le jour où il n'y aura plus de religions" ( Moi )

www.paysagesinterieurs.com
http://laurentrenault.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paysagesinterieurs.com
......
Léonard de Génie


Féminin Nombre de messages : 2736
Date d'inscription : 21/10/2004

MessageSujet: Re: Classical Favorites   Dim 18 Mar 2007 - 14:32

Il habite Rouen je crois...

Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laurent
Maître de maison


Masculin Nombre de messages : 4821
Age : 41
Localisation : Sotteville
Date d'inscription : 16/08/2004

MessageSujet: Re: Classical Favorites   Dim 18 Mar 2007 - 14:36

Ah, marrant ça...

What a Face

_________________
"Un intellectuel, c'est quelqu'un qui serait capable de décrire Sophia Loren sans faire de gestes" ( AUDIARD )
"Mon dieu, si tu existes, délivre-nous de toutes les religions" ( BEDOS )
"Je croirai en dieu le jour où il n'y aura plus de religions" ( Moi )

www.paysagesinterieurs.com
http://laurentrenault.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paysagesinterieurs.com
calbo
Korrigan des bois


Féminin Nombre de messages : 45
Age : 45
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: Classical Favorites   Lun 14 Mai 2007 - 21:48

Die Zauberflöte. C'est par cet opéra que je suis entrée de plein pied dans ce milieu un peu étrange.

_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-italiens.forumsactifs.com
entropie
Korrigan des bois


Nombre de messages : 27
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: Classical Favorites   Lun 14 Mai 2007 - 21:49

calbo a écrit:
Die Zauberflöte. C'est par cet opéra que je suis entrée de plein pied dans ce milieu un peu étrange.

Tu trouve le mileux de la flute un peu étrange ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Korrigan des bois


Féminin Nombre de messages : 45
Age : 45
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: Classical Favorites   Lun 14 Mai 2007 - 21:50

Non le milieu de l'opéra. Depuis 30 ans j'en ai entendu des vertes et des pas mures.

_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-italiens.forumsactifs.com
vartan
Léonard de Génie


Nombre de messages : 1565
Age : 51
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 19/05/2006

MessageSujet: Re: Classical Favorites   Lun 14 Mai 2007 - 21:54

Non, ce qui est étrange pour Calbo c'est le forum de Laurent. Mr. Green

Quand elle dit "La Flûte" c'est allégorique, comme passer les épreuves du feu et de l'eau tu vois. Si elle se sort de ce forum de musique progressive elle sera enfin sauvée et initiée aux mystère de la Vie. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Korrigan des bois


Féminin Nombre de messages : 45
Age : 45
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: Classical Favorites   Lun 14 Mai 2007 - 21:56

vartan a écrit:
Non, ce qui est étrange pour Calbo c'est le forum de Laurent. Mr. Green

Quand elle dit "La Flûte" c'est allégorique, comme passer les épreuves du feu et de l'eau tu vois. Si elle se sort de ce forum de musique progressive elle sera enfin sauvée et initiée aux mystère de la Vie. Mr. Green

Un peu alambiquée comme explication. What the fuck ?!?

_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-italiens.forumsactifs.com
vartan
Léonard de Génie


Nombre de messages : 1565
Age : 51
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 19/05/2006

MessageSujet: Re: Classical Favorites   Lun 14 Mai 2007 - 21:57

Mais tu vois la flashouille c'est la première épreuve ! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Korrigan des bois


Féminin Nombre de messages : 45
Age : 45
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: Classical Favorites   Lun 14 Mai 2007 - 22:01

vartan a écrit:
Mais tu vois la flashouille c'est la première épreuve ! Laughing

scratch affraid

_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-italiens.forumsactifs.com
zoilreb
Korrigan des bois


Masculin Nombre de messages : 28
Age : 43
Localisation : Liège
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: Classical Favorites   Lun 14 Mai 2007 - 23:15

Trois de mes favoris:

Benvenuto Cellini (HB… pas celui des crayons.)
Parsifal et Rheingold (Wagner père)
… et… E.T. The Extra-Terrestrial (musique de John Williams) lol! … c'est vrai en plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vartan
Léonard de Génie


Nombre de messages : 1565
Age : 51
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 19/05/2006

MessageSujet: Re: Classical Favorites   Lun 14 Mai 2007 - 23:24

zoilreb a écrit:
Trois de mes favoris:

Benvenuto Cellini (HB… pas celui des crayons.)
Parsifal et Rheingold (Wagner père)
… et… E.T. The Extra-Terrestrial (musique de John Williams) lol! … c'est vrai en plus.

T'es resté jeune. What a Face

Rheingold ? Plus que Tristan ? Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zoilreb
Korrigan des bois


Masculin Nombre de messages : 28
Age : 43
Localisation : Liège
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: Classical Favorites   Lun 14 Mai 2007 - 23:28

Je m'emmerde beaucoup dans Tristan… je préfère Parsifal et dans une certaine mesure Rheingold aussi pour son côté condensé, gris-terne, sauvage (Nibelheim), presque parlé parfois… je trouve ça assez fulgurant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vartan
Léonard de Génie


Nombre de messages : 1565
Age : 51
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 19/05/2006

MessageSujet: Re: Classical Favorites   Lun 14 Mai 2007 - 23:34

zoilreb a écrit:
Je m'emmerde beaucoup dans Tristan… je préfère Parsifal et dans une certaine mesure Rheingold aussi pour son côté condensé, gris-terne, sauvage (Nibelheim), presque parlé parfois… je trouve ça assez fulgurant.

C'est drôle, j'avais du mal au début avec Tristan que je trouvais très beau musicalement, mais long, aujourd'hui j'en écoute deux à la fois et je ne m'en lasse pas, ça passe comme un éclair.

Parsifal si je l'écoute comme une musique merveilleuse, je n'arrive pas encore à lire le livret. Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laurent
Maître de maison


Masculin Nombre de messages : 4821
Age : 41
Localisation : Sotteville
Date d'inscription : 16/08/2004

MessageSujet: Re: Classical Favorites   Mar 15 Mai 2007 - 11:51

L'esprit du topic était de faire un petit topo pour expliquer les raisons du pourquoi du comment on aime, mais bon...

Laughing

_________________
"Un intellectuel, c'est quelqu'un qui serait capable de décrire Sophia Loren sans faire de gestes" ( AUDIARD )
"Mon dieu, si tu existes, délivre-nous de toutes les religions" ( BEDOS )
"Je croirai en dieu le jour où il n'y aura plus de religions" ( Moi )

www.paysagesinterieurs.com
http://laurentrenault.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paysagesinterieurs.com
calbo
Korrigan des bois


Féminin Nombre de messages : 45
Age : 45
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: Classical Favorites   Mar 15 Mai 2007 - 11:59

laurent a écrit:
L'esprit du topic était de faire un petit topo pour expliquer les raisons du pourquoi du comment on aime, mais bon...

Laughing

T'es dur la. Un coup de foudre n'a pas d'explication rationnelle.

_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-italiens.forumsactifs.com
vartan
Léonard de Génie


Nombre de messages : 1565
Age : 51
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 19/05/2006

MessageSujet: Re: Classical Favorites   Mar 15 Mai 2007 - 12:03

Si tu veux qu'on évite le HS, il va falloir nous dresser, tu nous connais et prouver ton autorité ! Mr. Green

Alors disons pour Tristan que je connais depuis un an en gros et pour faire simpliste car je ne saurais pas en parler en connaisseur, que c'est une révélation pour le chromatisme assez unique de cette musique, tendue à exploser, aux bords d'un abîme qu'on ne connait pas encore (on sait qu'il débouche sur l'expressionnisme de Strauss et l'atonalité viennoise).
C'est merveilleux et fulgurant. L'émotion pure dans les sons, c'est prodigieux et malsain à la fois. C'est tellement riche qu'il me semble qu'on ne peut pas venir à bout du sens de cette musique malgré les écoutes répétées.

Je conseillerais ça si on ne craint pas un vieux son mais pas trop pourri quand même.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Korrigan des bois


Féminin Nombre de messages : 45
Age : 45
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: Classical Favorites   Lun 4 Juin 2007 - 17:15

Un gros coup de foudre pour I Puritani après le concert que j'ai vu la semaine dernière à Bruxelles. Je connaissais déjà cet opéra, le dernier de Bellini, mais ca a été une véritable révélation. Quand je serai redescendue sur la planète terre, je vous en dirai plus.

_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-italiens.forumsactifs.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Classical Favorites   Aujourd'hui à 17:55

Revenir en haut Aller en bas
 
Classical Favorites
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La liste de chaines favorites c'est pas mal...
» Chaînes favorites ?
» La sélection des chaines favorites et les infos des programmes...
» Transferer favoris vers carte SD ?
» Transférer favoris d'un Garmin 465 T vers un 200, possible ? Comment ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paysages Intérieurs :: Arts et culture :: Musique-
Sauter vers: