Paysages Intérieurs

Ciné, musique, BD, photo, littérature...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Alain Josseau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
6fle
Fenêtre sur le monde


Nombre de messages : 211
Localisation : Ailleurs (loin)
Date d'inscription : 09/04/2005

MessageSujet: Alain Josseau   Sam 11 Mar 2006 - 11:08

Je vous propose de découvrir les oeuvre du prof d'arts plasiques de ma soeur.
Elle le disait psychotique et auteur de trucs moches (elle n'est pas amatrice de canevas sur l'assasinat de Kennedy), et voilà qu'elle apprend que son prof pré-fé-ré, est côté à Beaux Arts Magazine (comme elle est honnête, elle continue de dire que c'est nuuuuuul, ce qu'il fait).

Donc, je vous propose de découvrir le prof de ma soeur.



Le fameux canevas

JFK-cycle
ou le
Mannucher Carcano No2766, calibre 6,5 mm à culasse mobile

Il y a en substance du Blow up dans le film de Zapruder sur l'assassinat de JFK comme il y a du Zapruder dans le Blow up d'Antonioni... le mort central, entr'aperçu dans l'un, au milieu de l'image dans l'autre, mais sans plus de définition... juste une tête, qui se balance d'avant en arrière et vice versa,.. le choc... l'impact... Il y a aussi le vert du parc, soutenu dans le film d'Antonioni, qui dévore, absorbe toute l'image et celui encore du film de Zapruder entre Main Street et Elm Street, 1/3 puis 4/5 de l'image à la fin des 31 secondes du film... et puis, et surtout, il y a cet agrandissement, qui fait disparaître, plus qu'apparaître dans 'Antonioni (prouver... faire apparaître). A grossir les points de définition, le processus d'exploration de l'image ne conduit qu'a un doute.
Dans le film de Zapruder, il se passe autre chose (qui ne prouve rien non plus d'ailleurs), de l'ordre de la perturbation des signaux, entraînant par là méme un décalage entre ce que l'on doit lire et ce qui est vu, entre ce qui doit être vu et ce qui doit être compris (l'image film et vidéo, ne serait-elle pas nos nuages d'antan?).

Ces distorsions, ces distensions dans l'image nous laissent perplexe et l'on pourrait très bien en effectuer un autre déchiffrage (il n'est aucunement question ici de remettre en cause l'événement): ici, le bras levé, barrant le visage de JFK comme pour se protéger du soleil de midi... là le sourire crispé du sénateur ou encore de Jacky Kennedy, et puis ce mouvement de Jacky vers l'arrière de la Lincoln - pourquoi faire? (on sait aujourd'hui que c'était pour recueillir un morceau du crâne de son défunt président).
La seule chose que nous prouve ce film, ce sont les limites de la définition/image et cela nous renvoie par là-même à la question du nombre de signes minimum pour représenter, décrire quelque chose.
Le flou ne revient pas obligatoirement à une question technique : le passage d'un large pinceau sur une peinture fraîche, mais aussi à une mauvaise définition des signes, à leur nombre...
Peindre des trames, le flou à l'huile, des carrés à l'aquarelle, travailler sur les pixels d'un ordinateur c'est limiter au bout du compte le réel/image à trois types d'information, sa couleur, sa luminosité, sa position en X et en Y... ce n'est pas une donnée physique et pourtant notre réel est plat, et il est cela: des points... couleur, luminosité, X, Y.

En fait ce dont nous parle cette image, comme toutes les images du reste, c'est de mort... pas du ou des... mais de leur substance, de leur invariante inconséquence quant au réel, au temps. L'image est une courbe oeymptotique du réel, nous aurions beau les multiplier (voir la série JFK-cycle, Z168 à Z321, à 18 images seconde), nous n'approchons de rien, nous ne tendons vers rien. Rien ne sert de multiplier les frames pour une seconde, puis de nouveau (si c'était possible) de les multiplier pour un dixième de seconde, puis de nouveau des les multiplier pour un centième de seconde et encore et encore... de tenter de s'approcher ainsi du point... la sempiternelle impossibilité à représenter. à incarner...

L'art n'est pas une arme, il est rétine...

Le jour...l'instant où je mourrai, il y aura une image plan, une ultime information 16 bits qui

impressionnera mon cerveau...

Quelle était celle de Kennedy au moment de l'impact du projectile ? Qu'a t'il vu à la frame

313 que nous ne voyons pas...

L'image n'est pas un Mannlicher Carcano No 2766, calibre 6,5 mm à culasse mobile.



Alain Josseau, Janvier 2000.





Il a aussi fait une série sur la guerre :


Les Géographes, 2002
Aquarelle sur papier
75 x 105 cm









Huile sur canevas sur la guerre d'Irak. 2003

Comme quoi, à la fac, les profs ne sont pas forcément des artistes has-been. Il y a aussi des gens qui produisent, qui exposent !!!! Même si ça plait pas toujours...

_________________
- He'd been saved by cows in a new world.
- Who ?
- Him. Vac.

http://www.peaudestylos.com


Dernière édition par le Sam 11 Mar 2006 - 11:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nomadsoul
Homme d'intérieur


Nombre de messages : 141
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 24/11/2005

MessageSujet: Re: Alain Josseau   Sam 11 Mar 2006 - 11:16

Et t'en pense quoi toi ? Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
6fle
Fenêtre sur le monde


Nombre de messages : 211
Localisation : Ailleurs (loin)
Date d'inscription : 09/04/2005

MessageSujet: Re: Alain Josseau   Sam 11 Mar 2006 - 12:04

Moi, j'en pense que... ses travaux ne m'émeuvent pas beaucoup beaucoup. Disons que si je devais acheter une oeuvre d'artiste, je ne pense pas que ce soit dans ce goût-là. Je préfère... J'aime le naïf, les couleurs vives. Les pastels.
Mais pas vraiment la biche bramant au bord de l'eau un soir d'automne.
J'adore les chassures de Van Gogh.





Je crois qu'en général, j'aime aussi les formes ondulantes. Y'a qu'à voir mes trois quatre patouilles peinturluresques. L'oeil du félin, et l'oeil du cheval... sont ondulants (Sans le talent !).

_________________
- He'd been saved by cows in a new world.
- Who ?
- Him. Vac.

http://www.peaudestylos.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nomadsoul
Homme d'intérieur


Nombre de messages : 141
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 24/11/2005

MessageSujet: Re: Alain Josseau   Mer 15 Mar 2006 - 18:16

En tout cas, côté technique, il maîtrise bien son sujet Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Alain Josseau   Aujourd'hui à 8:37

Revenir en haut Aller en bas
 
Alain Josseau
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Alain Bittler
» partiton Alain Barriere
» outlook a la place de outlook express
» Démo Roland au printemps de Bourges
» Présentation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paysages Intérieurs :: Arts et culture :: Arts graphiques-
Sauter vers: