Paysages Intérieurs

Ciné, musique, BD, photo, littérature...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La troisième en partant du soleil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
laurent
Maître de maison


Masculin Nombre de messages : 4821
Age : 41
Localisation : Sotteville
Date d'inscription : 16/08/2004

MessageSujet: La troisième en partant du soleil   Jeu 20 Jan 2005 - 1:28

Le Tsunami dans l'Océan Indien du 26 décembre 2004, la tempête sur le nord de l'Europe, ainsi que les fortes précipitations en Californie au début du mois, l'Iceberg qui dérive ( j'ai vu ça ce soir, on se croirait dans "Le Jour d'après" )

Vous n'avez pas comme moi l'impression que la planète est en train de lancer des messages d'alerte et que ça va aller de mal en pis ?

Confused

_________________
"Un intellectuel, c'est quelqu'un qui serait capable de décrire Sophia Loren sans faire de gestes" ( AUDIARD )
"Mon dieu, si tu existes, délivre-nous de toutes les religions" ( BEDOS )
"Je croirai en dieu le jour où il n'y aura plus de religions" ( Moi )

www.paysagesinterieurs.com
http://laurentrenault.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paysagesinterieurs.com
......
Léonard de Génie


Féminin Nombre de messages : 2736
Date d'inscription : 21/10/2004

MessageSujet: Re: La troisième en partant du soleil   Jeu 20 Jan 2005 - 16:50

Hého! pas de politique quoi BORDOS! Mr. Green

En 2 secondes elle peut nous bouffer! Yo! Twisted Evil

Facile à dire mais Cool MOI je l'attends au tournant! rambo

geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laurent
Maître de maison


Masculin Nombre de messages : 4821
Age : 41
Localisation : Sotteville
Date d'inscription : 16/08/2004

MessageSujet: Re: La troisième en partant du soleil   Lun 14 Fév 2005 - 20:37

L'émission "Complément d'enquête" de ce soir a pour titre "Catastrophes naturelles, accidents industriels : le prix du danger"

Intéressant d'y jeter un coup d'oeil je pense.

Wink

_________________
"Un intellectuel, c'est quelqu'un qui serait capable de décrire Sophia Loren sans faire de gestes" ( AUDIARD )
"Mon dieu, si tu existes, délivre-nous de toutes les religions" ( BEDOS )
"Je croirai en dieu le jour où il n'y aura plus de religions" ( Moi )

www.paysagesinterieurs.com
http://laurentrenault.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paysagesinterieurs.com
laurent
Maître de maison


Masculin Nombre de messages : 4821
Age : 41
Localisation : Sotteville
Date d'inscription : 16/08/2004

MessageSujet: Re: La troisième en partant du soleil   Lun 28 Fév 2005 - 0:05

Vous ne trouvez pas que ça se refroidit un poil en ce moment ?

Mr. Green

Franchement, si c'est de plus en plus froid l'hiver et de plus en plus chaud l'été dans les années à venir, on va s'amuser...

_________________
"Un intellectuel, c'est quelqu'un qui serait capable de décrire Sophia Loren sans faire de gestes" ( AUDIARD )
"Mon dieu, si tu existes, délivre-nous de toutes les religions" ( BEDOS )
"Je croirai en dieu le jour où il n'y aura plus de religions" ( Moi )

www.paysagesinterieurs.com
http://laurentrenault.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paysagesinterieurs.com
Fabien
Léonard de Génie


Masculin Nombre de messages : 1041
Age : 35
Localisation : at home
Date d'inscription : 17/08/2004

MessageSujet: Re: La troisième en partant du soleil   Lun 28 Fév 2005 - 9:45

En même temps Laurent, qu'il fasse froid en hiver et chaud en été c'est un peu normal Razz Razz

Au passage, ya des chercheurs qui ont publié une étude disant que le réchauffement de la planète ne serait pas forcément dû à la pollution scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
......
Léonard de Génie


Féminin Nombre de messages : 2736
Date d'inscription : 21/10/2004

MessageSujet: Re: La troisième en partant du soleil   Lun 28 Fév 2005 - 11:06

laurent a écrit:
Vous ne trouvez pas que ça se refroidit un poil en ce moment ?

Mr. Green

Franchement, si c'est de plus en plus froid l'hiver et de plus en plus chaud l'été dans les années à venir, on va s'amuser...

Si ça fait 2 semaines qu'il arrête pas de neiger chez moi! Mais par tranches de 10min! Razz

@Hellborg: What the fuck ?!? et ce serait du à quoi? scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laurent
Maître de maison


Masculin Nombre de messages : 4821
Age : 41
Localisation : Sotteville
Date d'inscription : 16/08/2004

MessageSujet: Re: La troisième en partant du soleil   Jeu 24 Nov 2005 - 16:10

Je pense que cette année a encore été un très bon exemple des dérèglements en cours...

Les tempêtes les plus fortes jamais enregistrées sur le Golfe du Mexique, le tremblement de terre au Cashemire...

On n'a pas fini d'assister aux coups de colère de notre belle bleue.

_________________
"Un intellectuel, c'est quelqu'un qui serait capable de décrire Sophia Loren sans faire de gestes" ( AUDIARD )
"Mon dieu, si tu existes, délivre-nous de toutes les religions" ( BEDOS )
"Je croirai en dieu le jour où il n'y aura plus de religions" ( Moi )

www.paysagesinterieurs.com
http://laurentrenault.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paysagesinterieurs.com
Nanook
Korrigan des bois


Nombre de messages : 46
Localisation : Rouen
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: La troisième en partant du soleil   Jeu 24 Nov 2005 - 17:57

Suis d'accord avec Kali....Complètement déréglé le merveilleux jardin terrestre....
En fait pour l'instant dans nos régions il n'y a pas vraiment de phénomènes météo violents mais plutôt une accumulation de bizarreries climatiques...
Il y a moins d'amplitude thermique de manière générale (voir les températures du mois d'octobre qui étaient des températures d'un mois de mai normand) + des évènements climatiques ponctuels du type canicule ou grand froid, neige....
Mais bon les scientifiques s'accordent maintenant TOUS (sauf quelques pseudo-scientifiques américains payés par les industries pétro-chimiques pour pondre des rapports orientés) pour dire que le réchauffement climatique est dû à la pollution humaine.
Menfin y a pas que ça comme problème, il y a aussi la disparition de milliers d'espèces végétales et animales...On est TROP nombreux sur cette planète, on bouffe l'espace vital des loups et des ours et après on vient se plaindre qu'ils viennent manger des moutons (men fout moi je suis végétarienne que ce soit les humains ou les loups qui les bouffent c'est du pareil au même)...
Je parle même pas des tigres, des éléphants et d'autres espèces sinon je vais m'énerver encore plus...ça me fout hors de moi tout ça...
Vais m'exiler sur Kobaïah si ça continue... shaking
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laurent
Maître de maison


Masculin Nombre de messages : 4821
Age : 41
Localisation : Sotteville
Date d'inscription : 16/08/2004

MessageSujet: Re: La troisième en partant du soleil   Jeu 24 Nov 2005 - 19:30

Je suis fasciné par tout ce qui concerne ces phénomènes.
On a eu un temps d'été jusqu'à mi-Octobre, et là l'hiver est arrivé depuis une semaine. Ca nous aura fait à peine un mois d'automne...
Franchement, même à notre petite échelle, sans que cela ne cause aucun trouble, ça fait drôle.

Je veux bien entendre dire que le réchauffement est dû à une autre cause que la pollution humaine ( genre pets de moutons australiens - mais bon je pense qu'il faut être totalement idiot pour rejetter entièrement "notre" responsabilité ), de toute façon les précédentes périodes de réchauffements n'étaient pas de "notre" fait.
Moi ce qui m'intéresse, ce sont les conséquences, dont nous commençons à voir les effets depuis quelques années, de plus en plus amplifiés.
Et donc, les conséquences à venir...

L'autre jour, il y avait un documentaire sur quatre catastrophes prochaines envisagées :
- Des tsunamis ( même avec une activité sismique très forte, et quelques tremblements de terre, c'est relativement concentré géographiquement. Ce qui serait, bien c'est qu'on puisse davantage les prévoir )
- Des cyclones ( avec le réchauffement de la planète et la disparition du Gulf Stream, ça peut entraîner une glaciation très importante en Europe, et une floppée de cyclones. Ca nous fera tout bizarre... mais ça me semble être la catastrophe la plus plausible )
- Un météore ( à priori rien ne va nous tomber dessus dans les 20 années à venir, mais sait-on jamais )
- Un virus ( type grippe aviaire, donc bon, le truc probable aussi )

Bref, encore deux générations et ce sera pas joli à voir.
Déjà qu'aujourd'hui...

Good

_________________
"Un intellectuel, c'est quelqu'un qui serait capable de décrire Sophia Loren sans faire de gestes" ( AUDIARD )
"Mon dieu, si tu existes, délivre-nous de toutes les religions" ( BEDOS )
"Je croirai en dieu le jour où il n'y aura plus de religions" ( Moi )

www.paysagesinterieurs.com
http://laurentrenault.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paysagesinterieurs.com
laurent
Maître de maison


Masculin Nombre de messages : 4821
Age : 41
Localisation : Sotteville
Date d'inscription : 16/08/2004

MessageSujet: Re: La troisième en partant du soleil   Ven 25 Nov 2005 - 12:09

Citation :
Les niveaux de gaz carbonique, le principal coupable du réchauffement de l'atmosphère, sont actuellement 27% plus élevés qu'à n'importe quel moment au cours des 650.000 dernières années, a déterminé une équipe de chercheurs internationaux dans une étude publiée jeudi.

Cette étude, qui repose sur l'analyse de carottes de glace extraites des zones les plus hostiles de l'Antarctique, semble démontrer le rôle majeur de l'homme dans les récentes modifications du climat de la planète, objet de la conférence internationale qui s'ouvre lundi à Montréal (Canada).

Un groupe de scientifiques européens, dont des équipes du CEA et du CNRS français, a effectué sur le site de Dome Concordia (Dome C), dans l'est du continent blanc, le forage sur glace le plus profond jamais réalisé jusqu'ici.

Mené dans des conditions extrêmes, au milieu des blizzards et par des températures moyennes de l'ordre de -54°C, ce forage a permis de ramener à la surface des carottes de glace produite par l'accumulation de neige tombée il y a quelque 650.000 ans, bien avant l'apparition de l'homme moderne.

L'analyse du gaz carbonique piégé dans ces carottes de 10 centimètres d'épaisseur n'a pas permis de retrouver des concentrations de C02 dans l'atmosphère comparables à celles d'aujourd'hui (380 ppm).

Les niveaux de gaz carbonique dans l'atmosphère ont commencé à s'accroître avec la révolution industrielle, avec l'utilisation à grande échelle du charbon comme source d'énergie. Au cours des dernières décennies, le rythme s'est accéléré avec l'industrialisation de nombreux pays et la multiplication des automobiles.

Avant les débuts de l'industrie, la concentration de CO2 ne dépassait pas 278 ppm. Ses niveaux d'aujourd'hui sont supérieurs de 27% à leur niveau le plus haut des 650.000 dernières années, selon l'étude publiée dans le magazine scientifique américain Science.

Les forages effectués au Dome C par les scientifiques des 10 pays européens participant au projet EPICA ("European Project for Ice Coring in Antarctica"), a permis de battre de 210.000 ans le précédent record, qui était jusqu'alors détenu par un autre forage antarctique, à Vostok.

"Nous avons ajouté un autre élément d'information montrant que les périodes pendant lesquelles les hommes ont changé la composition de l'atmosphère sont extrêmement courtes au regard des cycles naturels du système climatique", a commenté l'auteur principal de l'étude, Thomas Stocker, de l'Institut de Physique de l'Université de Berne (Suisse).

Les adversaires de la théorie du réchauffement soulignent qu'au cours de son histoire, la Terre a connu une alternance de phases chaudes et froides, avec notamment plusieurs âges glaciaires dont le dernier s'est terminé il y a quelque 11.000 ans. Mais ces dernières années, les scientifiques ont accumulé une série d'indices attestant de la réalité du phénomène et 2005 semble parti pour devenir l'année la plus chaude de l'histoire.

La réunion de Montréal, qui rassemble les pays signataires de la Convention des Nations unies sur les changements climatiques (UNFCCC), étudiera les suites à donner après l'expiration, en 2012, du protocole de Kyoto, qui cherche à réduire la pollution au gaz carbonique.

AFP 24.11.2005 - 20:03

Wink

_________________
"Un intellectuel, c'est quelqu'un qui serait capable de décrire Sophia Loren sans faire de gestes" ( AUDIARD )
"Mon dieu, si tu existes, délivre-nous de toutes les religions" ( BEDOS )
"Je croirai en dieu le jour où il n'y aura plus de religions" ( Moi )

www.paysagesinterieurs.com
http://laurentrenault.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paysagesinterieurs.com
......
Léonard de Génie


Féminin Nombre de messages : 2736
Date d'inscription : 21/10/2004

MessageSujet: Re: La troisième en partant du soleil   Ven 25 Nov 2005 - 19:31

Il ne faut plus venerer la nature, il faut la sauver. (NIETZSCHE) Mr. Green

Hier soir, premiere neige... cheers
Et il fait déja bien GLAGLA chez moi... albino santa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laurent
Maître de maison


Masculin Nombre de messages : 4821
Age : 41
Localisation : Sotteville
Date d'inscription : 16/08/2004

MessageSujet: Re: La troisième en partant du soleil   Mer 30 Nov 2005 - 15:35

Citation :
La saison cyclonique la plus intense jamais enregistrée dans l'Atlantique est sur le point de s'achever mais 2006 pourrait être tout aussi violente, ont mis en garde mardi des météorologues américains.

"J'aimerais pouvoir prédire une année 2006 plus calme mais cela n'est pas possible", a déclaré Conrad Lautenbacher, responsable de l'Administration fédérale océanique et atmosphérique (NOAA).

"Les tendances historiques indiquent que les caractéristiques atmosphériques et les températures de l'eau vont probablement continuer à créer les conditions pour une autre saison cyclonique intense", a-t-il ajouté, lors d'une conférence de presse.

"Dans la mesure où nous sommes dans un cycle de plus grande activité cyclonique, il est important d'accepter le fait qu'il y a de plus grandes probabilités qu'un cyclone frappe les terres", a pour sa part observé le directeur des services de météorologie nationale, David Johnson.

Les experts s'accordent aussi à dire que l'hyperactivité cyclonique pourrait continuer dans le bassin atlantique pendant plusieurs années.

Le NHC (centre national des ouragans) a annoncé mardi la formation d'une tempête tropicale baptisée Epsilon, indiquant que la saison cyclonique, devant s'achever officiellement le 30 novembre, serait probablement étendue au-delà de cette date.

Depuis le début de cette saison, le 1er juin 2005, on a enregistré 26 tempêtes tropicales dans l'Atlantique nord, dont 13 sont devenues des cyclones, un nombre sans précédent.

Autre record, trois de ces cyclones ont atteint la force 5, niveau le plus élevé sur l'échelle de Saffir-Simpson. En 1960 et 1961, on avait enregistré chaque fois deux cyclones de force 5.


Wilma, qui a dévasté les stations balnéaires du Yucatan, au Mexique, a été le cyclone le plus intense en 2005 avec une pression atmosphérique tombée à 882 millibars, comparativement à Gilbert en 1988 qui avait enregistré une pression record de 888 millibars.

La saison 2005 a également connu avec Katrina le cyclone le plus coûteux dans l'histoire des Etats-Unis avec des pertes officiellement estimées à 80 milliards de dollars, bien supérieures à celles d'Andrew en 1992 qui avait provoqué pour 26,5 milliards de dollars de dégâts.

Avec un bilan de plus de 1.200 morts à La Nouvelle-Orléans et sur la côte du golfe du Mexique, Katrina a été cependant moins destructeur en vies humaines que l'ouragan dévastateur du 8 septembre 1900, qui avait fait plus de 8.000 morts à Galveston (Texas), la plus grave catastrophe naturelle de l'histoire américaine.

J'ai envie de mettre un petit truc en rapport

Citation :
Les États-Unis ont rejeté à Montréal les initiatives de la communauté internationale visant à donner une suite au protocole de Kyoto sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre, suscitant la colère des écologistes.

Réunis dans la métropole québécoise jusqu'au 9 décembre dans le cadre de la Conférence des Nations unies sur les changements climatiques, quelque 10.000 délégués et membres d'ONG environnementales discutent des suites au protocole de Kyoto, qui arrivera à échéance en 2012.

"Les États-Unis sont opposés à toutes ces discussions", a déclaré mardi lors d'un point de presse Harlan Watson, le chef de la délégation américaine, réaffirmant la position de son pays. Il a précisé que les Américains ne voulaient pas d'une approche incluant des "objectifs" et un "calendrier" pour réduire les émissions des gaz à effet de serre.


Les États-Unis ont refusé de ratifier le protocole de Kyoto invoquant notamment que cet accord prévoyant la réduction de 6% des émissions de gaz à effet de serre par rapport à leur niveau en 1990, comprenait des mesures restrictives pour les pays industrialisés, sans contrepartie de la part des pays en voie de développement.

Washington s'est doté en 2002 d'une politique pour réduire de 18% ses émissions, "sans avoir d'impact dévastateur sur l'économie américaine", a remarqué M. Watson qui a salué le succès des mesures mises en place par l'administration Bush.

Responsables de 25% des émissions à effets de serre avec moins de 5% de la population mondiale, les Etats-Unis misent sur des accords plus ciblés et bilatéraux, plutôt que sur un cadre international pour régler l'épineuse question du réchauffement planétaire.

"Il s'agit d'une position irresponsable qui est erronée d'un point de vue scientifique. Les preuves d'un changement climatique s'accumulent littéralement chaque semaine", a sermonné Bill Hare, directeur des politiques sur les changements climatiques chez Greenpeace.

_________________
"Un intellectuel, c'est quelqu'un qui serait capable de décrire Sophia Loren sans faire de gestes" ( AUDIARD )
"Mon dieu, si tu existes, délivre-nous de toutes les religions" ( BEDOS )
"Je croirai en dieu le jour où il n'y aura plus de religions" ( Moi )

www.paysagesinterieurs.com
http://laurentrenault.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paysagesinterieurs.com
laurent
Maître de maison


Masculin Nombre de messages : 4821
Age : 41
Localisation : Sotteville
Date d'inscription : 16/08/2004

MessageSujet: Re: La troisième en partant du soleil   Jeu 1 Déc 2005 - 14:12

Citation :
Le système de courants qui parcourt l'Atlantique et garantit au nord-ouest de l'Europe des températures douces, pourrait être en train de se gripper, comme l'avaient prédit certains climatologues préoccupés par le réchauffement de la planète provoqué par l'homme.

Une étude à paraître jeudi dans la revue scientifique britannique Nature avance que le courant tiède baignant les côtes européennes aurait enregistré en un demi-siècle une baisse de 30% de son débit.

Le système de courants de l'Atlantique est formé d'une partie "montante" chaude, le célèbre Gulf Stream, prolongé par la dérive nord-Atlantique, et de deux branches "descendantes" ramenant, par l'est et par l'ouest, ses eaux refroidies vers l'Equateur, où elles se réchauffent de nouveau.

L'auteur de l'étude, le Pr Harry Bryden du Centre national d'océanographie de l'Université de Southampton, en parle comme d'un "tapis roulant", dont chaque composante est indispensable au bon fonctionnement de l'ensemble.

Ses conclusions - les premières à étayer la vieille hypothèse des climatologues d'un blocage des courants atlantiques - découlent des observations fournies par une série de capteurs positionnés au niveau du 25ème parallèle qui coupe le Gulf Stream et les deux courants "descendants".

Si sa partie "montante" semble rester stable, les chercheurs ont noté une évolution préoccupante des deux branches "descendantes" du système.

- dans la zone subtropicale, sous l'effet des vents, le courant effectue une gyre dans les couches intermédiaires de l'océan (le thermocline). Les volumes y transitant ont augmenté de 50% depuis 1957.

- aux confins de la calotte glaciaire, les eaux refroidies s'enfoncent dans les couches profondes de l'océan. Cette "eau profonde Nord Atlantique", qui forme le courant du Labrador descendant le long des côtes américaines, a vu son débit chuter de 50% à grande profondeur (entre 3.000 et 5.000 mètres).

Les scientifiques en ont déduit que la dérive nord-Atlantique, qui arrive jusqu'en Europe, a enregistré un recul de son débit de 20 millions de tonnes d'eau/seconde en 1957 à 14 millions de tonnes d'eau/seconde en 2004.

"La chaleur qu'elle transporte apporte une contribution substantielle au climat modéré de l'Europe maritime et continentale et tout ralentissement de la circulation océanique aurait des implications profondes pour les changements climatiques", relève l'étude.

"Les études précédentes menées au cours des 50 dernières années montraient une circulation océanique et un transport de chaleur de part et d'autre du 25e parallèle relativement constant. C'est pour cela que nous avons été surpris que les chiffres de la circulation océanique en 2004 soient si différents des estimations précédentes", a relevé le Pr Bryden.

Le phénomène de circulation océanique est très dépendant du niveau de salinité, qui devrait baisser dans l'Atlantique nord avec l'intensification des précipitations, l'augmentation du débit des rivières et la fonte des calottes glaciaires entraînées par le réchauffement de la planète.

L'interruption de la circulation océanique dans l'Atlantique pourrait faire baisser de 4°C les températures moyennes en Europe.

"Ce ne sera pas une chose instantanée, comme dans le film +Le jour d'après+, mais de l'ordre d'une décennie", souligne Meric Srokosz, de l'institut britannique de recherche sur l'Environnement NERC. "Nous ne parlons pas d'un nouvel âge glaciaire, mais d'hivers plus extrêmes et plus froids".

"Ce qui complique les choses, c'est que vous avez un réchauffement climatique en cours. Si vous ralentissez la circulation océanique, vous provoquerez un refroidissement localisé, pas sur l'ensemble de la planète".

_________________
"Un intellectuel, c'est quelqu'un qui serait capable de décrire Sophia Loren sans faire de gestes" ( AUDIARD )
"Mon dieu, si tu existes, délivre-nous de toutes les religions" ( BEDOS )
"Je croirai en dieu le jour où il n'y aura plus de religions" ( Moi )

www.paysagesinterieurs.com
http://laurentrenault.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paysagesinterieurs.com
laurent
Maître de maison


Masculin Nombre de messages : 4821
Age : 41
Localisation : Sotteville
Date d'inscription : 16/08/2004

MessageSujet: Re: La troisième en partant du soleil   Lun 12 Déc 2005 - 13:27

Selon des chercheurs norvégiens, les orques des fjord du nord sont intoxiqués par des produits chimiques provenant de milliers de kilomètres, tout comme les ours polaires.

Donc, les produits qu'on utilise chez nous polluent l'arctique.

C'est pas une nouvelle, mais des découvertes de ce genre peuvent faire bouger certaines mentalités, si on montre clairement tous les effets négatifs de nos pratiques.

Confused

_________________
"Un intellectuel, c'est quelqu'un qui serait capable de décrire Sophia Loren sans faire de gestes" ( AUDIARD )
"Mon dieu, si tu existes, délivre-nous de toutes les religions" ( BEDOS )
"Je croirai en dieu le jour où il n'y aura plus de religions" ( Moi )

www.paysagesinterieurs.com
http://laurentrenault.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paysagesinterieurs.com
laurent
Maître de maison


Masculin Nombre de messages : 4821
Age : 41
Localisation : Sotteville
Date d'inscription : 16/08/2004

MessageSujet: Re: La troisième en partant du soleil   Lun 12 Déc 2005 - 13:29

Citation :
Les poissons continuent à se raréfier dans les grandes zones de pêche françaises, en dépit de la politique de quotas de capture imposée par Bruxelles, selon une étude de l'Ifremer.

Huit des neuf zones scrutées par l'Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer de 1990 à 2002 montrent une stabilisation ou une dégradation des indicateurs mesurant l'évolution des stocks de poissons, selon l'étude publiée dans le numéro de décembre du journal du Conseil international pour l'exploitation de la mer.

Seule la côte orientale de la Corse (île méditerranéenne), où le chalutage est peu pratiqué, n'est pas trop abîmée, sauf pour certaines espèces recherchées (langouste...).

Dans les zones les plus touchées, "la situation requiert une réduction de la pression de la pêche pour renverser la tendance, même si celle-ci n'est pas la cause" du déclin des populations de poissons, souligne l'équipe dirigée par Marie-Joëlle Rochet de l'Ifremer Nantes (ouest), dans ce texte publié en anglais.

Philippe Gros, responsable de la recherche halieutique à l'Ifremer, relève que la pêche ne peut être tenue pour seule responsable. Il accuse notamment les substances polluantes charriées par les grands fleuves, en Manche orientale et en Mer du Nord, et le réchauffement de la température des océans.

Dans le Golfe du Lion et le sud de la Mer du Nord, les stocks de poissons continuent même à se dégrader, avec le risque d'assister à une disparition totale de certaines espèces, comme on l'a vu à Terre-Neuve avec la morue, longtemps surabondante.

Au sud de l'Irlande, l'étude de l'Ifremer vient confirmer de précédents travaux montrant que les poissons qui y sont capturés sont trop petits pour être commercialisés et sont le plus souvent rejetés à la mer.

La publication de cette étude survient quelques jours avant la tenue à Bruxelles, le 20 décembre, d'une réunion qui fixera les tonnages de capture autorisés pour les flottilles européennes pour l'année 2006.

M. Gros a toutefois précisé à l'AFP que les tonnages de capture pour l'année à venir seront fondés sur des données collectées en 2004 et analysées en 2005.

"L'article de l'Ifremer est basé sur une campagne de prospection scientifique. Nous ne sommes pas dans le même registre" que les négociations sur la pêche qui vont s'engager en Europe, s'est-il défendu.

_________________
"Un intellectuel, c'est quelqu'un qui serait capable de décrire Sophia Loren sans faire de gestes" ( AUDIARD )
"Mon dieu, si tu existes, délivre-nous de toutes les religions" ( BEDOS )
"Je croirai en dieu le jour où il n'y aura plus de religions" ( Moi )

www.paysagesinterieurs.com
http://laurentrenault.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paysagesinterieurs.com
laurent
Maître de maison


Masculin Nombre de messages : 4821
Age : 41
Localisation : Sotteville
Date d'inscription : 16/08/2004

MessageSujet: Re: La troisième en partant du soleil   Lun 2 Jan 2006 - 21:50

Ce soir, là, à 23h05, encore une émission "Complément d'enquête - Inondations, sécheresse, ouragans : les nouvelles guerres du climat"

Je vais me mater ça.

Wink

_________________
"Un intellectuel, c'est quelqu'un qui serait capable de décrire Sophia Loren sans faire de gestes" ( AUDIARD )
"Mon dieu, si tu existes, délivre-nous de toutes les religions" ( BEDOS )
"Je croirai en dieu le jour où il n'y aura plus de religions" ( Moi )

www.paysagesinterieurs.com
http://laurentrenault.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paysagesinterieurs.com
laurent
Maître de maison


Masculin Nombre de messages : 4821
Age : 41
Localisation : Sotteville
Date d'inscription : 16/08/2004

MessageSujet: Re: La troisième en partant du soleil   Jeu 26 Jan 2006 - 14:50

Citation :
La descente aux enfers du thermomètre, observée en Europe de l'est, est parfaitement compatible avec le réchauffement global de la planète, selon des experts interviewés en marge d'un colloque sur le changement climatique à Genève.

"En présence d'un hiver très froid, il peut paraître paradoxal de parler de réchauffement mais ce n'est pas du tout contradictoire", observe le climatologue suisse Martin Béniston, de l'Université suisse de Fribourg.

"Comme tout ce qui touche à la climatologie, ajoute-t-il, il faut regarder le long terme et la tendance moyenne des 20, 30 ou 50 dernières années à l'échelle de la planète, qui est à la hausse, et non un épisode local" comme la vague de froid qui sévit actuellement sur une partie du vieux continent.

"Un hiver froid ne va pas renverser la tendance générale au réchauffement, tout au plus pourrait-il la ralentir momentanément", estime M. Béniston.

"Le réchauffement est un phénomène global de long terme qui ne sera vraiment visible que dans quelques décennies", relève de son côté le climatologue français Hervé Le Treut, de l'Institut Pierre-Simon Laplace.

"Il n'exclut nullement les fluctuations de très court terme, à l'échelle locale ou même d'un continent. Même dans un climat très chaud, une semaine ou deux d'air polaire seront toujours possibles".

D'une manière générale, note M. Béniston, il ne faut pas confondre météo et climat.

La météorologie s'intéresse uniquement à l'évolution de l'atmosphère sur quelques jours et à un endroit donné.

La climatologie passe au crible les évolutions du passé et anticipe celles à venir, à une toute autre échelle temporelle (année, dizaine d'année, siècle voire millénaire) et spatiale (ensemble du globe, continent).

Elle n'examine pas seulement les paramètres de l'atmosphère étudiés en météo (pluies, précipitations notamment) mais aussi la composition de l'atmosphère, la végétation terrestre et les océans. Elle étudie surtout les interactions entre ces différents éléments de la "machine climatique".

Au delà des caprices quasi-quotidiens de la météo, il y a la "variabilité naturelle du climat", affectant toute une région sur une échelle de temps allant de quelques semaines à quelques siècles. Le changement des saisons en fait partie.

Pour le secrétaire général de l'Organisation météorologique mondiale (OMM), le Français Michel Jarraud, l'hiver glacial que connaissent la Russie et l'Europe de l'est pourrait ressortir de la variabilité naturelle du climat. "Il est impossible pour l'instant de l'attribuer au changement climatique".

Ce dernier phénomène se traduit par un réchauffement moyen de l'atmosphère, lié au rejet de gaz à effet de serre comme le CO2 par les activités humaines, rappelle le responsable de l'OMM. Le réchauffement moyen a atteint 0,6 degré en un siècle à l'échelle mondiale, "un chiffre relativement faible par rapport à la variabilité naturelle du climat qui peut atteindre plusieurs degrés d'un hiver à l'autre".

Il n'en a pas moins déjà eu des conséquences très sensibles comme la hausse du niveau de la mer et le recul des glaciers, souligne M. Jarraud.

Le colloque de Genève, qui dure jusqu'à vendredi, est organisé par la Fondation européenne pour le développement durable des régions (FEDRE), une ONG suisse financée notamment par le Conseil de l'Europe et l'ONU.

_________________
"Un intellectuel, c'est quelqu'un qui serait capable de décrire Sophia Loren sans faire de gestes" ( AUDIARD )
"Mon dieu, si tu existes, délivre-nous de toutes les religions" ( BEDOS )
"Je croirai en dieu le jour où il n'y aura plus de religions" ( Moi )

www.paysagesinterieurs.com
http://laurentrenault.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paysagesinterieurs.com
laurent
Maître de maison


Masculin Nombre de messages : 4821
Age : 41
Localisation : Sotteville
Date d'inscription : 16/08/2004

MessageSujet: Re: La troisième en partant du soleil   Mar 21 Fév 2006 - 0:47

Je colle ici un dossier bien foutu :


Citation :
En 1994, la comète Shoemaker entre en collision avec Jupiter. La violence de l'impact est telle que des boules de feu grosses comme la Terre sont éjectées de la planète. Cet électrochoc a rappelé aux scientifiques la vulnérabilité de notre planète.
Vulnérabilité, oui, mais face à quelle menace exactement ?
Une galaxie ? Notre voisine Andromède fonce sur nous à 400 000 km/h… mais elle est située à plus de 2 millions d'années lumière. Collision donc dans... 5 milliards d'années !

Une étoile ? Rien à craindre, elles se déplacent avec la Voie Lactée, comme le Soleil. D'une planète ? Non, elles sont bien installées sur leur orbite. Que reste-t-il ? Les astéroïdes et les comètes, respectivement cailloux rocheux et boules de poussières glacées.

En juin 2002, l'astéroïde 2002 MN frôle notre planète à 38 000 km/h, et à seulement 120 000 km de distance. Pour rappel, la Lune se trouve à 384 400 km de nous, plus de 3 fois plus loin. Une collision n'est donc pas à exclure. La menace céleste n'est pas seulement bonne à alimenter les scénarios de films catastrophes : elle est réelle.

Les gardiens de l'espace
La Spaceguard Foundation (fondation des gardiens de l'espace), née en 1996, est chargée notamment de répertorier tous les astéroïdes potentiellement dangereux, les "géocroiseurs". Selon les derniers recensements, ils sont au moins 1200 de plus de 1 km de diamètre, à pouvoir s'aventurer un peu trop près de la Terre. Et au moins 200 000 de diamètre supérieur à 100 m. Mais, faute de télescope assez puissants, les corps de diamètre inférieur à 300 m sont difficiles à repérer, donc ce dernier chiffre est à revoir à la hausse.

Voilà ce qui attend les scientifiques pendant encore quelques années : répertorier et traquer les menaces potentielles, estimer leur dangerosité et imaginer des actions défensives.

Un astéroïde, c'est un corps rocheux, parfois métallique (composé alors surtout de nickel et de fer), d'une taille inférieure à celle des planètes et de forme généralement irrégulière. Son diamètre moyen va de moins d'un kilomètre jusqu'à 940 km pour le plus gros d'entre eux (Cérès). A ne pas confondre avec une comète, un amas de poussière glacée. A l'approche du Soleil, elle fond en partie, et laisse dans son sillon une " chevelure " brillante.
L'astéroïde Gaspra, 19 km de long, n'est pas celui qui inquiète le plus les scientifiques. Bien installé sur son orbite, il ne fait pas partie des géocroiseurs potentiels.

Pour en savoir plus sur ces cailloux errants, et avant qu'ils ne nous tombent dessus, rien de tel que d'aller les voir de plus près.
Aller les voir, mais où ?
Sur la principale ceinture d'astéroïdes, située entre Mars et Jupiter. On estime qu'elle contient plus d'1 million d'astéroïdes de plus d'1 km de diamètre. Plus loin, au delà de Neptune, la ceinture de Kuiper contiendrait, elle, plus de mille milliards de comètes.

Sondes en série
En 1991, la sonde américaine Galileo croise l'astéroïde Gaspra, de 19 km de long. Puis en 1993, toujours au cours de son voyage, elle s'approche de l'astéroïde Ida (52 km de long), tous deux appartenant à la ceinture d'astéroïdes. Galileo découvre d'ailleurs qu'Ida dispose d'un petit satellite (Dactyl) qui pourrait être un fragment provenant de collisions subies par Ida.

Plus récemment, en février 2000, la sonde américaine NEAR Shoemaker se met en orbite autour de l'astéroïde Eros et étudie pendant un an sa surface, son orbite, sa masse, sa composition et son champ magnétique avant de se poser dessus, en février 2001.

La sonde japonaise Hayabusa, lancée en 2003, a parcouru deux milliards de kilomètres pour atteindre l'astéroïde Itokawa. Elle devait en prélever en 2005, des échantillons et les ramèner sur Terre en 2007. Hélas, la mission est un échec. Au mieux la sonde reviendra à vide dans trois ans.

A l'assaut de nos origines
L'une des raisons pour lesquelles on s'intéresse aux astéroïdes, outre le fait qu'ils sont une menace potentielle pour la Terre, c'est que ce sont de précieux informateurs sur la naissance du système solaire. En effet, la ceinture d'atéroïde serait en réalité constituée de résidus qui n'ont pas pu s'amalgamer pour former une planète.

Parmi eux, Cérès est le premier astéroïde qui fut découvert et c'est le plus gros de cette région du système solaire. Vesta est le plus brillant et le troisième plus gros astéroïde de la ceinture. Les deux intéressent les chercheurs qui étudient la formation des planètes car il s'agit de protoplanètes dont le développement a été arrêté par la formation de Jupiter. Les étudier nous permettra d'en savoir plus sur les débuts du système solaire.



La plupart des astéroïdes gravitent sagement autour du Soleil dans une zone située entre les orbites de Mars et de Jupiter et appelée "ceinture d'astéroïdes". Alors, pourquoi ne restent-ils pas sagement sur leur orbite et tombent, de temps à autre, sur la Terre ?
Leur trajectoire est assez chaotique. Il suffit de peu de chose pour les en dévier : un satellite de Jupiter qui s'approche un peu trop par exemple. Cela perturbe l'astéroïde qui est légèrement dévié de sa trajectoire. Il quitte alors son orbite et se dirige vers la Terre.
Ensuite, l'attraction due à la gravité fait le reste. Cela dit, l'atmosphère terrestre est un bon amortisseur. En tombant, et avec la vitesse, la chaleur générée par les frottements est telle que l'explosion peut se produire en haute altitude... et le bolide se désintégrer avant de toucher le sol.

Il tombe chaque année plusieurs dizaines de milliers de tonnes d'astéroïdes sur la Terre. Si on ne sait pas prévoir quand aura lieu le prochain gros impact, on peut toutefois en évaluer les risques.
Pouvoir destructeur
Quels dégâts pourraient causer les astéroïdes ? Ils se déplacent à une vitesse comprise entre 50 000 et 100 000 km/h. Pas besoin, donc, d'être bien gros pour dégager une énergie considérable. L'impact d'un tel objet, de 5 mètres de diamètre seulement, dégage une énergie équivalente à celle libérée par la bombe d'Hiroshima ; de 50 mètres, et c'est comme si 1000 bombes atomiques explosaient simultanément.

Calcul du risque
Un objet de 1 à 2 km de diamètre tombe en moyenne tous les 500 000 ans. On estime qu'une telle collision tuerait une grande part de la population, au moins 1,5 milliard de personnes.

A l'échelle personnelle, cela représente un risque de 1 sur 40 000 de mourir des suites d'un impact d'astéroïde. Cela paraît énorme : c'est plus que la probabilité d'être tué par une tornade ! En réalité, pour des événements aussi peu fréquents, ce calcul n'a pas vraiment de sens.

Un astéroïde de plus de 1 km de diamètre menacerait considérablement la survie de la population. Alors un monstre de 10 km ?
C'est sans doute ce qui s'est produit il y a 65 millions d'années. Selon ce scénario, l'impact a soulevé une telle quantité de poussière que la planète a été plongée dans l'obscurité pendant plusieurs années. Par manque de lumière, nombre de végétaux ont péri, suivis des herbivores et des carnivores. pas un dinosaure n'en réchappa. Et ce ne sont pas les seuls : près de 80% des espèces disparurent.

Quelles preuves ?
L'astéroïde a signé : on trouve dans les strates géologiques de cette époque une concentration anormalement élevée en iridium, élément rare sur Terre, mais abondant dans les météorites, et de quartz choqué (ayant subi des pressions énormes). On pense même connaître le lieu du crime : en 1991, au Mexique, on découvre un cratère, le cratère de Chicxulub, de 260 km de diamètre, enfoui sous 1 km de sédiments.

Cela dit, il est aussi probable que le volcanisme, important il y a 65 millions d'années, ait aussi joué un rôle dans l'extinction du crétacé.

Et ce n'était pas la première fois
Il y a 250 millions d'années déjà, une autre extinction massive avait rayé de la planète 90% des espèces marines et 70% des espèces continentales. Longtemps, on pensé que cette hécatombe était due aux fluctuations climatiques ou à un volcanisme intensif.

Mais en 2001, des chercheurs américains ont analysé des sédiments de cette époque. Or, ils contiennent notamment de l'hélium et de l'argon, dont la composition isotopique ressemble plus à celle des astéroïdes qu'à celle de la Terre.

_________________
"Un intellectuel, c'est quelqu'un qui serait capable de décrire Sophia Loren sans faire de gestes" ( AUDIARD )
"Mon dieu, si tu existes, délivre-nous de toutes les religions" ( BEDOS )
"Je croirai en dieu le jour où il n'y aura plus de religions" ( Moi )

www.paysagesinterieurs.com
http://laurentrenault.canalblog.com/


Dernière édition par le Mar 21 Fév 2006 - 1:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paysagesinterieurs.com
laurent
Maître de maison


Masculin Nombre de messages : 4821
Age : 41
Localisation : Sotteville
Date d'inscription : 16/08/2004

MessageSujet: Re: La troisième en partant du soleil   Mar 21 Fév 2006 - 0:55

Citation :
On ne sait pas dire quand un cataclysme tel que celui qui s'est produit il y a 65 millions d'années se reproduira. En revanche, on a répertorié les astéroïdes qui s'approcheront un peu trop près de nous dans l'avenir.

MENACES PROCHAINES
Date Nom Distance Terre-Lune Diamètre (en mètres)
7 août 2027 1999 AN10 1 fois 1000
26 oct. 2028 1997 XF11 2,5 2000
14 fév. 2060 4660 Nereus 3,2 900
23 sept. 2060 1999 RQ36 2,2 300
21 oct. 2069 2340 Hathor 2,6 600
21 oct. 2086 2340 Hathor 2,4 600
9 avr. 2095 1998 SC15 3,2 500

Astéroïdes de plus de 300 m qui doivent s'approcher à moins de 4 fois la distance Terre-Lune dans les cent ans prochains.

Comment dire...
Pour les scientifiques se pose aussi le problème de l'annonce : en cas de danger, faut-il prévenir la population au risque de créer une panique planétaire ? Et à quel moment ? En 2000, par exemple, la presse du monde entier révélait qu'une collision (et une apocalypse) était prévue pour 2030. Le temps de vérifier leurs calculs, les astronomes s'aperçurent que la rencontre n'aurait pas lieu...

Malgré tout, la Spaceguard Founadation a mis en place une échelle d'alerte, l'échelle de Turin, allant de 0 à 10 :
"Evénement à surveiller", correspond à des objets dont la trajectoire a un petit risque de rencontrer la Terre. Une surveillance de l'orbite doit être faite pour être en mesure de faire un calcul précis
"Evénement nécessitant des précautions", correspond à l'approche d'un objet ayant de grandes chances de percuter la Terre dans un délai de quelques dizaines d'années. Une étude très détaillée de l'orbite est nécessaire
"Impact très probable et dangereux", pour lequel la probabilité est presque certaine au cours du prochain siècle. Le calcul précis d'orbite est absolument prioritaire
"Catastrophe sûre et très importante", correspond à un objet dont la trajectoire va sûrement rencontrer la Terre et qui est suffisamment gros pour causer des dégâts très importants au sol, pouvant aller jusqu'à la catastrophe mondiale dans le cas du numéro 10.

ECHELLE DE TURIN

Evénement sans conséquences réelles 0 L'objet est trop petit pour atteindre la surface de la Terre ou bien la probabilité de collision est près de zéro.
Evénement à surveiller
1 La probabilité de collision est très faible, du même ordre que celle d'une collision avec un objet non détecté.
Evénement nécessitant des précautions
2 La probabilité de collision est très faible mais pas nulle avec des dégats très limités en cas de collision.
3 La probabilité de collision est de l'ordre de 1% avec des dégats qui restent très localisés.
4 La probabilité de collision est de l'ordre de 1% avec dégats importants mais localisés.
Impact très probable et dangereux
5 Probabilité importante de destructions restant localisées.
6 La probabilité de catastrophe générale est grande.
7 La probabilité de catastrophe générale est très grande.
Catastrophe sûre et très importante
8 Collision avec destructions localisées. Probabilité: tous les 50 à 1000 ans.
9 Collision capable de détruire une partie de la surface terrestre. Probabilité: tous les 1000 à 100 000 ans.
10 Collision capable de provoquer une catastrophe climatique pour toute la Terre. Probabilité: tous les 100 000 ans.

Traquer et inventorier la menace, c'est bien. Mais que faire si un astéroïde se dirige droit sur la Terre ?
S'il mesure moins de 300 m de diamètre, un simple déplacement de population devrait suffire. Mais sinon ?

Les détruire en cas d'urgence
Pourrait-on le détruire en vol à l'aide de bombes nucléaires envoyées droit sur lui ? C'est envisageable de tenter le coup si nous sommes pris par surprise. Mais dangereux. Car les fragments rocheux, résidus de l'explosion très radioactifs, risqueraient de retomber sur Terre et de causer encore plus de dégâts.

De plus, on estime que si l'astéroïde est un bloc dense de 1,5 km de long, un projectile lancé à 15000 km/h ne lui arracherait que 10% de sa masse, ce qui le dévierait si peu qu'il pourrait tout de même heurter la planète.

Pas de surprise
En réalité, et heureusement, nous ne devrions pas être "pris par surprise", en tous cas, pas par les astéroïdes ou comètes dont l'orbite frôle régulièrement la nôtre : de ceux-là, nous savons prévoir très précisément leur trajectoire. Et si une menace s'annonçait pour des années à venir, on tenterait d'abord d'envoyer une sonde sur le caillou, histoire de connaître tout de lui (composition chimique, masse, structure...).

Détruire l'astéroïde à l'aide de bombes nucléaires envoyées droit sur lui : c'est envisageable de tenter le coup si nous sommes pris par surprise. Mais dangereux. Car les fragments rocheux, résidus de l'explosion très radioactifs, risqueraient de retomber sur Terre et de causer encore plus de dégâts

Autre solution : dévier les cailloux s'approchant d'un peu trop près. Et pour cela, les idées ne manquent pas, certaines étant plus réalistes que d'autres.
Donner une pichenette
On envoie une bombe nucléaire que l'on fait sauter à proximité du tueur. Les rayons X pulvérisent une partie de la roche, tandis que l'autre morceau est expédié en sens inverse dans l'espace.

Le creuser
On ancre une foreuse à la surface. Celle-ci creuse et éjecte les morceaux dans l'espace. Plus léger, l'astéroïde change d'orbite.

Autre idée : on fait fondre le bolide à l'aide d'un laser ou d'une sorte de four solaire spatial.

Transformer l'astéroïde en engin spatial
Il faut poser une sonde sur le caillou. Elle s'y arrime avec de profonds piquets, puis démarre. Avec une propulsion suffisante, elle modifie la trajectoire de l'astéroïde.

Réussir un coup de billard
Il s'agit de dévier la menace avec un autre astéroïde, plus petit, auquel on a accroché une fusée.

Lui attacher des voiles
Des panneaux solaires, poussés par l'énergie du soleil, éloignent l'astéroïde de la Terre. Assez peu réaliste puisqu'il faudrait concevoir des voiles de 1000 km d'envergure pour déplacer un astéroïde de quelques dizaines de mètres de diamètre.





Rayon laser (en haut), voile solaire (en bas) sont des solutions potentielles, mais assez peu réalistes, pour détourner un astéroïde menaçant. Parmi les autres idées des scientifiques : jouer au billard spatial, dévier l'assassin d'une pichenette, ou même le peindre en blanc afin de modifier sa température et sa trajectoire !


Comète, astéroïde, météorite ou météore ?

Une comète est un corps de petite taille composé de roches et de glaces qui tourne autour du Soleil. Son orbite est très elliptique, et l'amène très près du Soleil faisant fondre les glaces qui le composent. On peut, à ce moment là, voir très facilement la comète car les deux éléments qui s'échappent (le gaz et la poussière) forment deux traînées très visibles : une queue ionisée constituée de gaz et une queue de poussières.

Un astéroïde est un corps rocheux de petite taille (moins de 2000 kilomètres de diamètre) qui tourne autour du Soleil sur une orbite quelconque. La plupart se trouvent entre Mars et Jupiter sur la ceinture principale d'astéroïdes.

Une météorite est un fragment d'astéroïde qui a été formé lors de la collision entre deux astéroïdes, ou entre un astéroïde et la Lune ou Mars. EIle mesure moins de 100 m de diamètre.

Un météore est une météorite qui a pénétré dans l'atmosphère et qui se consume. On l'appelle aussi étoile filante.

_________________
"Un intellectuel, c'est quelqu'un qui serait capable de décrire Sophia Loren sans faire de gestes" ( AUDIARD )
"Mon dieu, si tu existes, délivre-nous de toutes les religions" ( BEDOS )
"Je croirai en dieu le jour où il n'y aura plus de religions" ( Moi )

www.paysagesinterieurs.com
http://laurentrenault.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paysagesinterieurs.com
laurent
Maître de maison


Masculin Nombre de messages : 4821
Age : 41
Localisation : Sotteville
Date d'inscription : 16/08/2004

MessageSujet: Re: La troisième en partant du soleil   Mar 21 Fév 2006 - 1:03

C'est sans compter sur les trous noirs...
Je ne sais pas si vous avez vu la série de documentaires sur Arte, au début du mois, avec Sam NEIL, mais c'était absolument fascinant, et terrifiant.

Rolling Eyes

_________________
"Un intellectuel, c'est quelqu'un qui serait capable de décrire Sophia Loren sans faire de gestes" ( AUDIARD )
"Mon dieu, si tu existes, délivre-nous de toutes les religions" ( BEDOS )
"Je croirai en dieu le jour où il n'y aura plus de religions" ( Moi )

www.paysagesinterieurs.com
http://laurentrenault.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paysagesinterieurs.com
laurent
Maître de maison


Masculin Nombre de messages : 4821
Age : 41
Localisation : Sotteville
Date d'inscription : 16/08/2004

MessageSujet: Re: La troisième en partant du soleil   Ven 3 Mar 2006 - 14:02

Citation :
Les scientifiques ont calculé qu'un gros morceau de roche cosmique présentait une faible possibilité, de l'ordre d'un sur mille, de venir percuter la Terre au début du siècle prochain, en provoquant des destructions massives, a indiqué jeudi un spécialiste de la Nasa.

L'astéroïde, baptisé 2004 VD17, mesure 500 mètres de long et pèse un milliard de tonnes. Son impact déchaînerait 10.000 mégatonnes d'énergie, soit l'équivalent de l'explosion de toutes les armes nucléaires de la planète.

Le danger potentiel présenté par l'astéroïde avait été rapidement perçu après sa découverte le 27 novembre 2004. La possibilité d'une collision avec notre planète le 4 mai 2102 avait alors été évaluée à 1 pour 3.000.

De nouvelles observations et des calculs complémentaires ont désormais porté le risque encouru "à un peu moins de 1 pour 1.000", a indiqué David Morrison, un expert de la Nasa spécialisé dans les corps célestes proches de la Terre, dans un texte diffusé par courrier électronique.

2004 VD17 devient ainsi l'astéroïde le plus susceptible d'entrer en collision avec la Terre, dans un scénario maintes fois abordé par les ouvrages de science-fiction. "Le risque d'un impact au cours du prochain siècle est plus élevé que pour tout autre astéroïde connu", a souligné M. Morrison, en relevant toutefois que cette possibilité restait extrêmement faible.

- VD17, qui était jusqu'ici classé "vert" ("mérite une surveillance attentive") dans l'échelle Torino des accidents cosmiques, a été porté à "jaune" ("mérite l'attention"). L'échelle compte deux autres niveaux: "orange" ("passage rapproché") et "rouge" ("collision certaine").

La Nasa et le laboratoire américain Jet Propulsion Laboratory (JPL) n'ont pas précisé à quelle distance de la Terre l'astéroïde pourrait passer.

"Heureusement, il nous reste encore près d'un siècle avant que VD 17 viennent nous effleurer. Cela devrait nous laisser amplement le temps nécessaire pour préciser son orbite et, plus probablement, déterminer que l'astéroïde va éviter la Terre", a relevé le scientifique.

Le danger le plus pressant pour notre planète était jusqu'ici celui présenté par 99942 Apophis, un rocher de moins de 100 millions de tonnes, mesurant 300 mètres de long. Mais le risque de le voir heurter la Terre le 13 avril 2029 a été revu à 1 pour 5.000. Ce dernier devrait finalement la frôler à 36.350 kilomètres, soit légèrement au dessus des satellites placés en orbite géostationnaire, selon le site internet du Centre des planètes mineures de l'Union astronomique internationale.

On attribue généralement à la collision d'un astéroïde la disparition des dinosaures qui ont longtemps dominé la Terre. L'impact d'un gros corps céleste dans la péninsule du Yucatan (Mexique), il y a 65 millions d'années, aurait projeté des milliards de tonnes de poussières dans l'atmosphère, qui ont bloqué la lumière du soleil, entraînant un dépérissement de la flore et la mort des animaux herbivores.

_________________
"Un intellectuel, c'est quelqu'un qui serait capable de décrire Sophia Loren sans faire de gestes" ( AUDIARD )
"Mon dieu, si tu existes, délivre-nous de toutes les religions" ( BEDOS )
"Je croirai en dieu le jour où il n'y aura plus de religions" ( Moi )

www.paysagesinterieurs.com
http://laurentrenault.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paysagesinterieurs.com
laurent
Maître de maison


Masculin Nombre de messages : 4821
Age : 41
Localisation : Sotteville
Date d'inscription : 16/08/2004

MessageSujet: Re: La troisième en partant du soleil   Ven 3 Mar 2006 - 14:05

Citation :
La fonte des glaces s'accélère dans l'Antarctique depuis ces dernières années, selon une étude publiée jeudi aux Etats-Unis, la première montrant une diminution de la masse glacière totale du pôle sud.

Analysant des données provenant de deux satellites de la Nasa, des chercheurs de l'Université de Boulder dans le Colorado (ouest) ont calculé que la calotte glaciaire de l'Antarctique perd jusqu'à 152 km/cube de glace annuellement. A titre de comparaison, la deuxième ville la plus peuplée des Etats-Unis, Los Angeles, utilise 1,6 km/cube d'eau fraîche par an.

"Il s'agit de la première étude indiquant que l'ensemble de la masse glaciaire de l'Antarctique se réduit de façon importante", a affirmé Isabella Velicogna, de l'institut de recherche des sciences environnementales de l'Université de Boulder dans une étude parue dans l'édition en ligne de Science datée du 2 mars.

Ces nouvelles données contredisent l'évaluation la plus récente d'experts d'un comité intergouvernemental américain faite en 2001 qui prédisait une augmentation de la masse glaciaire antarctique au 21e siècle, grâce à un accroissement attendu des précipitations dans les zones les plus chaudes du globe, a souligné cette scientifique.

"La réduction de la masse glaciaire de l'Antarctique dépend de l'évolution du climat aussi bien à l'intérieur que sur les zones côtières du continent", a expliqué Isabella Velicogna. "Les changements que nous observons sont probablement un bon indicateur des modifications des conditions climatiques", a-t-elle ajouté.

L'Antarctique contient 90% de la glace du globe et 70% des réserves d'eau douce de la Terre.

Cette fonte des glaces de l'Antarctique se traduit par une montée du niveau global des océans de 0,4 millimètre (mm) annuellement avec une marge d'erreur de 0,2 mm.

Un phénomène similaire a également été observé dans le Groenland où les glaciers déversent deux fois plus de glace et d'eau dans l'Atlantique depuis une dizaine d'années, laissant prévoir une montée plus rapide que prévue du niveau des océans, selon une étude de la Nasa publiée en février.

Ce phénomène résulte à la fois d'une fonte plus importante des glaces et d'une accélération du mouvement de ces glaciers sous l'effet du réchauffement climatique, avaient indiqué les auteurs de cette recherche.

La fonte de la totalité de la glace de l'Antarctique occidental - qui est huit fois plus petit en volume que la calotte glaciaire de la partie Est du continent et où la réduction de la masse de glace est la plus forte-- ferait monter le niveau des océans de près de 7 mètres, selon des calculs de chercheurs du "British Antarctic Survey".

L'Antarctique est le cinquième continent terrestre dont la superficie est deux fois celle de l'Australie.

La glace recouvre environ 98% du continent et a une épaisseur moyenne de quelque 2.200 mètres. Les blocs que glace flottants représentent quelque 11% du continent.

_________________
"Un intellectuel, c'est quelqu'un qui serait capable de décrire Sophia Loren sans faire de gestes" ( AUDIARD )
"Mon dieu, si tu existes, délivre-nous de toutes les religions" ( BEDOS )
"Je croirai en dieu le jour où il n'y aura plus de religions" ( Moi )

www.paysagesinterieurs.com
http://laurentrenault.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paysagesinterieurs.com
Bee Bop
Jeune Padawan


Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Re: La troisième en partant du soleil   Jeu 9 Mar 2006 - 18:41

laurent a écrit:

- Un virus ( type grippe aviaire, donc bon, le truc probable aussi )

Good

à partir de maintenant, il ne faut plus dire grippe aviaire, mais "peste" aviaire Confused

Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vartan
Léonard de Génie


Nombre de messages : 1565
Age : 51
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 19/05/2006

MessageSujet: Re: La troisième en partant du soleil   Mer 24 Mai 2006 - 21:18

laurent a écrit:
Je pense que cette année a encore été un très bon exemple des dérèglements en cours...
le tremblement de terre au Cashemire...

Ok, le climat se dérègle... mais quand même! Le réchauffement de la planète ne fait pas remuer les plaques continentales. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laurent
Maître de maison


Masculin Nombre de messages : 4821
Age : 41
Localisation : Sotteville
Date d'inscription : 16/08/2004

MessageSujet: Re: La troisième en partant du soleil   Mer 24 Mai 2006 - 21:43

Certes, mais l'idée était aussi de voir l'étendue des dégâts.
D'ailleurs ça fait longtemps qu'on n'a pas eu une catastrophe, ça ne devrait malheureusement plus tarder

_________________
"Un intellectuel, c'est quelqu'un qui serait capable de décrire Sophia Loren sans faire de gestes" ( AUDIARD )
"Mon dieu, si tu existes, délivre-nous de toutes les religions" ( BEDOS )
"Je croirai en dieu le jour où il n'y aura plus de religions" ( Moi )

www.paysagesinterieurs.com
http://laurentrenault.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paysagesinterieurs.com
vartan
Léonard de Génie


Nombre de messages : 1565
Age : 51
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 19/05/2006

MessageSujet: Re: La troisième en partant du soleil   Mer 24 Mai 2006 - 21:55

laurent a écrit:
Certes, mais l'idée était aussi de voir l'étendue des dégâts.
D'ailleurs ça fait longtemps qu'on n'a pas eu une catastrophe, ça ne devrait malheureusement plus tarder

On m'avait prédit un tsunami sur la côte est des états-unis (bien fait pour Bush, dommage pour ces chers new-yorkais). Mais non, rien!

Une petite invasion de criquet sur la Normandie? plus de camembert affraid

Une sécheresse calamiteuse sur la pelouse de l'Elysée?

Moi en tout cas j'ai donné en 99, je passais la nuit au milieu des pins en bord de mer, dans le médoc, à 3 km d'un anémomètre qui s'est bloqué à 205 km/h!! Au réveil tous les arbres abattus comme un jeu de mikado.

Je n'avais jamais vraiment eu peur avant. Une nuit d'horreur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laurent
Maître de maison


Masculin Nombre de messages : 4821
Age : 41
Localisation : Sotteville
Date d'inscription : 16/08/2004

MessageSujet: Re: La troisième en partant du soleil   Jeu 14 Sep 2006 - 18:09

Citation :
La glace dans l'Arctique en hiver fond bien plus rapidement que par le passé, perdant 6% chacune des deux dernières années, selon deux nouvelles études de la NASA rendues publiques mercredi.

"Cela ne s'était jamais produit auparavant", explique le chercheur de la NASA Josefino Comiso, qualifiant la nouvelle d'"alarmante", et qui vient prouver que le phénomène est "effectivement lié au réchauffement climatique lié aux gaz à effet de serre".

Pendant plus de 25 ans, la glace de l'Arctique a diminué lentement au cours de l'hiver, d'environ 1,5% par décennie. Mais ces deux dernières années, le rythme s'est accéléré, la fonte étant dix à 15 fois plus rapide: entre 2004 et 2005, le volume de glace a diminué de 2,3%, et de 1,9% supplémentaire au cours de l'année écoulée.

Selon une seconde étude de la NASA, effectuée sur un secteur spécifique de l'Arctique oriental, le volume de glace hivernale a diminué d'environ 40% ces deux dernières années.

Cette fonte, qui menace tout l'écosystème arctique via la destruction du phytoplancton, est due à des eaux de plus en plus chaudes, même en hiver, dont la durée se raccourcit chaque année, la période de fonte s'allongeant. Les chercheurs et climatologues prédisent depuis de longues années cette fonte et la menace qu'elle représente pour toute la faune de l'Arctique.

Quant à la fonte des glaces pendant l'été, c'est un phénomène déjà confirmé depuis plusieurs années, qui pousse les ours polaires à s'enfoncer de plus en plus dans l'intérieur des terres pour pouvoir s'y nourrir. La taille des représentants de l'espèce a en outre diminué. AP

_________________
"Un intellectuel, c'est quelqu'un qui serait capable de décrire Sophia Loren sans faire de gestes" ( AUDIARD )
"Mon dieu, si tu existes, délivre-nous de toutes les religions" ( BEDOS )
"Je croirai en dieu le jour où il n'y aura plus de religions" ( Moi )

www.paysagesinterieurs.com
http://laurentrenault.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paysagesinterieurs.com
laurent
Maître de maison


Masculin Nombre de messages : 4821
Age : 41
Localisation : Sotteville
Date d'inscription : 16/08/2004

MessageSujet: Re: La troisième en partant du soleil   Jeu 14 Sep 2006 - 18:11

Ce topic peut encore garder son nom, mais...

Citation :
Un lointain corps céleste du système solaire découvert l'an dernier, qui a conduit à priver Pluton de son rang de planète, a été baptisé officiellement Eris, nom de la déesse grecque de la discorde. Il était connu auparavant sous l'appellation 2003 UB313.

Le baptême d'Eris a été annoncé mercredi par l'Union astronomique internationale (UAI), qui a retiré à Pluton il y a quelques semaines son statut de planète en vertu de nouveaux critères.

Depuis sa découverte l'an dernier, le corps céleste a alimenté le débat sur les critères permettant d'établir si un astre est ou non une planète. Les astronomes étaient divisés sur son pedigree. Certains avaient estimé qu'Eris devait être considérée comme la 10e planète du système solaire car elle était plus grande que Pluton.

Eris a contraint les astronomes a définir ce qui constitue une planète, ce qui a conduit à l'éviction de Pluton. L'UAI a ainsi décidé le mois dernier de réduire à huit le nombre de planètes du système solaire, rétrogradant Pluton dans la catégorie des "planètes naines" à laquelle appartient également Eris et l'astéroïde Cérès.

Découvert par Michael Brown, de l'Institut de technologie de Californie, Eris a un diamètre environ 115 kilomètres plus grand que Pluton et est le plus lointain corps céleste connu du système solaire. Il est situé à 14,5 millions de kilomètres du soleil. AP

_________________
"Un intellectuel, c'est quelqu'un qui serait capable de décrire Sophia Loren sans faire de gestes" ( AUDIARD )
"Mon dieu, si tu existes, délivre-nous de toutes les religions" ( BEDOS )
"Je croirai en dieu le jour où il n'y aura plus de religions" ( Moi )

www.paysagesinterieurs.com
http://laurentrenault.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paysagesinterieurs.com
laurent
Maître de maison


Masculin Nombre de messages : 4821
Age : 41
Localisation : Sotteville
Date d'inscription : 16/08/2004

MessageSujet: Re: La troisième en partant du soleil   Lun 15 Jan 2007 - 16:49

Citation :
Le centre des Etats-Unis a été frappé ce week-end par une tempête de neige accompagnée de verglas et d'inondations faisant 13 morts dans des accidents de la route, alors qu'un froid record touchait la Californie et qu'une douceur rare prédominait à l'est.

Les victimes ont été tuées dans l'Oklahoma (centre des Etats-Unis) sur des autoroutes transformées en patinoires qui ont provoqué plus de 200 accidents, selon les autorités locales.

Le gouverneur de l'Etat, Brad Henry, a appelé à l'aide le gouvernement fédéral. "Nous faisons tout ce que nous pouvons pour aider les habitants de l'Oklahoma qui n'ont plus de courant ou souffrent des conséquences de la tempête hivernale", a-t-il dit. "Nous avons besoin de ressources supplémentaires que seul le gouvernement fédéral peut fournir", a-t-il précisé.

Dans son Etat, les lignes électriques ont été coupées en de nombreux endroits par des chutes d'arbres couverts de glace. La circulation était impraticable sur plusieurs routes principales, précise le journal local Oklahoma.

Le mauvais temps qui devrait continuer jusqu'à mardi a entraîné l'annulation de centaines de vols. Les cinémas, églises et commerces de la principale ville de l'Etat, Oklahoma City, ont été fermées.

L'état d'urgence a été décrété et la Garde Nationale appelée à la rescousse dans le Missouri (centre), où la tempête de neige et le gel ont aussi privé d'électricité des centaines de milliers de foyers.

Des abris d'urgence ont été ouverts et les hôtels affichaient complets, alors que des maisons de retraite ont dû être évacuées en raison des températures très basses, ont indiqué des médias locaux.

Plus au sud, au Texas, le gouverneur a également fait appel à la Garde Nationale après que des trombes d'eau ont provoqué des inondations et des sauvetages spectaculaires.

Une femme a été emportée par les flots près de Austin, après la crue soudaine d'un ruisseau et un homme qui tentait de la sauver a été secouru de justesse, rapporte The Austin-American Statesman.

Les supermarchés ont été pris d'assaut après que les services de météorologie ont annoncé des pluies givrées.

Plus de 45 centimètres de neige sont tombées dans plusieurs régions du Colorado, tandis qu'un verglas épais recouvraient des zones de l'Illinois (nord), du Kansas (centre) et du Missouri, a indiqué dimanche à l'AFP Greg Romano, responsable des services météorologiques.

En Californie, la température à Los Angeles est descendue dimanche à des niveaux jamais vus pour une mi-janvier, avec 2,2 degrés Celsius au centre-ville, a rapporté l'agence météorologique nationale (NWS).

Le précédent record pour un 14 janvier, 2,8 degrés, datait de 1932, selon la même source. La température n'était plus tombée sous les 3 degrés à Los Angeles depuis 1987.

Le gouverneur de Californie Arnold Schwarzenegger a décrété vendredi l'état d'urgence en raison de la vague de froid qui s'abat depuis deux jours sur la région et les autorités ont ouvert des centres chauffés pour héberger les sans-abri.

D'autres records ont été battus dimanche à l'aube en plusieurs endroits de Californie, Etat connu d'habitude pour la douceur de son climat. Il a ainsi fait -2,8 degrés à Burbank, à 15 km au nord de Los Angeles. Dans le désert au nord de la mégalopole, le mercure est descendu à -16 degrés dans la ville de Lancaster.

La ville de Las Vegas, capitale du jeu à quatre heures de route au nord-est de Los Angeles, a quant à elle connu cette semaine des chutes de neige, très inhabituelles, ont rapporté les médias locaux.

Cet hiver américain peu ordinaire à l'ouest s'est traduit en revanche par des températures exceptionnellement douces ce week-end sur la côte est, qui devrait revenir dans le courant de la semaine à des températures plus cohérentes avec l'hiver.

_________________
"Un intellectuel, c'est quelqu'un qui serait capable de décrire Sophia Loren sans faire de gestes" ( AUDIARD )
"Mon dieu, si tu existes, délivre-nous de toutes les religions" ( BEDOS )
"Je croirai en dieu le jour où il n'y aura plus de religions" ( Moi )

www.paysagesinterieurs.com
http://laurentrenault.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paysagesinterieurs.com
laurent
Maître de maison


Masculin Nombre de messages : 4821
Age : 41
Localisation : Sotteville
Date d'inscription : 16/08/2004

MessageSujet: Re: La troisième en partant du soleil   Lun 15 Jan 2007 - 16:51

Citation :
Des ours suédois insomniaques, une glace trop fine pour la pêche au Québec, des grues qui s'attardent en Allemagne et des épreuves de ski annulées faute de neige: un vent de folie souffle sur l'hiver, d'une douceur printanière.
Les températures exceptionnelles relevées ces derniers jours sur une large partie de l'hémisphère nord, après un automne anormalement doux lui aussi, sont à la fois la manifestation du phénomène climatique El Nino et le signe du réchauffement planétaire en cours, selon les experts.

Après une année 2006 classée au 4e rang des plus chaudes de l'hémisphère nord par l'Organisation météorologique mondiale (OMM), les services météorologiques britanniques estiment déjà qu'il y a "60% de probabilité" pour que l'année 2007 batte des records de chaleur, avec une moyenne mondiale de 14,54°C, détrônant de peu l'année 1998.

El Nino, installé sur le Pacifique est depuis la fin de l'été, contribuera encore à affoler le mercure jusqu'à la fin du premier trimestre, selon Jean-Pierre Céron, directeur adjoint de la climatologie à Météo France.

El Nino se produit tous les trois ou sept ans - la dernière fois en 1998 - quand les eaux du centre et de l'est du Pacifique se réchauffent de façon importante, modifiant le cycle des échanges de chaleur et d'humidité entre l'océan et l'atmosphère.

"Quand un bassin aussi important que le Pacifique oriental se réchauffe, ça représente une part non négligeable de la surface terrestre, donc c'est normal que le climat de la planète en soit affecté, souligne M. Céron, justifiant ainsi la douceur actuelle et celle de l'automne.

"Si vous étudiez l'impact d'El Nino sur les 100, 150 dernières années, vous constatez que les températures de l'Europe ont été affectées", note aussi Jürg Luterbacher, climatologue de l'Université de Berne en Suisse, qui a passé au crible le climat du demi-millénaire écoulé.

C'est donc en partie cet enfant terrible de la climatologie qui a privé Montréal de neige à Noël pour la première fois de mémoire d'homme, ou retardé de deux mois l'hibernation des ours bruns en Suède, tandis que les arbres qui bourgeonnent d'ordinaire en mars et avril fleurissent depuis décembre.

El Nino, encore, qui chahute les compétitions de ski en Autriche ou en Italie, ou perturbe les rythmes biologiques des animaux, au risque de menacer au printemps leur cycle de reproduction, s'alarme le directeur du zoo allemand de Schwerin (nord), Mirko Daus.

Mais pas seulement lui. "IL faut aussi compter avec le changement climatique, estiment les experts.

"Sur les 30 dernières années, les températures de l'hiver ont globalement augmenté d'une façon anormale par rapport au passé, sans qu'on puisse l'expliquer par les seuls phénomènes solaires ou volcaniques", nuance M. Luterbacher.

L'actuel épisode de tiédeur hivernale est "cohérent avec les effets attendus des rejets de gaz à effet de serre et accrédite la thèse du réchauffement climatique", estime également Michel Schneider, ingénieur de Météo France. Même s'il ne peut lui être attribué directement compte tenu de la variabilité naturelle du climat".

Ce n'est d'ailleurs pas fini: les trois prochains mois laissent présager un trimestre globalement plus chaud que d'ordinaire sur toute l'Europe occidentale et du nord.

"Dans les années à venir, ces périodes de douceur vont devenir de plus en plus fréquentes et ne seront plus aussi exceptionnelles qu'elles peuvent l'être aujourd'hui", prévient Michel Schneider.

_________________
"Un intellectuel, c'est quelqu'un qui serait capable de décrire Sophia Loren sans faire de gestes" ( AUDIARD )
"Mon dieu, si tu existes, délivre-nous de toutes les religions" ( BEDOS )
"Je croirai en dieu le jour où il n'y aura plus de religions" ( Moi )

www.paysagesinterieurs.com
http://laurentrenault.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paysagesinterieurs.com
laurent
Maître de maison


Masculin Nombre de messages : 4821
Age : 41
Localisation : Sotteville
Date d'inscription : 16/08/2004

MessageSujet: Re: La troisième en partant du soleil   Dim 5 Aoû 2007 - 11:03

Citation :
Les inondations de mousson, les pires de ces dernières années, qui frappent l'Inde, mais aussi le Bangladesh et le Népal, ont fait plus de 1.400 morts et 26 millions de déplacés en Asie du Sud, où, en outre, de nombreuses cultures ont été dévastées.

En Inde, le nombre des morts a dépassé 1.120 dimanche.

L'Etat du Bihar, dans le nord du pays, est le plus touché par les inondations: 91 personnes ont été tuées et plus de 10,8 millions de personnes sont sinistrées, selon un bilan fourni par un responsable local.

"Presque toutes les rivières sont au-dessus du niveau d'alerte, mais ce qui nous inquiète, c'est le déversement d'un énorme volume d'eau à partir du Népal voisin", a dit au téléphone, de Lucknow, la capitale de l'Etat, le porte-parole des services de secours locaux.

Des opérations de secours sont réalisées par les forces aériennes dans cet Etat, un des plus pauvres du pays, où 70.000 habitations ont été détruites et des cultures dévastées, les pertes étant évaluées à plusieurs dizaines de millions de dollars.

Dans le nord du pays, les Etats de l'Assam et de l'Uttar Pradesh sont également touchés.

Dans l'Assam, 5,5 millions de personnes ont été déplacées. Les sinistrés ont néanmoins commencé à retourner chez eux dimanche dans 26 districts sur 27, selon des sources du gouvernement local.

1,4 million ont été touchées en outre dans l'Uttar Pradesh où 125 personnes sont mortes dimanche et 2.400 villages sont isolés par les eaux, ont annoncé des sources officielles.

Au Bangladesh voisin, 120 personnes, parmi lesquelles des enfants emportés par les eaux, ont perdu la vie dans le nord et le centre du pays ces derniers jours, et plus de 8 millions d'habitants sont déplacés ou isolés, d'après des chiffres officiels.

Le Bangladesh est traversé par 230 cours d'eau qui chaque année inondent au minimum le cinquième du pays. Mais, cette année, près de 40% du pays est sous l'eau.

"Au cours des 15 derniers jours, toutes les principales rivières ont dépassé le seuil d'alerte et leurs eaux ont inondé près de 40% du pays", a précisé M. Saiful Hossain, du centre d'alerte des inondations du Bangladesh.

Le niveau des deux principaux fleuves, le Brahmapoutre et le Meghna, a néanmoins baissé de façon significative dimanche dans les districts du nord les plus touchés, ressort-il du dernier rapport du centre d'alerte.

Mais la rivière Padma, qui devient le Gange en Inde, continue de monter et a atteint son niveau d'alerte dans le centre du pays, selon la même source.

Au Népal, les Nations unies ont lancé une opération de secours visant à venir en aide à des centaines de milliers de sinistrés. Au moins 84 personnes sont décédées dans le petit royaume himalayen depuis la mi-juin en raison des pluies diluviennes, a annoncé le ministère de l'Intérieur.

_________________
"Un intellectuel, c'est quelqu'un qui serait capable de décrire Sophia Loren sans faire de gestes" ( AUDIARD )
"Mon dieu, si tu existes, délivre-nous de toutes les religions" ( BEDOS )
"Je croirai en dieu le jour où il n'y aura plus de religions" ( Moi )

www.paysagesinterieurs.com
http://laurentrenault.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paysagesinterieurs.com
laurent
Maître de maison


Masculin Nombre de messages : 4821
Age : 41
Localisation : Sotteville
Date d'inscription : 16/08/2004

MessageSujet: Re: La troisième en partant du soleil   Ven 25 Jan 2008 - 4:03

Citation :
Les catastrophes climatiques - inondations, sécheresses, tempêtes, vagues de chaleur - ont fait davantage de victimes l'an dernier, particulièrement en Asie, selon un rapport publié vendredi aux Nations unies.

Les catastrophes en tout genre ont fait 16.517 morts l'année passée à la surface du globe, soit moins qu'en 2006 (21.342 morts), a indiqué le Centre de recherche sur l'épidémiologie des désastres (Cred) de l'Université catholique de Louvain (Belgique), lors d'une conférence de presse à Genève.

Le nombre de personnes frappées par ces catastrophes s'est en revanche considérablement accru, atteignant près de 200 millions contre 135 millions en 2006.

Sur ce total, la grande majorité (164 millions) ont été victimes d'inondations, dont la moitié en Chine durant les crues des mois de juin et juillet, a précisé la directrice du Cred, Debarati Guha-Sapir. Entre 2000 et 2006, 95 millions de personnes étaient touchées en moyenne chaque année par des inondations.

L'eau a ainsi tué 8.382 personnes l'an dernier, soit beaucoup plus que la moyenne des sept années précédentes (5.407 morts), selon l'étude annuelle du Cred.

Sans vouloir se prononcer sur l'effet du changement climatique, Mme. Guha-Sapir a noté que les phénomènes climatiques tuaient de plus en plus de gens: les tempêtes ont fait ainsi 5.970 morts l'an dernier contre 3.127 en moyenne depuis le début de la décennie.

Cet accroissement paraît lié au développement anarchique de l'urbanisme en zone inondable dans les grands pays émergents d'Asie.

"C'est directement en rapport avec les politiques de développement, ou plutôt leur absence", a déclaré Mme Guha-Sapir. A l'avenir, "la Chine et l'Inde vont certainement subir une augmentation" des inondations, a-t-elle prédit.

L'an dernier, les 10 événements les plus meurtriers ont tous été climatiques sauf un, le tremblement de terre d'août au Pérou (519 morts).

Le Bangladesh a subi les deux catastrophes les plus graves, avec le cyclone Sidr en novembre (4.234 morts) et les inondations de l'été (1.110 morts).

Plus généralement, l'Asie a été de loin la plus touchée par les catastrophes. Le continent a subi huit des dix événements les plus graves, les deux autres étant le Pérou et la Hongrie, victime d'une vague de chaleur estivale qui a tué 500 personnes.

Les Etats-Unis ont subi le plus grand nombre de catastrophes naturelles (22), devant la Chine (20) et l'Inde (18).

Rapporté à la population, c'est la Macédoine, frappée par une vague de chaleur, qui a le plus souffert des catastrophes, avec 49.000 personnes tuées ou affectées pour 100.000 habitants.

_________________
"Un intellectuel, c'est quelqu'un qui serait capable de décrire Sophia Loren sans faire de gestes" ( AUDIARD )
"Mon dieu, si tu existes, délivre-nous de toutes les religions" ( BEDOS )
"Je croirai en dieu le jour où il n'y aura plus de religions" ( Moi )

www.paysagesinterieurs.com
http://laurentrenault.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paysagesinterieurs.com
vartan
Léonard de Génie


Nombre de messages : 1565
Age : 51
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 19/05/2006

MessageSujet: Re: La troisième en partant du soleil   Ven 25 Jan 2008 - 23:27

laurent a écrit:
avec 49.000 personnes tuées ou affectées pour 100.000 habitants.

Dieu a dû se mêler de l'affaire là. Il veut exterminer les Macédoniens. Si on considère que les catastrophes naturelles vont augmenter tous les ans, mais que pour notre calcul nous garderons le taux actuel de victimes macédoniennes c'est à dire 49% de morts par ans, alors la race macédonienne devrait s'éteindre dans le courant de l'année 2028.

En 2007 donc 2 050 000 habitants en Macédoine au premier janvier, plus que 1 045 000 habitants au 31/12.
Au 31 décembre 2008: 533 205 habitants
Au 31 décembre 2009: 271 934 habitants
Au 31 décembre 2010: 138 686 habitants
Au 31 décembre 2011: 70 730 habitants
Au 31 décembre 2012: 36 072 habitants
Au 31 décembre 2013: 18 369 habitants
Au 31 décembre 2015: 9 382 habitants
Au 31 décembre 2016: 4 785 habitants
Au 31 décembre 2017: 2 440 habitants
Au 31 décembre 2018: 1 244 habitants
Au 31 décembre 2019: 634 habitants
Au 31 décembre 2020: 323 habitants
Au 31 décembre 2021: 84 habitants
Au 31 décembre 2022: 43 habitants
Au 31 décembre 2023: 22 habitants
Au 31 décembre 2024: 11 habitants
Au 31 décembre 2025: 5,7 habitants Laughing
Au 31 décembre 2026: 3 habitants
Au 31 décembre 2027: 1,5 habitants


A partir de là, on peut raisonnablement penser que les Macédoniens rencontreront de grandes difficultés pour se reproduire et renouveler leur espèce. En faisant l'hypothèse que la moitié supplémentaire de macédonien (0,5) risque dans un cas sur deux d'être du même sexe que le Macédonien entier (1), de part les lois du hasard, l'obstacle à cette régénération s'accroît encore.

Si tant est que ce macédonien et demi soit homosexuel et que les lois sur l'adoption en Macédoine autorisent l'adoption aux couples homosexuels dont l'un des membre est diminué de moitié, on aurait un renouvellement possible de la race, en autorisant également l'inceste et les mariages consanguins et une naissance par femme et par an, qui permettrait d'atteindre le chiffre de 9,5 Macédoniens au premier janvier 2051 (naissances considérées chez des femmes de plus de 18 ans pour notre calcul).

Donc, si l'on veut conserver une chance aux Macédoniens d'exister encore à l'aube du XXII° siècle, il faut de toute évidence stopper au plus tard le réchauffement climatique le 31 décembre 2027.


Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laurent
Maître de maison


Masculin Nombre de messages : 4821
Age : 41
Localisation : Sotteville
Date d'inscription : 16/08/2004

MessageSujet: Re: La troisième en partant du soleil   Sam 26 Jan 2008 - 17:56

"Tuées ou affectées" est-il précisé, ce qui je le reconnais est d'une grande intelligence journalistique...

_________________
"Un intellectuel, c'est quelqu'un qui serait capable de décrire Sophia Loren sans faire de gestes" ( AUDIARD )
"Mon dieu, si tu existes, délivre-nous de toutes les religions" ( BEDOS )
"Je croirai en dieu le jour où il n'y aura plus de religions" ( Moi )

www.paysagesinterieurs.com
http://laurentrenault.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paysagesinterieurs.com
vartan
Léonard de Génie


Nombre de messages : 1565
Age : 51
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 19/05/2006

MessageSujet: Re: La troisième en partant du soleil   Sam 26 Jan 2008 - 19:36

...que j'ai immédiatement relevée ! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laurent
Maître de maison


Masculin Nombre de messages : 4821
Age : 41
Localisation : Sotteville
Date d'inscription : 16/08/2004

MessageSujet: Re: La troisième en partant du soleil   Dim 27 Jan 2008 - 18:10

De toute façon, la macédoine, c'est meilleur en boîte

_________________
"Un intellectuel, c'est quelqu'un qui serait capable de décrire Sophia Loren sans faire de gestes" ( AUDIARD )
"Mon dieu, si tu existes, délivre-nous de toutes les religions" ( BEDOS )
"Je croirai en dieu le jour où il n'y aura plus de religions" ( Moi )

www.paysagesinterieurs.com
http://laurentrenault.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paysagesinterieurs.com
vartan
Léonard de Génie


Nombre de messages : 1565
Age : 51
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 19/05/2006

MessageSujet: Re: La troisième en partant du soleil   Lun 28 Jan 2008 - 0:06

Laughing

Oui, il y a des boîtes plus appétissantes que d'autres.




Boulet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laurent
Maître de maison


Masculin Nombre de messages : 4821
Age : 41
Localisation : Sotteville
Date d'inscription : 16/08/2004

MessageSujet: Re: La troisième en partant du soleil   Lun 28 Jan 2008 - 12:20

Trop vulgaire pour moi.

_________________
"Un intellectuel, c'est quelqu'un qui serait capable de décrire Sophia Loren sans faire de gestes" ( AUDIARD )
"Mon dieu, si tu existes, délivre-nous de toutes les religions" ( BEDOS )
"Je croirai en dieu le jour où il n'y aura plus de religions" ( Moi )

www.paysagesinterieurs.com
http://laurentrenault.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paysagesinterieurs.com
vartan
Léonard de Génie


Nombre de messages : 1565
Age : 51
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 19/05/2006

MessageSujet: Re: La troisième en partant du soleil   Lun 28 Jan 2008 - 22:43

C'est aussi classe que la macédoine de légumes c'est pour ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laurent
Maître de maison


Masculin Nombre de messages : 4821
Age : 41
Localisation : Sotteville
Date d'inscription : 16/08/2004

MessageSujet: Re: La troisième en partant du soleil   Mer 4 Fév 2009 - 12:55

La tempête Klaus
La neige qui s'installe à Marseille, puis au Nord et enfin en Angleterre
La pire canicule en Australie depuis un siècle

Ce soir, un document sur le changement climatique France 2.

_________________
"Un intellectuel, c'est quelqu'un qui serait capable de décrire Sophia Loren sans faire de gestes" ( AUDIARD )
"Mon dieu, si tu existes, délivre-nous de toutes les religions" ( BEDOS )
"Je croirai en dieu le jour où il n'y aura plus de religions" ( Moi )

www.paysagesinterieurs.com
http://laurentrenault.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paysagesinterieurs.com
vartan
Léonard de Génie


Nombre de messages : 1565
Age : 51
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 19/05/2006

MessageSujet: Re: La troisième en partant du soleil   Mer 4 Fév 2009 - 20:22

Ici tout va très bien, 11°C ce soir, une pluie fine, une douce brise. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
......
Léonard de Génie


Féminin Nombre de messages : 2736
Date d'inscription : 21/10/2004

MessageSujet: Re: La troisième en partant du soleil   Mer 4 Fév 2009 - 21:33

Tu nous dira pour le docu', hein, si ça vaut mieux d'être vu qu'Une vérité qui dérange pas l'industrie automobile devenue verte pour le coup?

Ici, comme le dit la chanson du meilleur groupe francophone : la bière coulera à flots / Dans la tribune des fachos!



Encore un peu de neige cela dit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vartan
Léonard de Génie


Nombre de messages : 1565
Age : 51
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 19/05/2006

MessageSujet: Re: La troisième en partant du soleil   Mer 4 Fév 2009 - 22:25

Moi j'attends vendredi pour ma Westmalle !
A la tienne JF ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
......
Léonard de Génie


Féminin Nombre de messages : 2736
Date d'inscription : 21/10/2004

MessageSujet: Re: La troisième en partant du soleil   Jeu 5 Fév 2009 - 10:32

Déverouillé sec avec c'te bibine... Même eu mal au crâne ce matin, en me levant, càd ya 20 minutes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laurent
Maître de maison


Masculin Nombre de messages : 4821
Age : 41
Localisation : Sotteville
Date d'inscription : 16/08/2004

MessageSujet: Re: La troisième en partant du soleil   Jeu 5 Fév 2009 - 11:09

Ouais, c'était sympa cette fiction catastrophe sensée se passer en 2075. Moi qui écris un scénar de BD du même style, ça m'a donné quelques idées. Mais il n'y avait rien de vraiment scientifique ou d'explicatif, juste une extrapolation basée sur une augmentation de 4 degrés. Et quelque part, la nature reprend ses droits, ce n'était pas si terrible que ça. Plus de voitures, plus d'avions, plus de pétrole, plus de charbon, en fait ça laissait même un peu rêveur.

_________________
"Un intellectuel, c'est quelqu'un qui serait capable de décrire Sophia Loren sans faire de gestes" ( AUDIARD )
"Mon dieu, si tu existes, délivre-nous de toutes les religions" ( BEDOS )
"Je croirai en dieu le jour où il n'y aura plus de religions" ( Moi )

www.paysagesinterieurs.com
http://laurentrenault.canalblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paysagesinterieurs.com
......
Léonard de Génie


Féminin Nombre de messages : 2736
Date d'inscription : 21/10/2004

MessageSujet: Re: La troisième en partant du soleil   Jeu 5 Fév 2009 - 12:18

Ah chouette alors! J'espère être encore vivant en 2075 afin que je vienne commenter sur ce topic la beauté du projet de la main invisible du marché enfin concretisé pour le bien et la liberté de l'injustice naturelle commune à tous!, cette main liberté-liberale propre aux Lumières, tellement éclairants qu'ils font même oublier à Onfray l'universaliste, ignorant ou feignant d'ignorer, que les Inuits ou les Massaïs n'ont que faire de ces valeurs, qu'ils soient musulmans, chrétiens, juifs ou athées. J'ignorais qu'il bossait à l'Arche de Zoé ce philosophe.

PS : je me demandais si Onfray n'avait pas été, comme Fourest, sodomisé par un rabbin lorsqu'il était enfant, et que sa haine des religions ne lui servait pour écrire ses livres-minute, autant que la haine qu'il tente d'expliquer de dénoncer dans ces études post-it.

- Ah! Et le dernier Onfray, il est comment, il fait quel bruit?
- Il est comme la limonade, il fait Pschiiit! quand on le referme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La troisième en partant du soleil   Aujourd'hui à 7:50

Revenir en haut Aller en bas
 
La troisième en partant du soleil
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des Voeux pleins de soleil
» Pare-soleil maison
» Chasse aux oeufs ( Place Longueuil ) au profit d'Opération Enfant Soleil
» Gm6 Ombre 2D soleil, pour noob (lien mort)
» Bannière pour mon forum [Soleil]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paysages Intérieurs :: Au coin du feu :: Au coin du feu-
Sauter vers: